BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTube

WɔɛLab, espace de Démocratie Technologique - Togo.

woelab Lomé- togo (Afrique de l'Ouest)

Installé en Août 2012, WoeLab est le premier incubateur- laboratoire libre d’innovation sociale et technologique du Togo. Ce programme qui associe aujourd’hui une vingtaine de jeunes réunis sous l'appellation ‘Communauté du WoeLab” a été mis en place dans le cadre de l’utopie urbaine « Lomé HubCité africaine » développée par la plate-forme L’Africaine d’Architecture et son créateur Sénamé Koffi Agbodjinou.

HubCité est un projet d’urbanisme alternatif et participatif qui questionne les approches classiques réglementaires et élitistes en proposant un modèle où les citadins-mêmes prennent en charge le destin de leur quartier. Ceci grâce à l’installation dans un territoire donné d’un réseau detech-hubs facilement replicables, ouverts à tous, promouvant l’esprit du partage et incubant une technologie LowHighTech pouvant facilement imprégner les couches les plus modestes de la population. Les petites gens ayant recouvré, grâce à la fréquentation de ces lieux, les ressorts de la mobilisation collective, reconquièrent sur la durée, la capacité de penser, projeter et fabriquer par elles-mêmes la cité de demain.

L'ambition est de penser la ville africaine autour de ces lieux d'innovation et de la faire "fabriquer" par des entreprises qui en sortiraient. Les 11 startups collaboratives crées et incubées à WoeLab  dans le cadre du programme SiliconVilla sont construites sur l'intuition que l'entrepreneur est amené à remplacer l'architecte, l'urbaniste ou le décideur dans la production de la ville. Elles travaillent toutes sur une des thématiques urbaines: gestion des déchets, mobilité, question des ressources, etc.

WoeLab est le premier espace configuré pour tester cette utopie et donc avant tout le laboratoire-mère du projet HubCité.

C’est devenu un lieu atypique, le seul dans le pays, qui rend possible la mutualisation des ressources et le brassage de populations diverses, prônant et adoptant des usages à faible empreinte écologique. Sa mission est entre autre de susciter, encourager, supporter et vulgariser des technologies de rupture. Ce qui distingue WoeLab de tous les autres laboratoires d’innovation c’est son modèle social qui veut puiser son inspiration dans les société traditionnelles africaines et fait la part belle a l’esprit  de communauté.  WoeLab c’est aujourd'hui une trentaine de pensionnaires, avec une moyenne d’âge de 19ans et 30 pourcent de filles.

Le meilleur ambassadeur de cette vision de société est rapidement devenu la Woebots1- W.afate, première imprimante 3D africaine et  entièrement développée en rebuts informatiques recyclés.