Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

WAKAYAJA

Court-métrage

À propos du projet

LE PROJET

WAKAYAJA est un projet de court-métrage qui parle de l'enfance, de la puissance de son imaginaire et de sa liberté mais aussi des peurs qu'il faut y affronter pour grandir et s'épanouir. Le film raconte l'histoire de 3 petites filles vivant seules dans une maison en pleine nature et affrontant des monstres par le jeu et l'imagination.

Pour mettre en scène le monde imaginaire des enfants, le film mêlera prise de vue réelle avec animation 2D, avec délicatesse et poésie. 

Les monstres et créatures que les filles affrontent seront en dessin animés tout comme certains autres éléments issus de leur imagination. 

Pourquoi "Wakayaja" ? Je voulais un titre qui évoque un nom de jeu ou de cri de guerre d'enfant et il paraîtrait que "wakayaja" signifie "enfance" en Sioux...

 

LES INTERPRETES

Lou, 13 ans, Lune et Romy, 9 ans sont les 3 héroïnes de Wakayaja !

Lou est l'ainée du groupe, gracieuse et sage, elle est la plus responsable et la plus mature. Elle se bat avec un pistolet à eau.

Lune porte bien son nom, plutôt rêveuse et distraite, elle est aussi blagueuse et très espiègle. Elle a un petit singe en peluche comme fidèle compagnon qui prendra vie en animation. 

Romy, pleine d’énergie et de spontanéité, se montre aussi attentive et disciplinée. Elle est particulièrement agile et vive.

Dans la vie, Lou, Lune est Romy ressemblent beaucoup à leurs personnages... Par ailleurs, Lou et Lune prennent des cours de théâtre depuis plusieurs années aux cours Florent et ont commencé cette année à passer des auditions pour le cinéma. Romy pratique beaucoup de sports depuis toute petite mais aussi la danse et la musique. Son aisance face à la caméra est frappante. 

 

L'HISTOIRE

L'histoire se déroule sur une journée, de l'aube à la tombée de la nuit. On ne sait pas si les filles vivent vraiment seules ni pourquoi elles sont là, ça n’est pas important. On a la sensation d’une bulle dans le temps et l’espace où la totale liberté de l’enfance peut régner et s’épandre sans limites. En même temps, cet isolement favorise une forme de questionnement et d’inquiétude qui tend à légitimer l’apparition des monstres.

Extrait du scénario : 

Références visuelles, ambiance, costumes, lumière, diverses

Figures de leurs peurs intimes, les monstres apparaissent sous l’aspect d’ombres étranges, à la forme incertaine et changeante et disparraissent comme un mirage ou du brouillard lorsque les filles parviennent à les affronter.

(Réfs utilisées : Captain Fantastic - How I live Now - Mustang - Hook - Peter Pan - A monster calls - Le voyage de Chihiro - Mon voisin Totoro)

À quoi va servir le financement ?

Le financement servira avant tout à réaliser et produire le tournage du film. Location de matériel, défraiement de l'équipe, transports, nourriture...

   

 

Si ce premier pallier est dépassé, le reste du financement servira à financer la postproduction et l'animation du film

À propos du porteur de projet

CAMILLE LALOUX

Réalisatrice depuis 2015, Wakayaja est le 3ème projet que je porte. Il est née suite au tournage d'un clip pour mon amie et artiste Zoé Simpson, dans la vallée de la Drôme provençale, pour lequel je me suis retrouvée à filmer 3 petites filles jouant librement dans cette nature sauvage. Ce lieu magique et la spontanéité de ces enfants m'ont fortement inspirés et donné envie de retranscrire à l'écran cet univers. Passionnée d'animation et ayant depuis toujours trouvé dans le dessin un merveilleux moyen d'expression, c'est avec ces outils que j'ai voulu retranscrire la puissance de l'imagination enfantine pour un voyage au coeur de la fantaisie mais aussi des peurs et des combats qui nous permettent de grandir. 

Mon précédent clip, Novembre sous les cendres, a été ma première expérience en animation et également un terrain d'expérimentation pour mêler vidéo et dessin animé. 

Dans mon premier clip, Danseuse cosmique, j'abordais par la danse la question de la lutte pour grandir et s'épanouir en gardant son âme et son cœur d'enfant. 

Wakayaja m'est venu comme une suite naturelle de ces projets et j'espère qu'il fera rêver petits et grands autant qu'il me fait déjà rêver ! 

Pour les curieux, mon travail est visible ici :

https://www.camillelaloux.fr/ 

 

L'EQUIPE 

       Tout une équipe de bénévoles talentueux est déjà engagée dans le projet !