Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Volutes féminines

50 portraits de beautés empoisonnées

À propos du projet

À partir du 1er juillet :

1€ reversé = 2€ pour le projet ! 

***

C’est ainsi que pourrait se résumer ce recueil de courtes nouvelles. À l’origine, cela ne devait être que de simples apartés entre les chapitres d’un roman. Des intermèdes ou des « bouffées » insérées dans un récit afin de mettre en lumière ces fascinantes inconnues. L’ambition s’élevait à devoir décrire une quinzaine de femmes en train de fumer de manières différentes, pour interpeller le lecteur avec des chimères en guise de transition.

Pourtant, à force de vouloir analyser, décrypter autant que possible les nuages de fumée relâchés par ces femmes, les mots en ont entraîné d’autres. Mon regard cherchait une définition à leur geste. Expliquer leur affinité avec le poison pour savoir ce que cachait l’acte est devenu une véritable motivation. Il en a résulté ces nombreux portraits, ces descriptions de femmes souvent ordinaires, mais qui, au fond, ne l’étaient pas. 

Elles avaient toutes un message à délivrer.

Finalement, une quinzaine de textes ont vu le jour et les idées pour en écrire d’autres se sont accumulées. Les prises de notes sont devenues des paragraphes. Des « volutes ».  C’est devenu également l’occasion d’aborder d’autres sujets importants tels que l’enfance, l’apparence, le harcèlement, la prostitution, la technologie ou les sans abris. Il fallait que chacun puisse être sensibilisé, interpellé ou sollicité au moins une fois en se retrouvant face à ces mots. Qu’ils se sentent concernés ou pas, qu’elles soient fumeuses ou non, l’invitation à lire devait s’adresser à chaque personne, aux sceptiques comme aux curieux.

Cette opposition entre la beauté d’une femme et le poison qui s’infiltre dans son corps est au coeur de chacun des textes. La notion de beauté liée à la femme est aussi bien morale que physique, pour être représentative de cette première impression positive, de ce qui éveille notre attention au premier coup d’oeil. Cette élégance qui nous enivre, qui nous transcende. Ce moment qui précède la découverte d’une cigarette allumée au bout de ses doigts et dont la présence se révèle flatteuse… ou disgracieuse. 

Mon intention d’auteur est donc de nouer le parallèle entre la féminité et le tabagisme. De mettre en lumière ces fumeuses afin de pousser vers la compréhension et de traduire le sens caché derrière chaque cigarette allumée. Démontrer ainsi la complexité de cette relation entre la femme et l’objet, soumise à l’addiction et à la controverse, coupable d’un crime, mais également capable du sublime.

Si les méfaits de la cigarette seront évidemment exposés, il ne s’agit pas pour autant de rabâcher ce que les campagnes sanitaires ne cessent de répéter. Il n’est pas question non plus de porter un jugement de valeur ou de faire la morale à qui que ce soit, et c’est encore moins une apologie de la cigarette. Si celle-ci n’aura pas que les mauvais rôles, ses atouts ne l’empêcheront pas de rester l’antihéros par excellence.

Il y a celles qui se cachent et celles qui s’exposent. Celles qui assument et d’autres qui se battent. Celles qui y pensent ou celles qui l’envisagent, celles qui passent à l’acte ou celles qui le regrettent. Certaines en usent quand d’autres en abusent. Il y a surtout celles dont on ne devine pas la raison de leur geste, ni leurs intentions. Qu’elles soient rebelles ou fragiles, insouciantes ou dévergondées, habiles ou maladroites, ces femmes ont une histoire d’amour ou de haine avec cette fumée dans laquelle elles se plaisent… ou se perdent. 

Sous la forme d’une fable, d’un dialogue, d’un conte ou d’un polar, sur un quai de gare, un trottoir ou au milieu de nul part, qu’il s’agisse d’amitié, de chagrin ou même d’érotisme, ces textes ont avant tout pour vocation d’affirmer que la cigarette véhicule des émotions et suggère une image qui n’est pas forcément celle que l’on veut lui coller. Mauvais genre ou glamour, mystérieuse ou monstrueuse, elle sera méprisée, mais aussi parfois poétisée. Tout n’est finalement qu’une question de perception et d’interprétation, et chacun sera libre de tirer ses propres conclusions. 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Pour vous faire une idée du projet :

http://volutesfeminines.blogspot.fr/?view=classic

A propos des contributions :

Au delà de mon éternelle reconnaissance, il est bien normal que votre contribution soit récompensée. Votre participation me permettra d’estimer le soutien, l’attente et l’enthousiasme derrière ce projet. Et bien sûr, votre aide me permettra financièrement de donner les moyens à ce recueil d’exister d’une part, d’avoir la plus fière allure mais aussi de toucher le plus de lecteurs possible. Les lots et récompenses sont encore sujettes à modifications mais soyez assurés qu’il n’y aura pas moins que ce qui est prévu à ce jour. 

Concernant l’impression du recueil au format papier, elle sera potentiellement gérée par Librinova à l’avenir, si et seulement si les 1000 exemplaires numériques sont atteints. Mais que les contributeurs se rassurent, des prestations sont possibles grâce notamment à SoBook qui imprime à la demande des livres - et collabore avec Librinova.

A propos du Tome 2 :

Ce dernier est envisagé pour une sortie en tout début d’année 2017. 

D’autres informations à venir.

À quoi va servir le financement ?

En début d’année, un recueil de trente textes a été soumis à quatorze maisons d’édition, de Gallimard à Le Dilettante en passant par Soufflecourt éditions ou Actes Sud. Devant les refus successifs et l’accueil glacial pour les recueils de nouvelles - confirmé au salon Livre Paris de cette année - ainsi que les nombreux programmes bouclés des petits éditeurs - souvent pour les deux à trois prochaines années - j’ai donc pris la décision de m’auto-publier. 

Pour ce faire, j’ai fait le choix de me faire accompagner par Librinova. 

Leurs valeurs et leurs prestations m’ont convaincu de leur accorder toute ma confiance, soutenue par leur sérieux et leur transparence. Loin d’être une usine à gaz comme peuvent prétendre l’être Amazon, Edilivre ou TheBookEdition, je me dirige vers une plate-forme qui privilégie la qualité à la quantité et qui semble avoir une réelle passion pour les livres. J’ai le sentiment de confier mon projet aux mains de professionnels qui mettent du coeur à l’ouvrage.

Pour donner vie à ce recueil de nouvelles comprenant désormais cinquante textes, j’ai donc eu l’idée de faire appel à la générosité et au soutien de proches, ami(e)s et d’inconnu(e)s qui, de près ou de loin, modestement ou significativement, voudrons participer à cette aventure. Je n’ai aucun recul et ne sais absolument pas à quoi m’attendre en vous soumettant mon projet. J’ose espérer bien sûr qu’il vous mobilise, vous interpelle ou vous sensibilise. Qu’il saura vous parler ou attiser votre curiosité. Sachez néanmoins que mon apport financier n’est pas inexistant puisque je m’engage tout simplement à doubler la somme reçue ici. Autrement dit vous permettrez - je l’espère - au tome 1 d’exister tandis que je m’engage à prendre le relai pour auto-publier le tome 2, dont les textes sont déjà rédigés mais demandent une relecture et réécriture approfondie.

La somme initiale demandée pour donner vie à ce projet est de 1200 €.

Mise à jour du 1er juillet 2016 : La somme voit sa répartition modifiée.

La répartition est comme suit (avec en lien les tarifs en vigueur sur le site de Librinova) :

- Pack liberté = 120 €

http://www.librinova.com/services/pack-liberte

- Pack communication = 350 €

http://www.librinova.com/services/pack-communication

- Relecture critique et conseils personnalisés = 300 € (Prestation annulée)

http://www.librinova.com/services/conseils-personnalises

- Création d’une couverture personnalisée = 150 €

http://www.librinova.com/services/creation-de-couverture-1

- Correction orthographique par une amie professionnelle = 200 € (0,011 € / mot)

—> Prestation proposée par Librinova pour 340 € (0,02 € / mot)

http://www.librinova.com/services/relecture-et-correction

- Mise en page du manuscrit = 50 €

http://www.librinova.com/services/mise-en-page

- Commercialisation d’exemplaires papier sur librinova.com = 120 €

http://www.librinova.com/services/commercialisation-du-livre-imprime

- Création et impression de 200 marque-pages personnalisés = 100 €

http://www.librinova.com/services/marque-pages

- Mise en place d’une bannière promotionnelle sur librinova.com = 120 € 

http://www.librinova.com/services/banniere

- Commission Ulule (8%) = 96 €

Informations importantes :

Le recueil de nouvelles sera vendu au prix de 3,99 € dans sa version numérique. 

Le prix n’est pas encore défini pour la version papier si elle devait voir le jour. 

À propos du porteur de projet

    J’ai 32 ans et rédige en parallèle un roman réaliste. Je suis inscrit sur Short Edition et suis également membre du forum des Jeunes Écrivains sur lesquels je partage certains de mes écrits et dépose avis et commentaires à mes camarades auteurs. J’ai aussi participé, entre autres, à l’exercice de l’écriture en duo.

    Fasciné par les femmes, j’ai toujours été interpellé par cette union particulière pouvant naitre entre leur beauté et la présence de ce poison entre leurs doigts. C’est en voulant comprendre ce geste que sont nés ces instantanés, pour démontrer qu’au-delà de la dépendance et de l’apparence se trouve la nécessité d’y rechercher compréhension et explication. 

Ce projet a débuté il y a plus de deux ans, mais l’essentiel des textes ont été rédigés en 2015 tandis que cette année a été l’occasion de retravailler la plupart d’entre eux. J’ai l’espoir qu’un jour, ce(s) recueil(s) puisse(nt) voir le jour comme je l’ai toujours souhaité, avec des photographies choisies minutieusement pour accompagner chaque texte - point sur lequel j’ai beaucoup travaillé à travers mon blog et d’infinies recherches.