BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Une Fleur venue du Ciel

Un Conte initiatique sur la Naissance de la Rose - Une invitation à rayonner l'Amour que nous sommes

À propos du projet

Une Fleur venue du Ciel est un conte, un conte initiatique sur la naissance de la Rose. 

 

Margot l'a rêvé, mis en mots ; Matthias l'a illustré, avec des tableaux. 

 

Spirituel, poétique, ce conte s'adresse à tous, petits et grands. 

 

Une Fleur Venue du Ciel est une réalisation en couple, la croisée de deux sensibilités qui cheminent et fleurissent ensemble.         

 

" Le Monde a soif de Beauté... 

S'adresser à l'intelligence du cœur est, plus que jamais, une nécessité car 

l’avenir nous demande une compréhension

et une expérience de notre humanité à un autre niveau.

 

Pour en savoir un peu plus, lire des extraits et le découvrir, c'est par ici : https://www.facebook.com/unefleurvenueduciel/

Un soir, une nouvelle fleur apparut dans le Jardin Céleste.

Cette fleur était née d'une prière. 

 

Sur la Terre, un petit garçon avait lancé un appel. 

Il voulait que "Ceux qui ont grandi" se souviennent.

Il avait besoin d'Amour. 

 

L'Ange la cueillit, il traversa le Ciel et la lui confia.

" Elle n'a pas encore de nom, lui dit-il, mais un jour, tous les Hommes le connaîtront". 

 

 

Une belle histoire, un beau livre...
 

​Nous sommes amoureux des livres, nous souhaitons vous offrir un bel ouvrage !​ 

  • Format : 18,5 x 26 cm
  • Couverture : 4 pages sur papier couché demi-mat en 130 gr/m2
  • 70 pages sur papier offset 140 gr/m2 dont 16 illustrations couleurs
  • Façonnage : cartonné 2,5 mm, dos carré collé cousu avec tranchefil et signet

 

 

 

Couverture

 

  • Pour être autonome quant à "l'exploitation"du conte, libres dans nos choix de mise en forme... 

 

  • Pour se rémunérer de manière plus juste en tant qu'auteur et illustrateur

 

Peu de personnes le savent mais le livre de jeunesse représente aujourd'hui un chiffre d'affaire gigantesque (324 millions d'euros en 2016). Les actionnaires des grandes maisons se frottent les mains, les auteurs et illustrateurs de jeunesse, quant à eux, n'en vivent plus (6% de droits à se partager à deux - ce qui représente quelques dizaines de centimes sur un livre). Pour en savoir plus : https://www.franceinter.fr/culture/litterature-jeunesse-la-vraie-vie-des-auteurs-jeunesse-racontee-en-chiffres

 

En contribuant, vous participez à la reconnaissance du travail que représente la création d'un livre et à une rémunération plus juste des auteurs et illustrateurs. Nous vous en remercions de tout coeur . 

 

  • Parce que ce livre est hors cadre, il faut bien le reconnaître. Au vu de ses spécificités ("spiritualité"), il ne correspond à aucune ligne éditoriale et ne "rentre" dans aucune collection jeunesse. Il n’existe que (trop) peu de littérature dite « spirituelle » adressée aux enfants. Et pourtant, ils ont Soif... ! Offrons-leur un livre différent.  

À quoi va servir le financement ?

PREMIER PALIER - 4500 €

DEUXIÈME PALIER - 9000 €

Troisième PALIER - 22000 €

 

 

CONTREPARTIES - DESSINS AU CHOIX

Vous pouvez voir les illustrations au grand formats en cliquant sur ce lien : http://filsduciel.fr/index.php/boutique/

À propos du porteur de projet

Margot :

Agenaise de naissance, fréheloise d'adoption, mes pas m'ont menée au bord du Cap Fréhel dans les Côtes d'Armor. A l'école, au collège et au lycée, si j'avais pu choisir le programme, il y aurait eu beaucoup (vraiment beaucoup) d'expression écrite. J'attendais ces moments avec soif et impatience. Écrire pour vibrer, déposer, ressentir son humanité et la goûter. J'ai 28 ans et je suis toujours autant fascinée par le pouvoir des mots, les portes des mondes qu'ils nous ouvrent, l'émotion qui en jaillit. Un mot contient l'Univers tout entier, le fait résonner ; un même mot... et tellement d'expériences différentes qui en découlent. J'aime la langue, ses sonorités et ses subtilités. Une licence de Lettres Modernes, puis un Master Recherche Religions et Sociétés afin de m'ouvrir, encore et encore, à ce qui anime les autres, découvrir leurs histoires et franchir le seuil de leurs croyances. Retrouver, en arrière plan, l'Être qui rayonne ; les mêmes besoins, les mêmes rêves, chez tous les Hommes. 

Cette histoire, en réalité, cela fait 28 ans qu'elle sommeille... elle a pris forme en rêve, pendant un temps de repos et a choisi de naître aujourd'hui. J'en suis la passeuse.   

Je suis, aussi, maman d'un petit Saül, né dans la Grâce et la Liberté, entre les mains de Matthias, au coeur de l'intimité de notre couple.

L'histoire que nous vous livrons est empreinte de cet Amour qui nous relie.

Nous vous la confions. 

 

Matthias : 

Juste des contours flous… et un sentiment ! Ça part toujours d’un sentiment.

Je n’ai que rarement une image précise de ce que je vais donner ; lorsque j’œuvre, je ne mentalise pas trop et préfère me laisser guider, faire appel à cette part d’intelligence qui me dépasse. Au départ, c’est souvent chaotique et il m’arrive régulièrement de m’engager dans des impasses ; j’y entre toujours avec un sentiment de sérénité. Je sais que le chemin vers l’œuvre finale finit toujours par se dévoiler. La lumière se fait, des amas de conscience commencent à former une entité propre : avec une étonnante liberté, l’œuvre se fait d’elle même. J’aime tant voir cet accomplissement.

J’ai commencé à gribouiller au début de mon adolescence, vers mes douze ans, en autodidacte. Je me suis très vite dirigé vers le dessin numérique et j’ai commencé à goûter au monde infini des couleurs en colorisant des planches de BD et de mangas. Je n’ai découvert la peinture que très récemment, et l’idée de faire cohabiter des ombres et des lumières, cela m’a tout de suite séduit…

Je me passionne pour l’univers du graphisme, au sens large, ce qui me donne aujourd’hui une maîtrise de l’outil informatique et donc une grande possibilité de diversifier mes créations. D’autre part, j’ai la chance d’avoir cette grande liberté de réaliser mes planches et de pouvoir les faires naviguer entre le monde organique et numérique, en totale autonomie.

Merci à ma muse, Margot, sans qui je crois, je n’aurais pas l’élan et l’inspiration de dessiner et de peindre, entre toutes les choses du quotidien.

Merci à vous contributeurs et futurs passeurs de notre conte. 

Share Suivez-nous

FAQ