BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Women's Art

Au cœur des femmes dans le Street Art

À propos du projet

 

En 2016, j'ai eu la chance de rencontrer une dizaine d'artistes féminines au cours de ma vie privée et professionnelle, lorsque je travaillais pour l'association de Street Art parisienne, Le M.U.R. Cette association invite des artistes de tout horizon à venir peindre sur le mur situé sur une petite place rue Oberkampf dans le 11e arrondissement.

L'idée de mettre en lumière les artistes femmes avec un documentaire a commencé à germer dans mon esprit. Baubô, Mizu, Madame, MissMe, Musa, Klore, Zabou - et tant d'autres, qui sont-elles ? Qu'ont-elles dans le cœur qui sache venir me toucher aussi profondément ?

Avec mon instinct de journaliste, les questions me venaient par dizaine, mais le temps et l'équipement me manquaient pour réaliser les interviews et les images telles que je les concevais. Perfectionniste par nature, je préfère prendre mon temps pour produire et concrétiser mes projets.

C'est pourquoi j'en appelle à vous ! Pour me donner les moyens de créer les conditions idéales pour aller à la rencontre ou recroiser le chemin de ces artistes, de ces femmes qui créent et s'expriment dans les rues de Montréal, Paris, Barcelone, New York, etc.

 

Jeune femme admirant l'artiste Madame à l'œuvre sur le Mur Oberkampf, le 10 décembre 2016. Crédit: Julie Bé

        

         Si l'Art n'a pas de sexe, ni de genre - les artistes eux, en ont un. Et les créateurs et créatrices n'échappent pas à une catégorisation genrée qui confine, toujours et encore, le féminin à une minorité - voire à "du minoritaire". Force est de constater que les artistes féminines n'ont pas la même représentation que leurs homologues masculins. Et pourtant, qu'est-ce qui les différencie ? Le regard que nous leur portons en tant que publics ? L'opportunité de s'exprimer librement et publiquement ? Leurs paires qui les jugent ou les honorent ? Qu'est-ce qu'une femme artiste, sinon une artiste ?

Après des années de questionnement sur ma propre condition féminine, à déambuler au détour des rues en contemplation devant ces œuvres urbaines et suite à des rencontres fascinantes aux quatre coins du monde, mon idée de série documentaire a germé. Je souhaite, grâce à votre soutien, partir à la rencontre de ces femmes artistes qui m'ont interpellé, parlé, interrogé partout où je me promenais et ont su susciter une curiosité et une admiration qui a donné sens à mes flâneries et à mes propres interpellations et revendications d'égalité dans l'espace public et dans toutes les autres strates de notre société.

Misogynes mis à part... la plupart de nos contemporains reconnaissent que les femmes et les hommes sont égaux en liberté et en droit et qu'ils disposent des mêmes aptitudes - l'une comme l'autre. Pourtant les disparités et les inégalités entre les genres sont encore plus que présentes dans notre quotidien culturel et social et ça n'exclut pas le domaine des Arts.

Affiche des Guerrillas Girls sortie en 1989, mis à jour jusqu'en 2012 : Do women have to be naked to get into Met. Museum?

      

Dans le milieu des années 80, le mouvement des Guerrillas Girls s'indignait du manque de représentation et de l'exclusion des femmes, puis des minorités ethniques dans les musées. C'est par l'affichage dans les rues de New York qu'elles se sont exprimées et qu'elles s'expriment encore. Cris de révolte anonymes et universels contre l'Établissement. Et faute d'être exposées dans un musée, c'est dans la rue, dans l'espace public, qu'elles ont manifesté et qu'elles "performent" leur Art. 

De nos jours, grâce aux progrès féministes et à une certaine libération des mœurs, ce monolithisme artistique masculin tend à s'amoindrir et on voit dans le milieu artistique de plus en plus de femmes, pinceaux ou cannettes en main, envahir le paysage urbain de leur créativité, exhiber leurs œuvres dans des expositions dans des galeries branchées ou des musées et gagner de plus en plus en reconnaissance et notoriété.

Je veux réaliser une série documentaire sur les femmes dans le Street Art, vous faire découvrir les portraits croisés de différentes artistes qui racontent leurs parcours, leurs difficultés ou non à se faire connaître et reconnaître en tant qu'artiste dans un milieu où les codes sont masculins, voire sexistes selon certains et certaines (la question sera débattue dans le documentaire). Comment se perçoivent-elles en tant qu'artistes, en tant que Street artiste ? En tant que femme ? Certaines adoptent une attitude et un message féministe tandis que d'autres ne considèrent pas primordial d'axer leurs œuvres sur un schème genré et préféreraient qu'on oublie leur appartenance à un sexe et son genre ou l'autre. Les questionner, les écouter et les observer - entendre leur discours - voilà ce que je vous propose.

A quoi va servir le financement ?

Avec votre aide financière, je pourrais compléter mon équipement matériel (achat d'un micro-cravate professionnel et d'un stabilisateur afin d'assurer une qualité audiovisuelle professionnelle) et j'aurais les moyens de me déplacer pour aller à la découverte des artistes que je souhaite vous présenter.

Financement :

  1. Stabilisateur : 1800 $
  2.  Micro-Cravate : 200 $
  3. Déplacement : 1000 $

Les tournages se dérouleront principalement à Montréal, où je réside et à Paris, mais je souhaiterais également me déplacer à New York, Barcelone, Londres et Berlin. Plus j'aurais de sous dans la cagnotte, plus je pourrais m'organiser pour me déplacer à moindre coût pour aller filmer et interroger les plus talentueuses artistes féminines au monde.

Votre soutien me permettra de pouvoir réaliser ce projet de l'écriture au tournage, et de la production à la diffusion.


Au fur et à mesure de l'avancement, vous découvrirez ces artistes qui ont capté mon attention et susciteront votre admiration et votre émoi - j'en suis sûre. En contribution, j'enverrai à mes mécènes des capsules vidéos inédites et des newsletters pour tenir informés de l'avancement du projet. Si le projet aboutit, je promets également de belles surprises à mes donateurs (voir contreparties).

 

 

 

 

À propos du porteur de projet

Lorsqu'une idée germe - il faut lui donner les moyens d'exister. Et laisser le processus créatif croître et porter ses fruits.

J'ai toujours rêvé de réaliser des films documentaires qui relient ma passion pour l'image, l'écriture et le savoir. Après avoir tourné de nombreux reportages en autonome, je voudrais m'attaquer à un format plus conséquent où je serais libre d'exprimer ma sensibilité par les images que je capture et les dialogues que je crée avec celles et ceux qui acceptent de se tenir devant mon objectif. La conversation et la dialectique qui émanent de deux sujets qui créent, chacun aux moyens d'outils, d'objets et de médium différent, la communication simple de deux êtres qui s'adressent l'un à l'autre et au reste du monde, voilà ce qui m'intéresse.

 

Share Suivez-nous