BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Utopia, le Guide de survie

Un jeu de rôle d'initiation de Science-fiction

  • La vérité concernant Cobra Space Adventure le jeu de rôle !

    Ce ne fut pas une campagne Ulule aisée mais on a rétabli la vérité sur la page du projet (lire mon droit de réponse aux allégations de Pulp Fever) ainsi que sur ma page Facebook. Et c'est déjà pas mal. Merci encore pour vos nombreux messages d'encouragement ! Fin de semaine, nous expédions gratuitement les premiers exemplaires du roman Utopia à toutes les personnes qui ont soutenu notre projet contre vents et marées à hauteur de 100 euros ! Merci encore. Cordialement, 

    Sullivan 

  • Droit de réponse aux allégations de Pulp Fever !

    DROIT DE REPONSE AUX ALLEGATIONS DE PULP FEVER !

    Quand nous sommes arrivés ici, nous pensions juste faire la promo d'Utopia. Etant l'auteur de l'intégralité du jeu d'origine Cobra Space Adventure (IDE/AK vidéo), nous l'avions juste cité à titre d'exemple. Bien que crédité comme auteur de la partie texte et encyclopédie du remake de 2013, nous n'avions même pas évoqué cette version ! Vous l'aurez facilement compris, Pulp fever a utilisé le jeu de 97 et conteste maintenant ma participation à celui de 2013 ! Si vous avez le jeu de 2013 en question, il vous suffit de l'ouvrir à la page des crédits pour confirmer mes dires. Hop là ! Je précise que je n'ai falsifié aucun document (visuel ou autre) et que si Pulp Fever souhaite contester mes propos, mon avocate les attend de pied ferme. Ah, j'oubliais, ils ne m'ont toujours pas payé un seul euro de droits d'auteurs, mais bon, vous vous en doutiez aussi. C'est cool, Pulp Fever renaît. Mon chèque va sûrement arriver ! Allez, place à ce volet passionnant et oublié de l'histoire du jdr qui devient, de fait, totalement publique à partir d'aujourd'hui. Prenez des pop corns, on se la joue en cinémascope !

    Aux origines du jeu de rôle Cobra

    C'est à la fin des années 90 que je rencontre Mr Amato de la société IDE/AK Vidéo. Bien qu'inconnu en tant qu'auteur (quelques piges sous mon nom dans des magazines de jdr) je lui propose le jeu de rôle Cobra (d'après le personnage du génial Buichi Terasawa). Intéressé par l'idée et possédant une licence étendue (autrement dit, la possibilité d'éditer des produits autres que des vidéos), il m'engage en tant que chef de produits. IDE/Ak Vidéo se charge donc des négociations. Le premier dessinateur que j'approche pour le projet sera un certain Willy Dupont (qui vit à cette époque dans les Ardennes). Du fait de notre licence, le seul background que l'on peut développer est celui de l'animé. Je passe donc des après-midi entières à visionner chaque minute pour déterminer, entre autre, les caractéristiques des héros et des vilains (compter les coups de poing de Cobra, déterminer les dommages, truc de geek, quoi...). Après une année et demie de travail, alors que le jeu est finalisé et que la version béta du jeu circule dans les milieux du jeu de rôle (dans les bureaux de Casus Belli ou encore dans ceux de jeux Descartes...), Ak Vidéo subit des revers financiers. Bien que promu en grande pompe au salon du jouet, IDE doit se séparer de toute la gamme (car il y avait d'autres titres à venir dont les Citées d'Or ou encore Albator...). Cobra ne verra donc jamais le jour. Le jeu d'origine utilisait une table universelle inspirée de l'excellent Marvel Super heros (une inspi parfaite pour un jeu d'initiation) et deux D10. Notez que des tables universelles, il y en a aussi dans James Bond, Chill ou même Cthulhu. Destiné aux débutants, ce jeu de space opéra permettait de jouer les personnages de Terasawa ou de créer son propre perso. Il comprenait deux manuels finalisés et le cd des musiques de Kentaro Haneda (édité à l'époque par Ak Vidéo). Des figurines étaient même en développement. Une page se tourne.

    Le remake du jeu de rôle Cobra en 2013

    Au moment où Alexandre Aja annonce le film Cobra, Willy Dupont (avec qui je suis resté en contact, via Fb depuis son départ des Ardennes) me contacte. Il me parle alors d'un petit éditeur pour lequel il vient de créer Dés de sang, Pulp Fever. Sur ses conseils, je contacte donc cet éditeur, sachant que je négocie déjà la licence depuis de nombreux mois avec l'agence qui gère les droits de Buichi Terasawa, A-Girls rights. Après des mois de négociation ardue (et car j'ai la flemme d'éditer ce jeu moi-même), je les convainc donc de signer avec Pulp Fever à qui je fais pleinement confiance. Petit mail d'époque.

    Mail du 14/11/2011 de Sullivan Lord à Ag-rights

    Re : Cobra Licence on a roleplaying game (pen and paper) : last details

    Dear Akiko,

    Thank you very much for your patience. I return towards you with excellent news. My publishing partner agrees to publish the roleplaying game in France... Would it be possible to finalize the contract for France by adding the following indications ? Author of the future roleplaying game : Sullivan Lord. Publishing house for France : Pulp Fever Edition.

    Pour assurer son contrôle total, Laurent Rambour, m'éjecte de la table finale des négociations. Je ne signe donc rien avec le Japon, mais dans les faits, le boulot de mise en relation et l'idée d'origine, ce sont les miennes. Pulp Fever décide de garder tous mes textes et de m'en faire écrire des dizaines et des dizaines d'autres. Un travail de titan, même pour un romancier et scénariste chevronné (même sur des projets audiovisuels, on ne m'avait pas demandé de produire autant et si rapidement). Une folie ! Ils souhaitent cependant retravailler le système. En gros, Laurent Rambour remplace la table universelle d'origine (inspirée de Marvel) par une autre (inspirée cette fois-ci d'INS/MV de Croc). Et il change les deux D10 en deux D6 ! Quels changements majeurs ! Quant à dire que je me suis inspiré des notes de visionnages d'Elise pour rédiger mes textes, cela me fait doucement rire car la licence négociée portait sur les mangas de Buichi Terasawa. Des notes de visionnages ne servent à rien quand on adapte un manga ! Mais bon, passons sur ce énième détail cocasse. Au passage, j'écris également un scénario, inspiré d'une aventure de Buichi Terasawa, qui tournera dans les conventions et recevera d'excellents accueils. Ca aussi, ils ont du l'oublier. Le jeu sera donc relancé avec Rambour et moi-même aux commandes. Pour minimiser le fait que je suis l'auteur de l'idée d'origine et mon importance sur le projet, Pulp Fever engage une équipe de scénaristes, dont Willy Dupont. J'accueille cependant Willy, à bras ouverts car il fait le lien avec les deux éditions.

    Petit message fb du 04/01/2013 de Willy Dupont 

    Salut, Comme tu le sais, j'écris un scénar pour Cobra jdr. J'aurais besoin de précision sur l'univers car j'ai vu les DA récemment mais je n'ai pas lu les mangas.

    En 2013, Pulp Fever édite le jeu et me crédite en tant qu'auteur. Cependant, ils m'envoient un contrat clairement abusif (où je cède tous mes droits sur mes textes pendant 30 années, rien que ça !!!). Je le dénonce donc auprès de mon avocate. Il apparait rapidement qu'une procédure judiciaire coûtera plus d'argent que les recettes du jeu. Je récupère donc mes textes et l'affaire n'ira pas plus loin. Quelques éléments seront dévoilés ici ou là dans la presse jeu de rôle. Bref, les ennuis du "pigiste" semblent terminés... 

    Utopia, un nouveau jeu de rôle

    En 2017, je reviens donc avec un nouveau jeu, inspiré d'un de mes romans. Le "pigiste" a écrit plusieurs romans, dont Utopia, un roman de SF qui lorgne sur les univers de K Dick dont je suis fan. L'un des précédents romans de ce gars a aussi reçu les éloges de Maurice G Dantec, mais bon on est là pour parler de jdr et pas de littérature, non ? Laurent Rambour et quelques autres individus commencent à nuire au projet. Parmi les attaques, il tente de faire sauter une vidéo de France 3 présentant mon parcours littéraire (et dont les dernières secondes parlent du jeu de rôle Cobra dont je suis toujours l'auteur, rappelons-le). Il n'y parvient pas car j'ai fourni toutes les preuves de paternité de mes textes et de la vidéo à Ulule. Il attaquera donc l'hébergeur (qui, ignorant les dessous de l'affaire, enlèvera la vidéo). 

    A propos de la vidéo enlevée par Pulp Fever (Mail de Sullivan Lord à Pulp Fever du 11/06/2013 à 17:49)

    De mon côté, j'ai pu décaler le reportage de France 3 au mardi 25 juin, comme ça pas de risque que le jeu arrive trop tard à cause de la poste. Concernant Cobra, il y aura donc une présentation du jeu, un morceau "en live" pour expliquer les principes d'un jeu de rôle et l'interview de quelques joueurs ayant testé le jeu en avant-première lors de la convention des Ardennes. Je vais tenter de voir s'il est possible que cette partie de l'émission soit relayée en national, mais il y aura un lien pour que tout le monde puisse voir l'interview sur le net. C'est pas cool, ça ?

    Reponse de Laurent Rambour : C'est génial !

    A cause de ces soit-disant "disclaimers" et de cette mauvaise pub, nous n'avons atteint que 3500 euros, mais vu le lynchage médiatique opéré par certain(e)s, c'est je pense, une sacrée réussite ! Sans ces attaques, nous serions sûrement arrivés à atteindre nos objectifs. Mais rien n'est perdu car nous ne lâcherons rien. Utopia verra le jour très prochainement. Ici ou ailleurs. Keep going. Merci à toutes celles et ceux qui nous ont soutenus. Pour vous remercier, nous allons envoyer un exemplaire du roman Utopia à chaque soutien qui a misé un minimum de 100 euros. N'enlevez pas vos dons avant la fin du projet, le temps que nous récupérions vos adresses exactes. Vous pourrez prochainement jouer à ce jeu et c'est l'essentiel ! En attendant, suivez ma page auteur Facebook, Sullivan Lord et celle-ci pour les futures news ! Cette campagne Ulule fut passionnante en tout cas. Merci encore à vous ! 

  • Utopia, le retour !

    A ce jour, nous avons atteint la somme maximale de 3500 euros, mais vu le lynchage médiatique opéré par certain(e)s, c'est je pense, une sacrée réussite. Sans ces attaques, nous serions sûrement arrivés à atteindre nos objectifs. Mais rien n'est perdu car nous ne lâcherons rien. Utopia verra le jour très prochainement. Ici ou ailleurs. Keep going. Merci à toutes celles et ceux qui nous ont soutenus. Pour vous remercier, nous allons envoyer un exemplaire du roman Utopia à chaque soutien qui a misé un minimum de 100 euros. N'enlevez pas vos dons avant la fin du projet, le temps que nous récupérions vos adresses exactes. Vous pourrez prochainement jouer à ce jeu et c'est l'essentiel ! En attendant, suivez ma page Facebook pour les futures news https://www.facebook.com/SullivanLordOfficiel/     

  • Ludovox et Scifi relayent la campagne d'Utopia, le Guide de survie !

    Voici tout d'abord l'article consacré au jeu par Ludovox : http://ludovox.fr/utopia-pour-les-amateurs-de-monde-dystopique-jdr/

    Voici également une interview accordée au site scifi-universe ! http://www.scifi-universe.com/actualites/16435/decouvrez-l-univers-magique-et-enchanteur-d-utopia 

    Merci encore à ces deux sites incontournables des paysages ludiques et SF !

  • Objectifs 20 à 30 % avant ce week-end !

    Les meilleurs ambassadeurs de notre projet, c'est vous désormais ! Parlez-en sur des forums, sur des pages Fb ou Twitter, voire tout simplement à votre club de joueurs ou à votre groupe d'amis pour les inciter à nous soutenir ! Si nous obtenons 20 à 30% avant ce week-end, il nous reste encore de grandes chances de voir ce projet se concrétiser ! Deux interviews seront bientôt en ligne (une sur Scifi donc des passionnés de SF, une autre sur le FIX, donc des rôlistes). Il ne tient qu'à nous de les accueillir avec une jauge souriante façon smiley. Merci d'avance !