BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Réédition vinyle "Pole" par Besombes et Rizet

Précommandez l'exemplaire collector d'un disque culte du rock français

À propos du projet

Après la réédition du LP "Marie et les Garçons" (1980, Ze Records) en janvier dernier, Gonzaï Records propose aujourd'hui la réédition d'un disque mythique du rock progressif français : "Pole" par Philippe Besombes et Jean Louis Rizet.

Jamais réédité en vinyle depuis sa sortie en 1975 et vendu à prix d'or par les collectionneurs (jusqu'à 175€ sur Discogs...), ce disque culte se présente comme une longue ode dédiée aux synthés analogiques, clavier Farfisa et autre Mellotron. Pour fêter les 40 ans de sa sortie, il est aujourd'hui réédité dans une version vinyle collector comprenant également pour toute souscription les codes de téléchargement MP3 (avec le titre Synthi-soit-il non présent sur le LP).

"Pôle" de Besombes et Rizet c'est un peu la réponse française au krautrock allemand. Ici pas de prouesse technique, mais de l'enthousiasme naïf et un humour dadaïste si cher aux Français qui rendent cet album singulier et attachant. Soumis aux pires spéculations sur Internet, "Pôle" est devenu trop rare à mon goût. Il faut réparer cela et rendre sa liberté à cette musique sans complexe et débridée !" (Etienne Jaumet, Zombie Zombie)

face A 
Haute pression
Armature double

face B
Evelyse
Lundi matin
Montélimar

Ancien chercheur en chimie organique davantage passionné par les synthétiseurs que par les éprouvettes, Philippe Besombes débute sa carrière au début des 70's en tant qu'ingénieur du son et coordinateur artistique pour des pontes de la musique contemporaine (Iannis Xenakis, Pierre Boulez, Karlheinz Stockhausen). Après la composition d'une première Bande-Originale pour le film underground "Libra", Besombes rejoint le myhique Luc Ferrari et quelques autres musiciens dont David Gisse et un certain Jean Louis Rizet pour créer "L'atelier de Libération de la Musique", théâtre d'expérimentations et de musique électronique qui préfigure le son du disque "Pôle", composé quelques mois plus tard avec Rizet.

A mi-chemin entre les travaux de Brian Eno avec Cluster et les expérimentations krautrock de groupes comme Faust, le disque de Besombes et Rizet délivre une musique planante mariant l'électronique au groove artisanal. Quarante ans après la sortie du disque, Besombes confirme : "On essayait de faire passer ce message que la musique doit être faite avec de l’âme, et c’est pour cela que le disque Besombes-Rizet tente d’humaniser la technologie, avec un mix constant entre les parties jouées et le rajout de sons crées. Mais c’était aussi par manque de moyens, on avait quelques synthés mais c’était rudimentaire ; c’était donc plus malin de jouer notre musique à la Pierre Henry en ralentissant ou modifiant les bandes pour créer de nouvelles sonorités".

Aujourd'hui ardemment recherché par les "diggers", le disque de Besombes et Rizet c'est aussi une drôle d'histoire. Signé à sa sortie en 1975 sur Pole Records (éphémère label français également auteur du premier LP "Fluence" de Pascal Comelade), le LP est alors distribué selon des règles marketing très... originales. Besombes explique : "Le patron du label, Paul Putti, était une espèce de cinglé, roi du business avec une vision futuriste, mais un peu mégalo : il avait crée un label qui s’appelait Pole [à cause de son prénom] et produisait des groupes qui devaient impérativement s’appeler Pole !  Le plan de Putti pour écouler ses disques, c'était d'embaucher une armée d’étudiants qu’il fourguait dans des camionnettes remplies de vinyles pour faire le tour des cités où les étudiants tapaient à toutes les portes en prétextant, pour inciter la ménagère à claquer 10F dans ces disques d’avant-garde, que chacun d’eux faisait parti du groupe Pole !"

Quarante ans de la sortie de ce disque OVNI du rock progressif français, Gonzaï Records réédite le disque "Besombes et Rizet" en version collector. Et cette fois-ci, pas de camionnettes ni de ventes à la sauvette dans les barres HLM...

Cette campagne Ulule servira à financer le pressage de 500 exemplaires collector, ainsi qu'à couvrir l'envoi chez les souscripteurs qui recevront le vinyle entre le 15 et 25 juin 2015. En prenant le parti de la précommande pour cette réédition, Gonzaï Records fait le pari du "direct to fans" en leur proposant un tarif préférentiel pour les récompenser de leur soutien. Le disque est ici proposé au tarif imbattable de 13 € (+ 4 € de frais de port pour la France métropolitaine). La fidélité a un prix.

Gonzaï c'est un site de résistance culturelle créé en 2007, c'est aussi depuis 2012 un magazine papier lancé en partenariat avec Ulule (plus de 60.000 € d'abonnements générés en 3 ans) et c'est enfin depuis novembre 2014 un label fidèle à la mission que le média s’est donné depuis sa création : réhabiliter et défricher la musique d’hier et d’aujourd’hui, et mettre à l’honneur le travail de groupes oubliés ou passés sous silence. Ont déjà été signés sur Gonzaï Records : Steeple Remove, Marie et les Garçons (réédition LP), Ricky Hollywood, Déficit Budgétaire ou encore San Carol. Plus d'infos sur Gonzaï Records : http://gonzairecords.com/