BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Zélium, le journal qui n'est ni de droite.

MERCI LECTRICES ET LECTEURS, À TRÈS VITE SUR DU BEAU PAPIER !!!

À propos du projet

RÉANIMONS LA SATIRE, RÉSSUSCITONS ZÉLIUM !!!

OK, on est loin des 10.000 euros, mais on vous ressort le dessin

Après plus d'un an d'absence des kiosques, le journal Zélium, votre irrégulomadaire satirique préféré, reprend ses publications avec un magnifique numéro sur le travail. Youpi.

Informé et rigolo, libre et indépendant, sans actionnaires ni conservateurs, Zélium est un magazine qui fait le pari de rendre la qualité accessible à tou-te-s, des lycéen-ne-s aux lecteurs les plus difficiles. Des contenus exigeants et fouillés dans un style fluide et clair, pour une lecture aisée et agréable, un beau papier pour valoriser au mieux les dessins et les BD… Un humour tantôt subtil, tantôt féroce, qui ne vous prend jamais pour des idiots.

Vendu à un prix sacrifié, mais fait avec amour et savoir-faire par un collectif d'une centaine de journalistes, dessinateurs, auteurs, militants de la presse libre, Zélium puise ses racines dans Hara-Kiri (où ont publié plusieurs de nos auteurs) en passant par Siné Hebdo et La Mèche, où s'est formé notre noyau dur.

Chaque numéro est conçu et réalisé comme un hors série thématique, à garder aussi longtemps qu'on en a envie. Des articles de fond, des enquêtes rigoureuses, des fictions, des chroniques déjantées, et toujours des points de vue originaux et des approfondissements venants de vrais experts, pas comme ceux qu’on voit danser à la télé... Cerise sur le Zélium, nos pages sont somptueusement illustrées par la crème de la crème du dessin de presse français et même international... Et surtout, orgueil particulier dans un milieu pourtant renommé très testostéronique, par une dizaines de dessinatrices femmes, outre les pilières de la bande - Valère, Clé, WIllis from Tunis, Besse -aussi de nouvelles arrivées ; Chantal Montellier, Adène, la jeune Carly, Trax et deux époustouflantes artistes italiennes Cecilia Capuana et Marilena Nardi.

À statut associatif, Zélium n'a pas d'actionnaires ni publicité, et notre rédaction se bat depuis le début contre la censure par le fric, sans compter les efforts. Pour vous, chers lecteurs et lectrices, car on est sûr que vous en valez la peine. Maintenant c'est à vous de vous faire un énorme cadeau, offrez-vous la bonne humeur, offrez vous de quoi nourrir vos neurones et muscler vos zygomatiques !

A quoi va servir le financement ?

Cette campagne Ulule est une opération ponctuelle ayant pour but de financer le retour de Zélium, et notamment du numéro 10, « Et v’là l’travail ! », qui portera sur la thématique du labeur, du salariat et du monde de merde qui va souvent avec. Un numéro qui n’attend plus que votre contribution pour finir son bouclage.

Un numéro exceptionnel, dont on compte bien augmenter la pagination pour y faire rentrer toutes les merveilles qu'on a concocté pour vous.
Déjà, plus de 11 pages de BD dont le retour de Clé, de Chantal Montellier et des énomes BD-reportages en immersion : le Job de merde (vélocoursier à Paris, de François Bossman et illustrée par Didier Zenman Fraisse) et le Job de rêve (tailleur d'herbe surpayé en Californie) entièrement crée par Bobika.

Et puis quelques importants papiers de fond. Une énorme enquête sur le travail en prison en collaboration avec l'association l'Envolée, l'aventure du droit du travail racontée par Gérard Filoche himself, une analyse post marxiste pondue expressement par le socio-anthropologue Dénis Duclos, directeur de recherches au CNRS et auteur de SF qui explique en quoi l'armée, Google et l'abattoir géant de Chigago sont les nouvelles frontières du capitalisme... un article qui fait de pendant à l'interview de Rachid Ouadah à l'essayiste Ariel Kyrou à propos du travai de demain, et toujours nos chroniqueurs d'exception : le doux terroriste de l'entartage littéraire Noël Godin, Hénin Liétard (le vrai, çlui d'Hara-Kiri), Juliette Keating, Sushina Lagouje, Frémion, TGD, le Pr.Lichic, Jipé, Étienne Liébig... et ce n'est qu'une mise en bouche des articles, fictions, chroniques inattendues et originales et plus de 45 dessinateurs et dessinatrices... Un sommaire plus détaillé sera publié en cours du mois sur notre site zelium.info.

LES DIFFERENTS PALIERS

L’objectif minimal de 3.000€, soit environ 1500 € nets une fois déduites les frais liés à la campagne (un peu de com, la commission de Ulule, et surtout la fabrication et l’envoi des contreparties) permettra de boucler le financement de l’impression à petit tirage (environ 2000 ex.) du prochain numéro et son expédition aux soutiens et aux abonnés.

À 4.500 euros on pourra augmenter la pagination, deux BD reportages, plus de long papiers, et davantage de pages 100 % dessins de presse.

À 7.000 € un numéro ultérieur pourra être amorcé.

À 10.000 euros on pourra rémunérer enfin (même si à minima) les contributeurs du journal. Parce que faire des journaux c'est pas seulement notre passion, c’est aussi notre métier.

À partir de 15.000 €, on pourra sortir de nouveau en kiosque !!! C'est à dire augmenter le tirage et rajouter une indispensable campagne de pub, même petite, car n'oublions pas que le kiosque peut aussi coûter très cher si on ne vend pas assez...

À partir de 20.000 € on pourra se permettre de re-louer des locaux et de ne plus loger chez l'habitant...

A partir de 30.000 € on pourrait même envisager une sortie massive dans l'ensemble des kiosques...

Et après ? Pour pérenniser le journal et reprendre notre cadence bimestrielle, avec un modèle économique certes parcimonieux mais crédible et toujours sans pub ni actionnaires, il faudra à minima 3.000 abonnements. Bref, cette campagne de relance n’est qu’une étape du combat. Y participer c’est bien, c’est indispensable, mais ce n’est pas tout. C’est aussi pourquoi, si vous appréciez Zélium, si vous vous retrouvez dans notre démarche, vous êtes très chaleureusement invités à vous abonner directement sur notre site. connaître aux gens que vous aimez, eux aussi méritent de lire Zélium.

Bien sûr, si la campagne ne devait pas atteindre son objectif minimal, vous serez immédiatement remboursé-e-s par Ulule sans aucune démarche de votre part. Cependant, vous aurez quand même, quel qu’ait été le montant de votre participation, la version en ligne de l’excellent Zélium « Ordre et sécurité / violences policières », désormais épuisé, ainsi que la version numérique du prochain numéro, avant même sa parution.

 

LES CONTREPARTIES

Le sticker spécial WC spécialement dessiné par Clé, dans toute contrepartie à partir de 15€)

 

Pour vous remercier de votre généreux soutien, nous aurions pu vous offrir des bijoux, des bracelets de luxe, des vêtements griffés, des polluantes vacances aux Caraïbes ou des invitations à un concert de Johnny, mais non.

On le sait, vous n'êtes pas comme ça, vous. Vous n'êtes pas du genre intéressé, vous ne la jouez pas comme Laéticia.

Du coup on a pensé qu'il vous aurait fait plasir recevoir des choses simples, des contreparties qui viennent de notre cœur, du fait main et avec amour !

Nos nouveaux T-shirts en coton tout doux, car la liberté d'esprit vous colle à la peau. Et tant pis si ça se voit.

Des tirages dédicassés et des dessins originaux de nos potes dessinateurs, car ils sont tellement cool et puis demain on ne sait pas ce que ça vaudra.

Certains d'entre vous apprécieront sans doute aussi la petite page surnuméraire du prochaine numéro. Une vraie page en carton où l'on cause de vous, vous verrez. Et pas forcément en bien, hein ? **

Et bien sûr, pour tous le monde, la version numérique du nouveau Zélium 10 Sécial Travail !

** Voir contrepartie " Zélium t'adule ".

À propos du porteur de projet

Zélium est un journal à statut associatif (loi 1901, sans but lucratif)

L’association éditrice, Jack is on the Road est une minuscule maison dont la principale activité est la publication et l’animation du magazine Zélium.

Notre collectif d'une centaine de d'artistes, journalistes, auteurs, militants de la presse libre compte plus d'une soixantaine de dessinateurs et dessinatrices.

En font partie par exemple l'entarteur belge Noël Godin et sa chronique littéraire subversive, la grande gueule et best seller de l'érotographie Étienne Liébig, l'ancien pilier de Fluide Glacial Yves Frémion, les prof/écrivaines/blogueuses Sushina Lagouje et Juliette Keating, le professeur Lichic de Bruxelles et Hénin-Liétard, le vrai, ç'lui d'Hara-Kiri et tous les petits nouveaux, qui parfois n'ont même pas la vingtaine et dont on écrira le nom lus tard, quand vous les aurez rendus célébres !

 

LES AUTEURS, LES ILLUSTRATEURS...

Nous sommes aussi particulièrement fiers de compter parmi nous, les monstres sacrés qui ont fait leurs preuves dans des titres légendaires comme Hara-Kiri, Pilote, Ah ! Nana et Métal Hurlant... Des artistes exceptionnels, illustrateurs, caricaturistes ou graffeurs, qui traitent comme des murs, les pages du journal Zélium et glorifient tel des muses, les tronches des personnages qui apparaissent dans nos articles.

Nos vaillant-e-s artistes scribouillard-e-s vivent et travaillent dans plusieurs pays (France, Tunisie, Espagne, Italie, Brésil, et même la Belgique !), et toute-s dessinent ou ont dessiné pour les plus importants titres de la presse française et internationale, du Canard enchaîné à Psikopat, de Courrier international à L’Écho des savanes, de Charlie Hebdo à La France Agricole, des Échos aux Dernières Nouvelles d'Alsace, de Marianne à Causette, de La Repubblica au Journal de La Louvière, sans oublier, bien sûr, de La Lettre à Luluau Nouvel hebdo du Poissonnier Breton...

En parallèle à cette belle aventure de presse, nous publions aussi des livres et des albums de bédé, amoureusement concoctés par les dessinateur ou auteurs du journal (éditions Zélium).

Une activité centrale qui participe activement au financement du journal.

Après Klomp ! (recueil de dessins de Decressac, Flavien, Giemsi et Sergio), Dieu est amûûûr (la première BD en solo de Decressac), Ça sent mauvais (le 5ème album de Berth, financé sur Ulule fin 2014), Gratuit (le premier album de Clé, financé sur Ulule à l'été 2015), Jésus (le premier évangile de Gab, financé début 2016), Plouc Fiction de l'incommensurable Flock (juin 2016) et plus récemment La cuisine les doigts dans le nez, 50 véritables recettes à base d'alcool de Gab et du chef Didier Verger. Deux de nos ouvrages ont été recompensés à Angoulême : Ça sent mauvais, Prix Charlie Schlingo 2015, et Jésus, également Prix Schlingo mais en 2017.


De nouveaux, fantastiques projets éditoriaux sont également dans les tuyaux et vous en aurez très bientôt des nouvelles.

Réalisons la suite ensemble !

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet