BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

World Wide Triangular 3

L'aventure de deux étudiants et de leur sac-à-dos

À propos du projet

Bonjour,

Nous sommes deux étudiants de 22 et 23 ans, avides de découvertes et de rencontres.

Armés de terrifiants stylos et d'appareils photos increvables, nous sommes partis le 26 juillet vers Moscou en sac-à-dos.

Avec comme mode de vie et de déplacement : LA DEBROUILLE.

L'objectif : partir vers l'Est, arriver par l'Ouest. Tout en limitant notre budget au strict nécessaire : Visas, Avions, Ferry... pour pouvoir passer les frontières.

Itinéraire

  1. Départ : Poitiers. Progression vers Moscou (Russie) en passant par : SuisseAllemagne,Pologne...l'itinéraire restant flexible selon les rencontres.
  2. Prendre de Moscou, le Transsibérien jusqu'à Vladivostok.
  3. Accoster sur les rives Japonaises.
  4. Parcourir la côte chinoise et descendre jusqu'à Darwin (Australie) en passant par le Vietnamet l'Indonésie.
  5. De Darwin, attraper un véhicule pour traverser le continent jusqu'à Sydney.
  6. Se propulser à Los Angeles pour y trouver un nouveau véhicule capable d'avaler les kilomètres jusqu'à la côte-est des Etats-Unis.
  7. Faire une bonne vidange et remonter jusqu'aux Grands-Lacs du Canada.
  8. S'arrêter à Montréal pour profiter de l'accent et s'envoler à Ryekj... Reykjva... Reyjkvj... enfin en Islande quoi !
  9. Prendre la température et un vol pour Paris (à contre-cœur).
  10. Acheter une baguette et des croissants.

 

Outils

 

  • Nikon FM2 + films (pleins !).
  • Lubitel + films (moins mais pleins quand-même !).
  • Carnets de croquis.
  • Carnets de Bord.
  • De quoi bricoler des carnets sur place.

 

 

planche contacte de la premiere pelicule

Suivi

Régulièrement, nous enverrons nos carnets et péloches qui seront mis en ligne via le blog prévu à cet effet : http://worldwidetriangular.blogspot.com/

Les premiers colis sont arrives en Septembre et on ne devrait pas tarder a voir les premiers scans et photos developees sur le blog (Notre equipe d'experts basee en France est sur le coup) ! Nous venons egalement d'envoyer les premiers carnets de notes finis du Japon, ils arriveront bientot.

Ou en sommes nous ?

C'est difficile d'etre precis, le mieux reste de rester informe avec le blog, a l'heure ou nous ecrivons ce projet nous sommes a Tokyo, Japon.

Grace au premier projet Ulule WwT1 nous avons pu prendre le transsiberien pour aller de Moscou a Vladivostok en un seul morceau, apres avoir traverse l'Europe en autostop.

Nous avons ensuite pris un ferry pour le Japon, pour Sakaeminato pour etre plus precis. Nous avons pu alors essayer l'autostop a la japonnaise et le camping sauvage au milieu des sangliers sauvages.

Actuellement nous reprenons route vers la region du Kansai, pour atteindre un ferry pour la Coree du Sud.

Aboutissement

Réalisation d'un carnet de voyage auto-édité à un tirage limité pour les donateurs.

Deja deux mois de voyage, presque quatres carnets de remplis et treize pelicules de finies ! Des notes, des croquis, des astuces de voyage, des impressions, des recits, des listes de contact, des traductions hasardeuses et des rudiments de langage...

Nous ne savons encore rien de la forme finale du Carnet Ultime, mais une chose est sure : il sera consequent !

A quoi va servir le financement ?

Merci à tous !

Apres un rude mois d'auto-stop a travers la Suisse, l'Allemagne, la Republique Tcheque, la Pologne et l'Ukraine nous avons atteint Moscou le 2 Septembre !

Cette etape fondamentale a ete decisive pour nous. Remettre en question nos fantasmes de voyages est un travail quotidien. On apprend a resoudre les problemes vite, des qu'ils se presentent. On improvise, on essaie des trucs... on echoue, on apprend.

Et suite au premier projet WwT1, le trajet pour le transsibérien a ete financé ! 6 jours de train intensifs nous ont permis d'atteindre Vladivostok !

Apres avoir passe quelques semaines a Moscou et St Petersbourg, nous avons nous faire une petite idee de la temperature de la Russie, ce qui a demoli tous nos prejuges a grands coups de masses ! Ca fait du bien ! La vie en communaute en train complete bien cette experience et la decouverte de Vladivostok et de ses habitants nous a permis de voir Moscou et St Petersbourg d'un oeil different.

Mais c'est pas fini, il y avait ce bateau au loin qui avancait doucement vers les cotes Russes, il etait evident que lorsqu'il repartirait vers le rivages nipons nous serions a bord... et ca n'a pas loupe !

Malheureusement, le projet WwT2 n'a pas porte ses fruits et ne nous a donc pas permis de financer la premiere traversee, mais qu'a cela ne tienne, nous avons puises sur nos quelques reserves... en esperant trouver des petits boulots sur le chemin pour financer les trajets Japon-Coree et Coree-Chine. Nous allons donc pouvoir financer les bateaux jusqu'en Chine, on va juste serrer la ceinture !

Montagne de Daisen, Japon pres du port de Sakaeminato ou nous avons acoste le 23/09

Maintenant, Imaginez... imaginez deux mecs, completements tares, arrivant au nord de la cote Chinoise et foncant ni une ni deux vers le sud. Objectif : la cote sud du Vietnam.
Ouais mais attendez c'est pas tout ! Ca fait quand meme 7 000 km tout ca ! Comment ils font ? Ils recommencent le stop ?
Dans des pays ou pres de 80% des habitants utilisent un scooter pour se deplacer, ca parait compromis.
Et bien la voila la solution : investir dans deux scooters, y arnacher les sacs, se mettre un casque sur la tete et mettre un petit coup de peinture la dessus !
Voila donc le plan !
A l'heure ou nous vous ecrivont, nous avons en poche nos visas chinois encore tout chaud de l'embassade de Tokyo. Un fois arrives en Chine nous achetons les scooters, les accessoirs, l'imatriculation et un peu de peinture pour customiser tout ca...
Avec ce projet Ulule nous financerons l'essence necessaire au periple, et on the road again !

Il y a donc environ 7000km pour traverser l'Asie (4500km en Chine et 2500km au Vietnam).

Un scooter consomme en moyenne 4L/100km

L'essence est de 0.95euro/L en chine, soit un total de 345 euros pour longer la cote et ses 4500km.

Tandis qu'au Vietnam l'essence est a 0.78euro/L ce qui revient a un total de 156 euros pour engloutir les 2500km separant le nord et le sud du pays !

On arrive a un total d'environ 500 euros  d'essence. En y rajoutant les frais de fonctionnement de Ulule et Paypal qui sont d'environ 50 euros, on tombe sur un montant final de : 550 euros

Vous avez aime Easy Rider ? Vous adorez les motards acrobates ? Vous pensez que seul des fous peuvent traverser un pays en scooter en moins d'un mois ? Vous voulez savoir si c'est possible sans pour autant vous risquer a le faire ?

Aidez nous !

Ainsi nous nous rapprocherons de l'Indonesie, notre prochain objectif... nos carnets salivent deja de ces nouvelles experiences !

À propos du porteur de projet

Génèse

Nous nous sommes connus en internat au Lycée du Futuroscope. Après moults projets collectifs cette idée a commencé à germer.

Elle aurait pu avorter comme celle d'un élevage de crabes sur balcon, mais cinq ans plus tard elle ne nous a pas lâché et s'est concrétisée de plus en plus.

Elle a évoluée, et nous avons pris plusieurs décisions comme celle de partir avec un matériel de photographie argentique, compte tenu du rapport à l'image qu'il implique !

Team

Clément Pierdet

 

 D'un côté : Clément Pierdet, étudiant en Science de la Vie et de la  Terre à l'université de Bordeaux 1 et fier possesseur d'un appareil Nikon  FM2. Un monstre préhistorique d'une résistance et d'une fiabilité  remarquable !

 

 

Pierre Jeanneau se la joue

 

De l'autre : Pierre Jeanneau, diplomé de l'Ecole Européenne Supérieure de l'Image d'Angoulême et co-fondateur des éditions polystyrène. Equipé d'un appareil photo Lubitel et de quoi faire des carnet avec ce qu'il trouvera sur place.

 

 

Quelques mots sur le bricolage de livre :


Fabriquer des livres est quelque chose d'assez simple une fois qu'on a compris comment ça marche, les techniques de reliures sont assez variées pour pouvoir se débrouiller avec presque n'importe et obtenir un carnet fait d'échantillons de l'endroit où on voyage. C'est pourquoi nous privilégions de partir plutôt avec du matériel rudimentaire (fil+aiguille+couteau) afin de les confectionner sur place, au lieu de prendre une part du budget (et du sac) pour se procurer des carnets tout fait sur place.

Il y a un autre intérêt, qui est plus pédagogique : c'est quelque chose qui se fait sur place, et qui peux permettre d'engager une conversation, un apprentissage, un échange autour de ce domaine avec quelques personnes.

Enfin, c'est une autre manière de concevoir l'objet livre, de travailler sa forme avec des contraintes, et également de travailler sa manipulation. Ce qui rentre en parallèle avec le projet des éditions polystyrène.

N'oubliez pas !

Dans tout les cas vous pourrez profiter du point de vue de nos sacs-à-dos sur le blog !

Sinon on vous donne rendez-vous pour un café sur la route...

 

Extraits de carnets de Pierre :

 

Quelques photos de Clément :

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet