BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

HANDBALL, le hasard merveilleux

Un seul en scène où Théâtre et Magie nouvelle se conjugent. Au Festival Off d'Avignon 2016

À propos du projet

                                       "Un évènement est parfois si inattendu qu’il en devient magique. Les grands illusionnistes appellent ça le hasard merveilleux." 

" Il en est d’un texte comme d’un monument, il y a le résultat et il y a l’histoire de son édification. Dans « Handball » les deux sont imbriqués. Cela aurait pu être l’histoire d’une commande faite par une comédienne, porteuse de projet à un auteur. C’est en réalité un peu différent.

Brigitte Guedj avait une histoire à raconter, son histoire faite de hasards incroyables, de rencontres magnifiques, d’émotions, de frustrations et de douleurs. L’histoire de l’Algérie, cette cicatrice tracée sur le visage de la France qui aujourd’hui encore peine à se refermer. J’avais envie d’écrire depuis longtemps sur le thème de la réconciliation et l’histoire de Brigitte était pour moi l’endroit idéal pour le faire. Réconciliation d’une famille, de deux pays, des hommes avec les femmes, entre les religions.

Ainsi s’est déroulée l’histoire de cette écriture. On se voyait Place des Vosges pour faire le bilan, refaire le monde. Pendant six mois j’écris donc sur la réconciliation. Puis, Place des Vosges six mois plus tard, un peu en avance sur l’horaire, j’attends Brigitte au fond du café, nous sommes le 7 janvier 2015... J’ai entendu un peu plus tôt sur France info qu’une fusillade a éclaté boulevard Richard Lenoir. J’ai un peu de temps, je jette un œil à mes alertes sur mon téléphone. Je vois les noms de Charb, Cabu. Cabu, toute mon enfance, récré A2. Ils ont tué mon enfance. Ils ont tué mon monde. Alors cette réconciliation ? Ils l’ont tuée aussi ?

Non, j’en suis sûr, cette réconciliation, il faut l’écrire, ce rêve il faut le pousser, il faut aller loin, très loin dans
cette réconciliation imaginaire. Parce que si on ne commence pas par la rêver, on ne peut pas espérer la vivre un jour.

Handball est le rêve de cette réconciliation." Jean-Christophe Dollé

Et le rêve ne s’arrête pas là ; les hasards se succèdent ! Un créneau se libère au Théâtre le Cabestan pour le Festival Off d’Avignon ; Brigitte décide de financer sur fonds propres sa venue. La pièce est écrite, elle doit être jouée.

Elle présente le projet au fonds de dotation, les Partageurs, qui le sélectionne. L’adhésion de la fondation était déjà en soi inestimable, que pouvait-on espérer de plus? Et pourtant… Dans le comité de lecture il y a Laurent Natrella. Il découvre le texte. Il ne cesse d’y penser. Handball n’a pas encore de metteur en scène, il contacte Brigitte pour se proposer à la mise en scène. C’est le coup de cœur.

Et ce n’est pas fini ! Il fallait trouver une équipe pour Avignon, un lieu de création, du matériel ; mais sans budget comment faire ? Laurent rassemble ses troupes. Il trouve un lieu de répétition, mis à disposition gracieusement. ll parle du projet à ZD Productions qui découvre le texte lors d’une lecture. C’est évident pour eux, il faut accompagner le projet au festival off. Puis Brigitte et Laurent rencontrent des artistes de la compagnie 14:20, fondatrice de la Magie nouvelle (Raphaël Navarro, Arthur Chavaudret, Elsa Revol). Brigitte leur raconte son histoire, leur parle du projet. Tout le monde est d’accord :  la magie doit faire partie du spectacle. Mais de tels procédés scéniques coutent chers et ils ont peu de temps. Ils appellent un peu partout. Le projet ira en Avignon, ils se chargent de fournir le matériel et de faire la création.

HANDBALL, le hasard merveilleux au Théâtre le Cabestan
Festival off Avignon du 7 au 30 juillet, à 17h25

LA PIECE

Sylvie est née à Constantine dans le Nord de l’Algérie. Juive française, dans un pays qui ne veut plus d’elle, elle fuit sa terre natale avec sa famille en 1962. Seule sa tante Vivianne décide de rester au péril de sa vie pour consumer sa passion dévorante avec un algérien, bravant tous les interdits familiaux et religieux. 50 ans plus tard, Sylvie retrouve l’héroïne de son enfance, celle qui a défié le pouvoir des hommes, celle qui fut son modèle fantasmé.

Dans cette histoire de famille, on voit en filigrane s’agiter des conflits séculaires entre hommes et femmes, entre juifs et musulmans, entre parents et enfants.

On voit aussi un monde magique s’ouvrir à nous, un monde où les morts apparaissent, où les objets parlent, où les rêves, les souvenirs et la réalité forment une étrange alchimie.

 

A quoi va servir le financement ?

Le financement via Ulule contribuera à présenter ce spectacle en Avignon dans le cadre du festival Off.

Le projet bénéficie d’ores et déjà d’un apport financier personnel de la comédienne Brigitte Guedj, et du soutien de ZD Productions qui assurera la promotion sur place et la gestion des professionnels tout en faisant un apport financier à la création. La création a reçu le soutien financier du fonds de dotation les partageurs. Les collaborateurs du projet jouent tous le jeu (salaires à minima). Les installations de Magie nouvelle seront prêtées pour l’exploitation du festival. Une partie du projet sera autofinancée grâce aux recettes de billetterie.

Cependant, il y a des coûts incompressibles et il nous faut boucler le budget.

Alors nous faisons appel à vous tous…

Handball est un projet collectif, au sens le plus noble. Il fédère, rassemble. Il a ce quelque chose de particulier, peut-être parce qu’il est ce que le théâtre a de plus beaux ; le lieu où les rêves et la réalité se conjuguent.

Plus qu’un contributeur, soyez-vous aussi le énième hasard merveilleux, une autre de ces rencontres improbables qui aura permis d’écrire cette histoire, ce coup de pouce qu’on n’attendait pas. Un bâtisseur de rêve.

Alors rejoignez l’équipe !

D’avance un grand merci à vous TOUS.

Budget exploitation Avignon

DEPENSES : 20 926€

  • Salaires avec charges (comédienne, assistant plateau, régisseur) – 6 326 €
  • Location Théâtre le Cabsestan – 7 000 €
  • Hébergement, repas, transport staff – 2 800 €
  • Promotion, communication – 1 700 €
  • Production administration diffusion – 3 100 €

RECETTES : 20 926€

  • Apport personnel Brigitte Guedj – 4 526 €
  • Apport ZD Productions – 3 100  €
  • Billetterie Avignon Nette de Taxes (50% de remplissage) –  8 100 €
  • Subventions (SPEDIDAM) – 3 200 €
  • Campagne Crowfunding – 2 000 €

Au jour d’aujourd’hui impossible de savoir si notre estimation de billetterie (50%) sera atteinte. Alors si on venait grâce à vous à dépasser le montant de 2 000 euros cela nous permettra de soulager la compagnie XENTéNA et la production en réduisant les risques.

LA COMPAGNIE XENTéNA EST UNE ASSOCIATION VOUS BENEFICIEREZ D'UNE DEDUCTION FISCALE DE 66% !

 

À propos du porteur de projet

Brigitte Guedj : Comédienne

Elle s’est formée à l’art dramatique au TGP, à l’école Charles Dullin puis avec Jacqueline Duc de la Comédie Française. Elle a travaillé pour la télévision et le cinéma entre autres avec Ariel Zeitoun, Pierre Boutron, Fabrice Cazeneuve. Au théâtre elle a collaboré entre autres avec Jacques Mauclair, Ariane Mnouchkine, Wajdi Mouawad et Jacques Rancillac.

Elle s’est également formée au chant avec Christiane Legrand et Maryse Martines de l’opéra Comique.

Elle a monté un spectacle autour de textes et de chansons de Boris Vian “Et Vian dans les dents” avec des arrangements originaux de Benoit Urbain ce spectacle a été joué à Paris au Ranelagh, à Avignon trois années de suite et en tournée en France et à l’étranger.

Elle fait partie du collectif d’artistes “Les souffleurs Commandos Poétiques” depuis 2009. Elle travaille en ce moment sur un texte de Jean- François Paillard, “Mon ami Terrier”.

NOTRE EQUIPE

L’auteur : Jean-Christophe Dollé

Après une licence de philosophie, il étudie le théâtre à l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique de Paris auprès de Roland Bertin, Jacques Seiler, Danièle Lebrun, Didier Sandre ou encore Laurence Bourdile et Françoise Seigner.

Il écrit ses premiers textes pour le théâtre en 1993 « Cucurbitapepo ou la migraine du siècle ». Au sein de sa compagnie Fouic Théâtre, il crée « Le killer », « Blue.fr » et « Abilifaïe Léponaix » qui reçoit le prix du public ADAMI 2010 à Avignon. Il a adapté et mis en scène le roman de Jean Teulé « Mangez-le si vous voulez » (Nomination aux Molières du metteur en scène). En 2000 les éditions Pétrelles publient son premier roman « L’oreille absolue ». Il écrit en 2003 et 2007 deux pièces radiophoniques diffusées sur France Inter « Culture physique » et « La voix du bonheur ».

Le metteur en scène : Laurent Natrella Sociétaire de la Comédie Française

Après avoir fait le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, Laurent Natrella entre à la Comédie-Française en 1999 et y devient le 514ème Sociétaire.

Il y travaille notamment avec Bob Wilson, Omar Poraz, Le collectif TGStan-Decoe-Discordia, Giorgio Barbiero Corsetti, Denis Podalydès, Jean-Louis Benoit, Laurent Pelly, Dann Jemmett... On l’a vu dernièrement dans «Les enfants du Silence», «Les Rustres», «Cyrano de Bergerac» et «le Chapeau de paille d’Italie».

Il enseigne à Sciences-Po et au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique où il met en scène de nombreux spectacles.

La Magie nouvelle : Arthur Chavaudret – Compagnie 14:20

Ce petit génie a commencé la magie à l’âge de 9 ans.Il fit alors la rencontre du magicien Jacques Delord, grand prestidigitateur de cabaret, dont il suit l'enseignement. Magicien au Musée Grévin, Arthur se produit aujourd’hui partout dans le monde : au Japon, au Qatar, au Liban, aux États-Unis…A 23 ans, il est l’un des magiciens les plus doués de sa génération. Il est actuellement en compagnonnage avec la Compagnie 14:20.

Clément Debailleul et Raphaël Navarro se rencontrent en 1996, au festival CIRCa à Auch, dont ils seront lauréats en 1997. Ils fondent en 2000 la Compagnie 14:20, qui compte aujourd’hui une trentaine de membres pour la réalisation de ses projets.

La Cie 14:20 est à l’initiative et porteuse d’un des mouvements importants de la scène contemporaine française de ces dernières années : le mouvement artistique de la Magie nouvelle.

La Magie nouvelle place le déséquilibre des sens et le détournement du réel au centre des enjeux artistiques et affirme la magie comme un langage autonome et foisonnant, contemporain et populaire, à travers la création artistique, la recherche scientifique, la transmission pédagogique, et le soutien aux jeunes auteurs magiciens. La Magie nouvelle croise de nombreuses pratiques (danse, théâtre, cirque, marionnette, peinture, cuisine, mode, arts numériques, etc.) et compte aujourd’hui plus d’une soixantaine de compagnies partout dans le monde et ne cesse de croître.

La lumière : Elsa Revol

Elsa Revol se forme à la lumière à l’ENSATT et auprès d’André Diot. Elle rejoint le Théâtre du Soleil pour la régie lumière de la tournée internationale du spectacle «Les Éphémères». En 2010, pour Ariane Mnouchkine, elle crée les lumières des «Naufragés du Fol Espoir» et «Macbeth».

C’est en 2011 qu’elle réalise une première création lumière pour la Comédie-Française, «Le Jeu de l’amour et du Hasard» puis «Tartuffe» m.e.s. par Galin Stoev ainsi qu’ «Othello» m.e.s. par Léonie Simaga.

Avec la compagnie 14:20, elle développe une réflexion autour de l’éclairage de spectacle de Magie nouvelle. Elle fait des interventions au CNAC à ce sujet. Elle éclaire les deux spectacles d’Etienne Saglio, «Le soir des Monstres» et «Les Limbes», ainsi que «Le Syndrome de Cassandre» de Yann Frisch.

 

Et notre administratrice Béatrice Catry, notre régisseur Arnaud Bilheude, notre assistante plateau Anne Didon, notre équipe de diffusion ZD Productions.

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet