BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Cohabitation intergénérationnelle et solidaire

Plus qu'un logement une expérience à partager

À propos du projet

« Faire cohabiter des jeunes en formation et des seniors ? C’est sûrement une bonne idée ; mais vous croyez que ça peut marcher ? » L’association « Vivre Avec – Solidarités intergénérationnelles » doit régulièrement faire face à cette question. Suivent, généralement, les mêmes préjugés solidement ancrés, présentés comme autant de justifications imparables : « Les jeunes, vous le savez bien, ne pensent qu’à s’amuser entre eux et à faire la fête. Ils ne se soucient pas des personnes âgées ». « Quant aux vieux, ils se méfient des jeunes, qui sont trop bruyants et pas sérieux ». Bref ! Il y aurait un tel gouffre intergénérationnel entre les jeunes adultes et les seniors que l’idée de les réunir sous un même toit relèverait entièrement de l’utopie.

L’évidence qui s’impose a priori à une très large majorité est un redoutable obstacle que l’association « Vivre Avec » a peu à peu appris à surmonter. Au bout d’une dizaine d’années d’expérience, de réflexion sur ses réussites et ses erreurs, de mise au point d’une méthodologie dans l’accompagnement des jeunes et des seniors, l’association ne craint plus, désormais, d’affirmer que : l’habitat intergénérationnel solidaire est tout à fait possible, à condition d’être bien accompagné. Non seulement il est possible, mais il constitue également une expérience bénéfique de solidarité intergénérationnelle.

À quoi va servir le financement ?

Etant une petite association, toute aide financière est importante car elle nous permet de pérénniser nos actions, comme par exemple : 

- la consolidation d'un contrat à temps partiel. Vivre Avec compte 1,5 (ETP), nous aimerions , face à l'accroissement de l'activité augmenter le nombre d'heures pourpasser de 25 à 30 heures. 

-  l'achat d'un logiciel spécifique à la cohabitation intergénérationnelle, pour la gestion et le suivi des binomes, ainsi que des indicateurs de satisfaction.

- Pérénniser la rencontre de binomes qui à lieu mi decembre autour d'un repas

- investissement dans de nouveaux materiels inofrmatiques.

Si nous atteignons voir dépassons nos objectifs, nous élargir notre zone d'intervention qui se limite pour l'instant dans la métrople bordlaise.

À propos du porteur de projet

La solitude est une des fragilités silencieuses éprouvée par la jeunesse et à l’entrée dans la vieillesse.

Depuis 2004, l’association Vivre avec fait cohabiter des jeunes et des seniors dans la métropole bordelaise.

Résultat : une quarantaine de binômes constitués annuellement partagent leur vie et cheminent vers plus d’autonomie, en habitant ensemble.

Le principe de l’association « Vivre Avec » ? Il ne saurait être plus simple : un senior (les âges vont de 65 à plus de 100 ans) accepte d’accueillir sous son toit un jeune (un étudiant, un apprenti, de 18 à 30 ans). Il lui offre une chambre confortable. Le jeune ne paie, mensuellement, qu’une participation aux charges (120 € en moyenne). Les deux cohabitants s’engagent à être présents l’un pour l’autre.

Après une phase d’essai d’un moins, ils signent une convention d’hébergement qui règle les détails de la vie quotidienne (les sorties, les absences du week-end, le linge, les repas…) et précise les petits services qu’ils peuvent se rendre. Un accompagnement régulier du binôme jeune – senior est fait par l’association pendant toute la durée de la cohabitation.  Le travail sur la « présence », et le contrat établi par la convention d’hébergement sont au cœur de la « méthode Vivre Avec »

(Voir : « Enjeux et défis de l’Habitat intergénérationnel solidaire », de Jean Bouisson et Olivier Frezet. Librinova, décembre 2018).

Précisons, enfin, que le jeune n’est pas chargé d’assurer des soins au senior, tandis que celui-ci n’a pas pour mission de « tutorer » le jeune. Par ailleurs, si un problème de santé oblige le senior à être hospitalisé, il est convenu que le jeune conservera sa chambre durant toute son année scolaire.

Share Suivez-nous