BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

YelloWorld

Bowie in Alaska

À propos du projet

Légende du 21ème siècle : et si David Bowie n’était pas mort ?

Et s’il vivait caché quelque part en Alaska ?

 

Bonjour les amis...Tout d'abord, avez vous bien cliqué sur l'image du dessus pour écouter notre version de Changes....Parfait!  . Alors, si vous nous lisez maintenant, c’est que vous aimez l’idée de notre projet musical, que vous avez à cœur de nous soutenir dans son élaboration et, surtout, qu’il vous tarde d’en découvrir l’aboutissement !

Si vous ne nous connaissez pas encore, permettez-nous de nous présenter…

 

Qui sommes-nous ?

YelloWorld est Le groupe qui propose un son vraiment différent et une vision véritablement originale de l’œuvre de David Bowie.

À l’origine de la formation, il y a eu la rencontre entre un immense fan de « l’homme venu des étoiles », Frank Gourgon – pianiste et chanteur féru de jazz, mais pas sectaire –, et Pierre Pinto, guitariste tout-terrain rompu à toutes sortes d’exercices de style et réalisateur talentueux de nombreux albums pour divers artistes.

Ces deux-là se sont accordés à merveille pour monter petit à petit un répertoire composé essentiellement de morceaux du Thin White Duke réécrits ou recomposés par Frank et arrangés par Pierre. Au bout du compte – et grâce à l’apport artistique des autres musiciens –, YelloWorld dépasse le cadre imposé par les chansons originales elles-mêmes et en offre une relecture inédite, grâce à des couleurs empruntées au jazz, à la fusion ou encore au blues du delta.

À noter que le répertoire comporte également deux titres originaux qui s’inscrivent totalement dans l’esprit du projet.

 

Quel est notre projet ?

Sortir un album, tout simplement. À l’automne 2019.

3 des 13 morceaux ont été enregistrés en mai 2018. Le reste en février 2019.

 

Tracklist :

  • Ziggy Stardust
  • Starman
  • Life on Mars?
  • The Man Who Sold The World
  • Lady Grinning Soul
  • Jean genie
  • Moonage Daydream
  • Slip Away
  • Changes
  • The Alaskan Dream (F.Gourgon)
  • Song For David Bowie (F.Gourgon)
  • Lady Stardust
  • Thursday’s Child

 

Line-up :

Frank Gourgon : (dé)/(re)/compositions, direction musicale, voix, clavier

Pierre Pinto : guitares, direction musicale, réalisation, mixage

Christian Duperray : basse

Frederic Sicart : batterie

Rémi Toulon : piano (sur les morceaux n° 8, 10 et 13)

Caroline Faber : voix

Sébastien Charlier : harmonica

 

Les musiciens

Frank Gourgon

Pianiste, chanteur et compositeur, Frank Gourgon est co-leader avec Frédéric Loth du groupe Transat pendant de nombreuses années. Un album sort en 1991 sous le titre « Rue des orchidées », ce qui lui donne l’opportunité de travailler avec le trompettiste Itaru Oki et l’accordéoniste Marcel Azzola. En 2002, il fonde le groupe Tusitala, réunissant Pascal Bivalski au vibraphone, Jean-Claude Jouy à la batterie et Philippe Longi à la contrebasse. Le quartet sort un album en 2009. Parallèlement, il collabore à l’écriture de la musique de plusieurs documentaires, dont un pour le journal Le Monde, et participe également à un projet « Kurt Weill » avec le regretté Pierre Danais de la Péniche Opéra.

Depuis 2009, Frank est aussi chargé de la programmation des concerts organisés par l’association Colombes Jazz et anime des ateliers de musique dans le cadre de son activité d’enseignant.

 

Pierre Pinto

Passionné de musique dès l’enfance, Pierre Pinto quitte très tôt le nid familial pour étudier la guitare classique avec Oscar Caseres et la guitare jazz avec Pierre Culaz et Frédéric Sylvestre. S’étant fait très rapidement une solide réputation dans le monde des musiciens, il part dans les années 1980 faire plusieurs tournées au Japon avec Jean-Claude Borelly et Nicolas De Angelis.

Durant un an, il accompagne de très nombreux artistes de variété toutes les semaines dans l’émission de télévision « Cadence 3 », animée par Guy Lux. Cela ne l’empêche pas de continuer le jazz au sein de nombreux big bands et de jouer avec Yoshko Seffer, Didier Lockwood et Tania Maria.

Il est aussi l’auteur de la méthode « 45 exercices de mise en place pour guitare, basse et batterie » avec Alex Vedere, éditée par les éditions Salabert.

Par ailleurs, Pierre travaille sous la direction d’Yvan Cassar pendant 2 ans (Maurane, entre autres), et accompagne Frédéric François au début des années 1990, ainsi qu’Hélène Rolles et Dorothée entre 1992 et 1994. En studio, il fait des séances avec des artistes tels que Robert Charlebois, Hélène Segara et bien d’autres !

Parallèlement à ses activités d’instrumentiste, Pierre compose, arrange et réalise une trentaine d’albums de musiques instrumentales pour différents artistes.

 

Christian Duperray

D’abord autodidacte et musicien « de terrain » , Christian Duperray complète son expérience live par des études plus académiques.

Animé d’une grande curiosité musicale, il devient un musicien polyvalent au contact d’une large diversité d’expressions rythmiques, mélodiques et harmoniques. Il se produit ainsi sur de nombreuses scènes du monde entier, aux côtés d’artistes de styles très variés (Laura Littardi, Caroline Faber et BA-YA , Jaster ou encore Kankele...).

Actuellement, Christian Duperray participe à plusieurs projets dans lesquels il intervient aussi bien en tant qu’accompagnateur que compositeur et arrangeur.

Il est par ailleurs Enseignant à l'école ATLA depuis 2001 et musicien coordonnateur de l'association Jazz Session à Pierrelaye.

 

Frédéric Sicart

Frédéric Sicart apprend la musique au Conservatoire National de Région de Nice avant d’intégrer le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Il commence sa carrière de musicien (batteur / percussionniste) en accompagnant Joe Dassin, Yves Duteil, Jean Luc Lahaie, Nicoleta puis Claude Nougaro, Pierre Vassiliu, Raoul Petite ainsi que Bernard Lavilliers.

Actuellement, il poursuit sa route sur la scène jazz – avec entre autres Francis Lockwood –, et est également un musicien de studio très sollicité.

 

Caroline Faber

Caroline Faber « entre en musique » au changement de siècle. Quatre ans plus tard, elle remporte le concours Jazz vocal de Crest à l’unanimité du jury, tout en faisant le tour du monde avec le band de la Camerounaise Sally Nyolo, dont le charisme scénique la marquera.

Rythmicienne, improvisatrice, interprète inspirée par bien des influences, Caroline poursuit depuis ses débuts un cheminement extrêmement personnel sur scène – où elle s’impose comme une lead à l’appétit contagieux – comme en studio. Caroline défend en réalité une musique sans frontières de styles ou de langues.

Depuis 2006, ont découlé 4 albums pour lesquels elle a été auteure, compositrice et interprète, qu’elle défend toujours sur scène avec une énergie saluée.

 

Sébastien Charlier

Initié très tôt à l’harmonica diatonique, Sébastien Charlier a développé une technique unique qui lui permet de jouer dans toutes les tonalités sans changer d’instrument. Grâce à une précision redoutable, il est capable d’aborder tous les registres, du blues au jazz, du rock à a fusion, en mettant toujours ses capacités musicales au service de sa sensibilité artistique.

D’une exigence rare, il s’est fait une place respectée au sein d’orchestres et aux cotés de musiciens de jazz de renommée internationale, et a porté très haut l’expressivité de l’harmonica diatonique.

 

Rémi Toulon

Rémi Toulon débute le piano classique à l’âge de 6 ans mais se sent très vite attiré par le jazz. Repéré par le pianiste de jazz Jean-Pierre Bertrand, il participe au festival des nuits du jazz alors qu’il n’a que 15 ans.

Après avoir travaillé avec le pianiste et pédagogue Barry Haris, Rémi fonde en 1997 le trio Take3 qui enregistrera 5 albums en 10 ans.

Son appétit musical l’a également conduit à évoluer vers des univers esthétique très variés comme la comédie musicale, la musique pour le théâtre ou le jeune publique.

Depuis quelques années, il est à la tête d’un quartet qui réunit le contrebassiste Jean-Luc Arramy, le batteur Vincent Frade et l’harmoniciste Sébastien Charlier.

A quoi va servir le financement ?

L’album a été enregistré dans des studios de pointe, par des professionnels du son et avec des musiciens de 1er plan.

Cette première phase aura coûté 3 500 €.

Votre contribution va donc permettre de payer la seconde phase, à savoir :

  • Le mixage
  • Le mastering
  • La fabrication du CD en 1 000 exemplaires
  • L’artiste qui réalisera la couverture de l’album
  • La SDRM (droits de reproduction mécanique)
  • La communication

Soit un total de 4 200 € !

Alors, en contribuant à la naissance de ce projet…

YOU CAN BE HEROESJUST FOR ONE CLICK !

À propos du porteur de projet

Frank Gourgon

Fan de David Bowie de la 1ère heure, musicien et chanteur de jazz par ailleurs, j'ai nourri le projet de m'emparer du répertoire de « l'homme venu des étoiles » et de le revisiter à ma manière pour en offrir une relecture fusionnelle oscillant entre la pop et le jazz. Avec Pierre Pinto à la réalisation et  les autres musiciens de YelloWorld – principalement issus du monde du jazz –, j'ai trouvé les partenaires idéaux pour l'enregistrement de cet album intitulé « BOWIE IN ALASKA ».

Pourquoi ce titre ? Chacun sait que les légendes ne meurent pas et, d'ailleurs, n'avez-vous pas entendu dire que Bowie vivait toujours quelque part, caché au fin fond de l'Alaska...

Share Suivez-nous