BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

Wafate 3D printer

Financez l'imprimante 3D du pauvre, écologique et démocratique... "Made in Africa !"

  • New-York City 3DPRINTSHOW - 3

    Plus que 3 jours pour nous permettre de vivre notre rêve américain...

    > WoeLab & W.Afate au 3DPRINTSHOW NY !

     

     

     

    Hier, la W.Afate a reçu le prix de la Meilleure Innovation au Africa Innovation Summit au Cap Vert !

    Contnuez à nous soutenir : http://www.ulule.com/woelab-wafate-3dprintshow/

  • News, Dernière !

    Bonjour Communauté W.Afate,  tous qui avez contribué à ce que la première imprimante 3D africaine voit le jour. La W.Afate est, comme vous le savez, prête. Vos goodies aussi le sont maintenant (merci d’avoir été patients). Pour que vous puissiez les recevoir, nous aurions besoin de vos adresses (la plupart d’entre vous les avez tenu cachées!). Un petit message à woelabo@gmail.com avec le titre ‘W.Afate Uule” et nous vous contacterons individuellement.

    Ceux qui ont gagné une “Made In Africa and with e.waste  3D printer, devront attendre encore, jusqu’à la mi-mars, et retirer leur W.Afate (entièrement montée) sur Paris.

    Pour finir, nous préparons la première grande sortie de la W.Afate, aux Etats-Unis où nous avons été invités pour l'édition de New York du salon 3DPRINTSHOW! Un stand nous est offert ! Pour lancer la production des machunes et pour que nous puissions nous y rendre, nous faisons à nouveau appel à votre solidarité : http://fr.ulule.com/woelab-wafate-3dprintshow/

                              

  • Nous touchons au but !

    Il y  a  exactement quatre mois vous contribuiez tous ensemble à permettre à Afate de faire valoir son « Droit à rêver !»

    Votre aide lui assurait des formations sur le soft et le calibrage (merci à julien Déprez venu spécialement de Paris pour cela!) mais aussi un petit revenu lui permettant d’être à 100% sur la finalisation de la machine. Nous avons aussi acquis un Digital Object Maker, le montage de cette machine a déclenché, qu’on nous le prévoyions, de nouvelles choses chez Afate qui jusque là n’avait vu et touché qu’une seule imprimante de sa vie

    http://videos.arte.tv/fr/videos/fab-lab-construire-une-imprimante-3d-a-lome--7670024.html

    La communauté WoeLab se laissait jusqu’à Décembre pour essayer de concretiser et  livrer au monde la machine africaine qui  se fabrique avec les déchets d’autres machines.  A deux mois de l’échéance nous avons de bonnes nouvelles pour vous. La W.Afate a imprimé son premier vrai objet ! Un clin d'oeil à vous qui y avez cru :

    Encore beaucoup de travail de calibrage, un gros effort de standardisation des éléments et un vrai chantier pour la simplification du processus de fabrication, nous attendent au Lab… mais nous pouvons maintenant dire que c’est quasiment acquis.

    Rendez vous en Décembre pour le baptême d’une nouvelle imprimante 3D opensource avec la livraisons de vos goodies dans la foulée.

     

    A bientôt.

     

  • Une extrudeuse 100% récup, c'est possible...

     

     

     

  • Point sur l’évolution du projet Wafate au lendemain de l’Archicamp 2013...

    "Le projet W.Afate de fabrication d’une imprimante 3D essentiellement à partir de récupération de déchets électroniques a évolué sur beaucoup de plans et s’avère à ce jour bien proche des objectifs visés. Sur le plan financier, nous avons eu le privilège de bénéficier d’un financement participatif via le site Web «fr.ulule.fr ». Ce qui a naturellement eu un impact considérable et décisif sur l’avenir du projet.

    Ainsi à l’occasion de l’ArchiCamp 2013 organisé à Lomé, un spécialiste de l’impression 3D nommé Julien Déprez est venu avec pour mission de former les membres du Lab en techniques de montage/réparation et en dessin 3D. Julien devait principalement des informations techniques nécessaires à la finalisation du projet W.Afate. Ainsi j’ai pu assimiler dans cet intervalle de temps des connaissances en modélisation avec « SketchUp », la conversion de données avec « MeshLab », et les paramétrages de « Slicer ».

    J’ai entre autres appris à installer et paramétrer la « Mégatronic » et la « Ramps » sur « Arduino » (cartes électroniques et logiciel). Moteurs et certains éléments électroniques ont été mis à ma disposition qui seront associés aux objets de récupération dans la finalisation de la W.Afate. Tous ces atouts viennent plus que jamais renforcer la foi que toute la communauté Woe et moi avons mise dans la naissance de ce modèle d’imprimante qui se veut plus proche de nos réalités africaines.

    Fort de ces nouveaux apports et dans le souci d’obtenir à la fin de meilleurs résultats, je me suis attardé lors d’ArchiCamp 2013, sur la mécanique en remplaçant ou modifiant certaines pièces, occasionnant de ce fait une légère modification du design sans toute fois dénaturer -je pense- l’image première de la W.Afate.

    La conception d’une extrudeuse à l’aide de la récupération semblait l’un des écueils majeurs dans l’ambition affichée pour ce projet qui est de tout fabriquer en matériaux de récupération. Mais aujourd’hui une solution s’est avérée à travers un dispositif que je viens de mettre au point et qui promet de belles choses après certaines expériences déjà réalisées.

    Pour l’instant, le travail à l’atelier se poursuit quotidiennement à l’espace WoeLab autour de la machine, et des équipes se sont constituées pour s’occuper de la production de la documentation et tout ce qui pourra concourir à la réussite du projet."

     

    Afate GNIKOU