BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Soutenez la sauvegarde des Baleines au Nicaragua

Grâce à la recherche scientifique, l'éducation et la conservation

À propos du projet

Participez au premier projet de recherche et de conservation des baleines et de dauphins au Nicaragua, le pays le plus pauvre d'Amérique Centrale. Soutenez Joëlle, une jeune biologiste courageuse et passionnée ! 

Qui est la meneuse de projet?

Joëlle a participé à différents projets de conservation par le passé dans différentes parties du monde et a été inspirée par l'approche des divers organismes avec lesquels elle a collaborés. Elle souhaitait commencer une thèse de doctorat sur les couples mères-baleineaux de baleines à bosse, mais le manque de financement ne lui a pas permis de réaliser cet objectif. Ne se laissant pas abattre elle décide malgré tout de s'investir dans la conservation des cétacés en combinant la science et l'éducation, deux éléments essentiels à l'accomplissement de son objectif. C'est ainsi qu'elle a décidé de créer le projet de conservation des cétacés au Nicaragua.                                                                                      

Un projet de conservation des cétacés pas comme les autres.

Le projet a été mis en place par l'association ELI-Scientific et se distingue d'autres projets par son approche originale de combiner la science, l'éducation et la conservation au sein d'un même projet. Ces aspects complémentaires font que ce projet est viable au long terme. Il se déroule sur deux sites d'études distincts et situés aux deux extrémités du pays: Padre Ramos dans le département de Chinandega (Rouge) et San Juan del Sur dans le département de Rivas (Bleu). 

Pourquoi le Nicaragua ?

Le Nicaragua est un pays en voie de développement qui possède un grand potentiel au niveau de la diversité des cétacés. Jusqu'à présent il n'existe pas de données scientifiques au Nicaragua sur ces animaux alors que les activités anthropiques sont en train d'augmenter petit à petit, notamment à cause du développement de l'écotourisme d'une part, et de la future construction du canal du Nicaragua d'autre part. De manière générale, le manque de données affecte directement la conservation des espèces. Par exemple, il a déjà été démontré en Argentine que le dauphin commun dit "commun" était en réalité en voie d'extinction à cause d'un manque de données et de plan de gestion. Nous ne pouvons pas protéger ce que nous ne connaissons pas.

Les cétacés font face à plusieurs type de menaces: l'appauvrissement de la chaîne alimentaire, la pollution, la capture accidentelle, le trafic maritime et le changement climatique. Cependant, nous ne connaissons encore que peu de choses sur le devenir de ces animaux directement confrontés aux impacts humains et aux changements globaux.

C'est pour cette raison que l'association ELI-Scientific a créé le projet de Conservation des cétacés au Nicaragua (CCN) afin de concilier la science avec les communautés locales et le grand public. Le projet a été lancé en 2016. 

NOTRE PROJET... en bref

 

  • Les missions de terrain

Grâce à son programme scientifique, ELI-Scientific souhaite mieux connaître pour mieux protéger. En trois ans de projet, ELI-S a déjà découvert que le Nord du pays se distingue par des températures de surface plus élevées qu'au Sud et présente une zone diversité de cétacés plus importante (5 espèces au Nord contre 3 espèces au Sud). La taille des groupes, la distribution, le comportement et l'utilisation d'habitat sont très différents entre les sites et cela est d'autant plus intéressant à étudier. Nous effectuons annuellement 300 heures de sorties en mer. 

  • Centre de formation

Chaque année, des biologistes volontaires viennent nous aider à récolter des données et suivent une formation sur les techniques et les méthodes de recherche sur les cétacés. Le projet offre ainsi un tremplin pour de jeunes biologistes passionnés pour gagner une expérience enrichissante pour leur carrière professionnelle. Depuis le début du projet 21 volontaires enthousiastes nous ont aidé dont quatre stagiaires. N'hésitez pas à lire leur témoignage ici.

  • Publications scientifiques

ELI-Scientific participe à des conférences internationales telles que le Society of Marine Mammology (SMM) et le European Cetacean Society (ECS). En 2019, nous souhaitons participer à la conférence conjointe entre le SMM et l'ECS qui aura lieu à Barcelone, une opportunité unique pour ELI-Scientific de présenter ses résultats à la communauté scientifique. Retrouvez toutes nos publications ici

Photo: Aurélien Boeyen

                                                                                                                                                                

  • Dans les écoles

Le programme éducatif d'ELI-S vise à sensibiliser les enfants des communautés locales. Nous collaborons avec une école locale - Barrio Planta Project - situé à San Juan del Sur où nous offrons les cours de science environnementales et une excursion pour les enfants avec notre professeur Nicaraguayen passionné par la conservation environnementale. En 2019, nous souhaitons augmenter notre impact en mettant en place une collaboration avec le Bibliothèque mobile de San Juan del Sur qui ne touche pas loin de 300 enfants dans la communauté. En parallèle à Padre Ramos, notre équipe scientifique offre des ateliers ludiques pour les enfants tous les mercredi après-midi.

N'hésitez pas à découvrir nos ateliers sur youtube:

  • Avec les communautés locales & les pêcheurs

L'équipe a inauguré la saison de recherche avec une bannière qu'elle remplit au fur et à mesure de l'avancement des missions. Cela a permis aux communautés locales de voir où et quand les cétacés ont été observés. 

  • Touristes

Durant nos sorties en mer, des touristes nous accompagnent pour mieux comprendre le métier de recherche sur les mammifères marins. Ils sont sensibilisés sur leur présence et l'importance d'avoir une approche respectueuse des animaux. 

 

Photo: Aurélien Boeyen

                                                                                                                                                                

L'association ELI-Scientific partage ses observations sous forme de rapport annuel au Ministère de l'environnement. Nous organisons régulièrement des séances d'informations avec les pêcheurs et les décideurs locaux afin de les informer sur les avancements de notre projet. Nous formons également les pêcheurs à l'approche durable des cétacés grâce à notre charte d'approche. 

                                                                                                                                                                

NOTRE PROJET depuis 2016 ... en quelques chiffres         

  • +20 biologistes formés en cétologie              
  • +120.000 photos prises durant nos missions de terrain           
  • 8 familles Nicaraguayennes soutenues annuellement
  • 120 enfants sensibilisés lors de nos ateliers ludiques et nos cours de science environnementale              
  • 900 heures de sorties en mer                          
  • 8 espèces identifiées           
  • +70 touristes sensibilisés
  • 4300 heures d'analyse de photos             
  • 900 heures de sorties en mer
  • 5 publications scientifiques (dont 3 en conférences, une thèse de master, un article en cours)

                                                                                                                                                                                                                                                                                              

NOS PRODUITS ... 

... NOS PORTE-CLES

Choisissez la couleur qui vous plait : noir, argenté, rose-or.  

NOTRE CALENDRIER 2019

12 photos exclusives du projet à découvrir tout au long de l'année !

A quoi va servir le financement ?

Le projet est financé par différentes sources: les bourses de fondations internationales, les dons (crowdfunding) et les événements organisés par l'association. Les dons représentent une partie importante de notre budget et nous permet de réaliser toutes les actions liés aux trois piliers du projet: Education, Science et Conservation.

8% des fonds récoltés seront reversés à la plateforme Ulule. Le reste du financement servira à soutenir notre programme éducatif (12%) en employant un professeur Nicaraguayen pour donner les cours de sciences environnementales à une vingtaine d'enfants dans l'école partenaire Barrio Planta Project au Nicaragua et au Mexique. Les 80% restant nous permettra de financer una partie de notre recherche scientifique.

Avec 3.000 euros ... Nous pouvons garantir les cours de sciences environnementales pour les enfants et la poursuite de nos recherches scientifiques.

Avec 5.000 euros ... Nous pouvons également participer à des conférences scientifiques et publier nos résultats dans des journaux scientifiques

Avec 10.000 euros ... Nous pouvons effec

Avec 40.000 euros.... nous pouvons nous impliquer encore plus en offrant un emploi à notre directrice de projet. 

 

À propos du porteur de projet

Joëlle De Weerdt est directrice du projet bénévole depuis 2016.

   

 

 

 

 

 

 

 

 

   * Depuis 2015: Fondatrice du projet de conservation des cétacés au Nicaragua

   * 2018: Animatrice scientifique en milieu marin et grand dauphin avec l'association Al Lark en France

   * 2015: Chef d'équipe sur le projet de recherche sur les baleines à bosse "Whales in Mexico" au Mexique

   * 2014: Recherche sur le grand dauphin avec l'organisation Morigenos en Slovénie 

   * 2011: Recherche sur le grand dauphin avec l'organisation Sea Watch Foundation en Grande-Bretagne 

   * 2010: Recherche sur les baleines à bosse avec l'association Cétamada à Madagascar

Ils nous font confiance !

La fondation Yves-Rocher : En 2017, ELI-Scientific a remporté le prix "Terre de Femmes"

La fondation Ecology Project International: la fondation nous a offert une reconnaissance avec le prix "John Denham" en 2018

La fondation Cetacean Society International: a soutenu le projet à deux reprises (2015 et 2017) en offrant une bourse permettant de financer les sorties en mer (carburant, capitaine, location de bateau)

La fondation Rufford: a soutenu financièrement le projet (en 2016) offrant une bourse permettant de financer  les sorties en mer (carburant, capitaine, location de bateau)

La fondation Idea Wild: en 2018, a soutenu le projet en offrant deux ordinateurs utilisés pour l'entrée et l'analyse de données.

En savoir plus

Facebook, Twitter,Instagram, Youtube et sur notre site internet www.nicacetacea.org 

Ils en parlent