BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Les 3 valises en Avignon !

Deux spectacles sinon rien

À propos du projet

Notre compagnie a pour projet fou de produire non pas un mais deux spectacles au Festival d'Avignon 2018 dans les murs du sympathique Atypik Théâtre !

Le premier, que nos fans s'arrachent : "Bang ! ou le sixième jour " est une vraie déclaration d'amour à un théâtre populaire et ludique. Un spectacle-champagne qui pétille joyeusement.

Tiré du Barillet de Jean-pierre Pelaez, "Bang"est une accumulation de duos qui revisitent plusieurs genres théâtraux, de la farce du moyen-âge à la série soap  française en passant par le bon vieux western, le tout avec un ton incisif et parodique. Deux acteurs inspirés, des dizaines de personnages, des situations  plus loufoques les unes que les autres  qui se succédent à un rythme effréné.

L’avis de l’auteur

Vous m’avez épaté par votre talent, tous les deux, et la manière dont vous avez su donner à ces variations du Barillet toute leur efficacité, en sachant "lire entre les lignes » ce qui est la définition première du mot intelligence. Bravo!  C’est un spectacle très réussi. Parmi les meilleurs que j’ai pu voir sur ce texte...

Jean-Pierre Pelaez

Quelques critiques de spectateurs

Explosif !

Que dire de ce spectacle? Deux comédiens mènent le jeu tambour battant, ils passent du Moyen Age à la science fiction en un éclair à travers des satyres savoureuses pour le plus grand bonheur du public qui se laisse surprendre et qui rit aux éclats! Bravo!

Jubilatoire !

Courez vite dans ce nouveau lieu très accueillant! Le spectacle est jubilatoire, les deux comédiens épatants de drôlerie et de justesse, vraiment à recommander.

Juste Splendide 

Ce spectacle est vraiment étonnant! Un mélange de théâtre et de cabaret, avec de la musique, des répliques hilarantes et tout ça dans un rythme effréné qui ne laisse pas au spectateur le temps de souffler! On est emporté par les pirouettes des acteurs, on s'étonne, on rit et on se demande jusqu'où ils vont aller! A voir absolument.

Le second, " Histoire de rire " ou deux nouvelles de Tchekhov jouées à la façon d'un one-man-show.

Texte ciselé et musical, situations loufoques, décalées ou délicieusement émouvantes, personnages tour à tour attachants, irascibles, comiques, mysogines, amers... mais toujours diablement humains.


A quoi va servir le financement ?

Bon, il faut quand même le dire, participer au festival off d'Avignon , pour une petite compagnie comme la nôtre, ça coûte la peau du c... même en comptant au plus juste ! Tenez, on vous donne les chiffres :

- Location de la salle : 2 X 3600 soit 7200 euros

- Régisseur : 700 euros

- Inscription au off  pour 2 spectacles : 564 euros

- Communication (affiches, flyers...) : 450 euros

- Hébergement : 1000 euros

Soit environ 10 000euros ! Aaaaaargh!...Edifiant, non?

On a beau manger que des pâtes depuis plusieurs mois et développer des trésors d'imagination pour nous financer : braquer un restaurant chinois tenu par des italiens d'origine pakistanaise, fracturer les parcmètres que personne ne peut blairer, volé la petite vieille du dessus, kidnapper son chat et lui demander une rançon, vendre sur le Bon Coin nos magnifiques maquettes en pinces à linge, on n'a toujours pas réussi à clôturer notre budget . Bref, on tire un peu la langue pour les derniers frais et notamment pour l'inscription et la communication. Un petit coup de pouce serait le bienvenu !

À propos du porteur de projet

Notre compagnie créée en 2013 explore la création théâtrale dans sa diversité. Elle ne se cantonne pas dans un style  particulier. Nous avons créé des spectacles aussi dissemblables que "Roméo et Juliette" de Shakespeare, "Petit boulot pour vieux clown" de Visniec,  des adaptations de roman comme "Vestiges du jour" de Kasuo Ishiguro ou "Rançon sur un thème mineur" de Mc Bain, des spectacles pour enfants et des pièces que nous avons nous mêmes écrites comme "Les sachets de thé" ou "Peur de rien"...

On essaye d'être ici et maintenantOn a essayé demain mais ça ne marche pas très fort.

On essaye de rester deboutparce que assis on voit moins loin.

On essaye de privilégier l'émotion et le rireDifficile d'imaginer le monde sans ces deux-là, non ?