Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

[FILM] Vide Stellaire - Fiction expérimentale

Une rencontre entre l'onirisme de l'au-delà et la dure réalité de la société

À propos du projet

 

«Après avoir conduit une mystérieuse entité dans l'usine où est décédé son petit ami, Camille, une jeune femme d'une vingtaine d'années, est enfin en mesure d'atteindre le Vide Stellaire, une dimension infiniment noire et un théâtre d'onirisme .

Débute alors deux quêtes croisées dans lesquelles l'entité, évoluant dans le monde réel, et Camille se mouvant dans le Vide Stellaire, devront se laisser guider par leurs sentiments et leur soif de justice… »

 

Nous avons besoin de vous pour financer ce projet ambitieux qui nécessite un matériel professionnel couteux, particulièrement pour la lumière qui représente un vrai défi!

 

Camille et sa mélancolie ...

 

 

PRÉSENTATION GÉNÉRALE:

Vide Stellaire est un film avant tout. Car un film est un objet dans lequel rien n'est à laissé de côté, mais où tout est à prendre en compte. La musique est un élément indissociable de l'image et ce film s'applique à faire coexister de manière complice et harmonieuse le visuel et le son grâce à une équipe de jeunes étudiants et professionnels du cinéma, guidés par la créativité et l'ambition.

À la rencontre du court métrage et du clip musical, Vide Stellaire est un objet qui casse les frontières pour trouver son lieu d'expression dans une forme originale permettant à la narration et à la musique de s'exprimer en même temps, d'où le terme de fiction expérimentale.

Le parcours croisé des personnages mettra en avant un lien unissant deux êtres différents par leur physique, mais dont les idéaux sont communs, pour une incitation à l'ouverture d'esprit. Il travaillera aussi les contrastes sociaux que notre société conserve à notre plus grand malheur ainsi que ses injustices. La ville sera désarticulée, incohérente, tandis que le Vide Stellaire offrira un échappatoire poétique aux protagonistes de l'histoire. Tout ceci sera représenté par un travail qui tendra le plus possible vers le professionnalisme, la qualité et la singularité. Il en résulte une photographie maitrisée qui demande un matériel technique adapté et méticuleusement sélectionné, ainsi que de nombreuses compétences artistiques, toutes aussi diverses les unes que les autres.

 

 

En dialogue avec une musique électronique composée par Antonin Branger, alias Sobeikh, l'action se déroulera parallèlement entre la ville de Lyon, tout aussi belle que lugubre, et le Vide Stellaire, dans lequel la lumière et l'amour seront les deux puissances prépondérantes. La Techno minimale de Sobeikh avec ses accents de science-fiction étrange et d'ambient, se confrontant à des rythmes entrainants et chirurgicaux, est la complice idéale pour ce cinéma, qui, tantôt vous fera rêver, tantôt vous remettra les pieds sur terre ; et qui vous permettra finalement de vous envolez avec les dernières notes du film.

 

 

 

INSPIRATIONS:

Comme dans tout contenu artistique, il est impossible de créer un film totalement novateur. L'humain se réfère toujours à ce qu'il connait, à ce qu'il a vu, entendu, ressenti ... Néanmoins, ce n'est pas pour autant que chaque œuvre n'est pas unique. Nous combinons et ajustons des éléments de notre mémoire de façon singulière, et même si nous voulons nous opposer à un ou plusieurs de ces éléments, nous les faisons exister en prenant leur contrepied. 

L'ésthétique générale de Vide Stellaire pour les séquences concernant Camille sera proche de la photographie contrastée et fantastique du film Under the Skin (2013) et de la série Stranger Things(2016) qui se prête très bien à l'expression de la solitude et à l'intérieur mental. 

La police répressive qui tentera d'empêcher notre mystérieuse entité d'achever sa quête s'inspirera quand à elle d'une séquence du court métrage Merde (2008) de Leos Carax. L'éclairage et l'atmosphère menaçante de nos sous terrains s'en approchent également. 

Nous ne manquerons pas non plus d'évoquer l'univers onirique et décalé de David Lynch.  Notamment à la fin de notre film, où nous ferons intéragir nos personnages dans une pièce à la lumière chaude et au décor rétro, à la manière de la chambre rouge de la série Twin Peaks (1990).

 

ANECDOTES DE L'AUTEUR:

Les conditions de vie confinée depuis le printemps 2020 ont sûrement marqué les esprits et les corps, c'est mon cas. Dans cette situation, parfois agréable car elle nous offre du temps que nous n'aurions peut-être pas eu, mais aussi contraignante, monotone, il a tout d'abord été très difficile pour moi de produire du contenu artistique. Depuis la sortie de mon premier film Melancholie Jupitériennehttps://youtu.be/fBauxGHpbRo  ), je réfléchissais à une seconde production qui n'arrivait pas encore à voir le jour. Pourtant, c'est dans cette étrange situation qu'est le confinement, que l'écriture de mes précédentes idées s'est faite avec beaucoup de spontanéité. Ce film est né du vide que j'ai pu faire dans mes pensées en ces temps difficiles. Un vide étrange, car stimulé par une conscience et une inspiration pure, presque trop d'ailleurs, et dépourvue des liens extérieurs qui me permettent habituellement de créer. Ce film est donc né d'une sensation étrange et d'un recentrement sur moi-même, sur mon propre vide cérébral, mon Vide Stellaire…

 

 

Après avoir réalisé Melancholie Jupitérienne, j'ai immédiatement eu envie de lui donner une suite, tant j'ai aimé cette aventure et tant que je suis tombé amoureux de la création cinématographique. J'ai aussi ressenti le besoin de travailler ce premier projet dans lequel j'ai vu naître ma propre obsession, ou du moins des sujets qui me sont chers. C'est donc avec le désir de continuer cette première histoire à la dramaturgie expérimentale et peu claire que je me suis lancé dans la conception de Vide Stellaire. J'ai pris la direction d'une dramaturgie plus limpide pour me rapprocher encore plus de la jonction entre le clip et le court métrage, mais aussi de la narration qui est un outil indispensable pour raconter cette histoire que j'ai créée et qui m'obstine, pour la transmettre. Ce n'est pas pour autant que la photographie sera moins travaillée, au contraire. La lumière, quant à elle, sera mon encre et dictera ses propres lois.

 

 

Le Vide Stellaire est très personnel, dans sa manière de s'adapter à celui qui y entre et dans sa création. Il s'agit de mon interprétation de la mort et de sa représentation. Tout aussi fantastique que ce soit, la mystérieuse entité du film est une passerelle entre la dure réalité de la vie citadine et le possible onirisme de la mort, ma vision de la mort. Cette entité est aussi une allégorie du cinéma. Elle l'incarne en tant qu'être capable de voir et de faire ce qui est impossible pour l'homme. Nous pouvons en effet voir à travers les yeux de ce personnage aux pouvoirs inexplicables les défauts d'une société, un message politique, une justice véritable qui détrône certaines autorités. Ce film travaille aussi l'écriture de la lumière.

 

 

AVANCEMENT DU PROJET :

Le scénario est écrit et le découpage technique est terminé. De multiples discussions ont été faites avec les membres de l'équipe jusqu'à estimer un budget prévisionnel général. Cependant, le film n'est pas gelé, mais bien avancé. Une marge de modification, de progression, est encore bien sûr envisageable. Rien ne sera fixe jusqu'au montage, la dernière écriture du film, pour garantir une cohésion artistique et un meilleur rendu final. Les contreparties sont elles aussi en cours de préparation, essentiellement les graphismes qui seront très importants. C'est d'ailleurs mister lolOx, un graphiste au talent très apprécié chargé des couvertures de tous les programmes de La Cave à Musique de Mâcon et souvent sollicité pour des pochettes d'albums, des fanzines et des tee-shirts, qui est le créateur de l'illustration de notre affiche sérigraphiée. Gregory Pouillat, un second graphiste minutieux, à l'imagerie unique et soucieuse de l'environnement, nous aidera à réaliser le pressage de nos tee-shirts et la sérigraphie de nos affiches !! 

L'équipe est au complet et dans les starting blocs, que ce soit du côté de la technique, de la communication, de la gestion, etc…

Pour des questions pratiques et parce que nous avons tous besoin de tournage, nous avons tourné les 8, 9 et 10 juin 2020 la première partie du film regroupant toutes les scènes de l'Entité. Elle nécessitait un budjet moins important que la seconde partie mais il reste conséquent. Grâce à cette première expérience pour  Vide Stellaire,  nous avons tissé de nouveaux liens, y compris avec un comédien professionnel qui a apporté beaucoup de richesse à cette ébauche de film qui a grand besoin de sa deuxième partie! 

 

 

Ci-dessus, des photos de la séquence du bureau du directeur, l'antagoniste du film, interprété par Luc Parent. Vous pouvez aussi y voir Raphaël au cadre et Antoine qui s'improvise technicien lumière à merveille. 

 

 

Ici vous pouvez voir quelques images du garage lugubre où est traquée l'entité par une police sur-armée, beaucoup trop représsive, à l'image d'aujourd'hui malheureusement ... À gauche, Léo, figurant du chef de l'escoude de Police. À droite, l'équipe de policiers constituée de certains membres de l'équipe technique rejoint par Jocelain !

 

Tout cela pour vous dire que ce projet est lancé à toute allure et que nous avons besoin de votre soutien!

 

Nous vous remercions sincèrement d'avoir déjà lu tout ceci.

À quoi va servir le financement ?

 

Ce financement participatif couvrira une partie majeure du budget total du film.

Les contreparties sont bien sûrs un cadeau pour vous remercier de votre précieuse aide et n'en font pas partie.

Vous recevrez bien sûr le lien du film pour chaque participation !  

 

 

 

POURQUOI LE CROWDFUNDING:

Ce projet sort quelque peu des carcans classiques du cinéma et il est donc difficile à financer. En effet, il est déjà ardu d'obtenir des subventions pour un court métrage de fiction «classique», et une fiction expérimentale comme la notre ne semble pas avoir sa chance malgré son potentiel. C'est pourquoi nous faisons appel au financement participatif et plus particulièrement à vous afin d'auto-produire notre film et d'échanger avec vous.

Le crowdfunding nous permet de rester libre dans nos positions, tant artistiques que politiques.

Grâce à vous, un condensé d'identité artistique indépendant va naître!

 

 

SI LA SOMME DEMANDÉE EST DÉPASSÉE:

Si nous récoltons plus que la somme demandée, nous serons, à notre plus grand bonheur, en mesure de vous offrir une contrepartie surprise. Il sera également possible d'envoyer plus facilement le film dans les sélections de festivals. En plus de ceci, nous pourrons aussi avoir une sécurité contre les imprévus et nous serons plus à l'aise pour produire le meilleur film possible. La confection d'un budjet prévisionnel a été très difficille et l'argent supplémentaire nous permettra d'être à l'aise avec un matériel perféctionné et de ne pas faire capoter le projet à cause des difficultés que le tournage en studio va générer. 

 

 

REMARQUE DE L'AUTEUR:  

Grâce au financement participatif, il est également possible de faire passer des objets et de faire participer les autres. Je trouve que la liaison créée par le financement participatif est une très bonne chose. La relation de confiance qui se crée dans ce genre d'occasion est une chose merveilleuse. C'est pourquoi, je compte et nous comptons, remercier les participants de cette campagne avec de vrais objets, qui, nous l'espérons, aurons de la valeur pour vous. Il sera question d'objets artistiques; d'objets pratiques, sincères et jolis ! Je mettrai d'ailleurs l'accent sur le fait main : les sérigraphies seront faites dans un atelier local, les tee-shirts seront également pressés entre amis, et les CD… Surprise faite maison!

Nous sommes convaincus que ça vous plaira!

À propos du porteur de projet

 

UNE ÉQUIPE:

Bien qu'on puisse penser à son auteur, Vide Stellaire est porté par toute une équipe .

Une équipe où tout le monde est important, sans distinction ; et où chacun a un rôle à jouer. Un film est un tout qui rassemble de multiples compétences, toutes aussi indispensables et uniques les unes que les autres. Nous travaillons de manière à ce que chacun trouve sa place et ne se sente pas inférieur. Nous sommes tous égaux dans la création et nous avons tous une singularité dont notre film saura profiter.

 

Nous sommes des amis et des camarades qui ont une même passion !

 

 

DÉTAIL DE L'ÉQUIPE:

 

  • Rémi Ayral: Chef éléctricien

 

  • Gaël Baudet: Directeur artistique, Régie

 

  • Antonin Branger: Scénariste, Réalisateur, Monteur

J'étudie actuellement le cinéma à l'Universtité Lumière Lyon 2 en option écriture critique et scénaristique, ce qui m'a apporté beaucoup de richesse théorique. J'aime beaucoup le cinéma depuis tout petit mais je suis avant tout un musicien. J'ai commencé dans un jeune groupe au destin tragique du nom de Mauve Celestine avec lequel j'ai fais plusieurs dizaines de concerts. Suite à la rupture de ce projet, j'ai décidé de faire de la musique seul et de plonger mes auditeurs dans mon univers de Techno minimale et cinématographique. J'aime composer mes morceaux en les visualisant, et c'est très souvent en imaginant des images que l'inspiration me vient. Ce qui a changé aujourd'hui, c'est mon amour pour le cinéma. Il a grandi grâce à l'université, à la vie, mais surtout grâce à la récente rencontre de l'équipe de mon premier film qui est vraiment passionnante et à mon investissement dans ce dernier qui m'a permi de rencontrer le coeur de la machine audiovisuelle. Je compte poursuivre dans ce film une histoire qui me tient à coeur en melant fiction et éléments autobiographiques ; à la fois pour moi et pour Camille, ma copine, qui jouera son personnage éponyme. Ce projet est ambitieux pour le peu de moyen que nous avons mais j'ai très envie de pousser son équipe et moi même à repousser nos limites pour que nous progressions tous ensemble. En brisant les frontières qui séparent le clip et le court métrage, je poursuivrai mes expérimentations dans Vide Stellaire à la recherche d'une forme d'expression personnelle et dans le but de créer un contenu original permettant de percevoir d'avantage l'exprésivité de la musique. 

 

  • Antoine Chalas: Assistant caméra, Étalonneur

 

  • Jonas Lathuilière: Directeur de la photographie

 

  • Raphaël Marvy: Cadreur

 

  • Luc Parent : Acteur

 

  • Tanguy Renoud-Lyat: Assistant Réalisateur, Régie

Au fil des découvertes et de l'approfondissement de ma passion pour le cinéma, j’ai découvert ce qui me passionne dans la fabrication d’un film : l’organisation, la planification et la gestion d’un tournage. C’est pourquoi j’ai suivi un cursus de gestion de production en BTS Métiers de l’audiovisuel aux côtés de bien des membres de l’équipe de Vide Stellaire. J’ai également effectué un service civique dans un cinéma d’art et essai indépendant dijonnais. J’ai pu y comprendre l’importance d’un travail en profondeur sur des projets indépendants et motivés par de réelles ambitions artistiques. Je suis grandement influencé par toute une frange du cinéma d’art-et-essai contemporain en passant notamment par David Lynch ou Yorgos Lanthimos, soit un cinéma qui déstabilise et interroge nos repères artistiques et humains. Je pense que l’expérimentation doit avoir une place importante dans le travail d’un jeune réalisateur car c’est ce qui lui donnera des outils pour d’autres projets à venir, où il devient plus complexe d’imposer sa vision artistique. C’est pourquoi le projet d’Antonin m’a intéressé, mais aussi car c’est un vrai challenge technique et organisationnel. 

 

  • Camille Voisin: Actrice principale, Assistante artistique, Scripte

Je suis Camille, actrice et assistante artistique de Vide Stellaire. Je pense qu’il est parfois complexe d’exprimer ses émotions aussi diverses soient elles. On les garde bien souvent au plus profond de nous-même pour tenter de les dissimuler. Je tente de les libérer artistiquement. Le cinéma est habile et l’image est puissante : ils permettent d’exprimer nos émotions jusqu’à les faire ressentir aux autres. Ils sont médiateurs de nos sensations, témoins de nos opinions. Se fondre dans la peau d’un personnage issu de l’imaginaire d’autrui est un moyen de s’engager, de défendre et d’affirmer ses émotions. J’ai pu participer au premier projet d’Antonin Branger, Melancholie Jupitérienne, ce qui m’a permis de découvrir cet environnement artistique où tout est possible. Je souhaite, avec Vide Stellaire , pousser davantage l'expression et le lien tissé avec mon personnage éponyme. Au fil de sujets qui me tiennent particulièrement à cœur, j'aimerais apporter ma participation à ce nouveau projet, aux côtés d'une équipe formidable et débordante de créativité, afin de porter sur mon visage et mes mouvements l'expression de cette aventure onirique et engagé qu'est Vide Stellaire.

 

 

 

 

 

Share Suivez-nous