BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Protégeons une ruche par jour

Protégeons une ruche malgache contre le varroa par jour !

À propos du projet

Après quelques séjours dans deux régions malgaches fortement touchées par le varroa, la situation apparait comme catastrophique puisque prés de 93% des ruches ont disparu dans l’est et le centre de l’île ! Et les quelques ruches restantes sont pleines de varroas. D'ici à quelques années l'apiculture à Madagascar risque de disparaître ainsi que l'abeille malgache, race unique au monde ! Le varroa est en effet un parasite externe de l’abeille qui perturbe la vie de l’insecte et de toute la colonie.

Les quelques colonies d’abeilles encore vivantes sur l'île de madagascar sont les seules ressources génétiques d’Apis mellifera unicolor. Il est donc urgent de les sauver ! Le projet d’Apimadagascar « sauvons une ruche par jour » va permettre d’offrir un traitement anti-varroa par jour afin que 365 ruches soient protégées pendant une année. Cette action d’urgence a comme objectif premier de relancer l’activité apicole et d’amorcer une augmentation de cheptel. En effet, il est important dans un premier temps de garder le potentiel génétique des abeilles locales pour éviter les importations d’abeilles notamment d’abeilles européennes. Dans un deuxième temps, un travail d’élevage de reines et de multiplication d’essaims sera engagé afin d’augmenter le nombre de ruches. Concrètement, le président de l’association, présent sur l’île, se charge de la distribution des traitements. Sous couvert de la FENAM, groupement d’apiculteurs qui organise et structure la filière apicole, les traitements seront distribués accompagné d’une formation au problème du varroa et aussi à l’utilisation en toute sécurité et de façon durable de ces produits anti varroa.

Le problème lié à varroa pour l'apiculture malgache se situe à plusieurs niveaux :

- Économique : la filière miel est en pleine reconstruction, et avec la levée prochaine de l'embargo sur le miel malgache, les apiculteurs risquent de ne pas pouvoir assurer les demandes.

- Biodiversité : la disparition progressive des ruches malgaches et de l'activité apicole entraine la perte d'une race unique au monde (Apis melifera unicolor)

- Agricole : la pollinisation n'est plus assurée correctement. La production de litchi se voit déjà perturbée faute de pollinisateurs efficaces.

- Politique : la disparition de l'apiculture villageoise laisse place aux groupes étrangers qui risquent de prendre place sur des territoires très riches.

À quoi va servir le financement ?

Dépenses

Achat traitement Anti-varroa (365 doses) = 2365€

Transport (distribution traitement) = 500€

Transport (acheminement traitement) = 300€

Recettes

Fonds participatifs (Ulule) = 2365€

Vente de produits malgaches = 500€

Cotisations membres association = 300€

À propos du porteur de projet

L’association Apimadagascar est une association Franco-malgache. Le président, Fidy Ndriana Harijaona , ingénieur malgache, fut à l’initiative de la création de la Fédération Nationale des Apiculteurs Malgaches (FENAM).

Cette association a pour objet de venir en aide aux apiculteurs malgaches, par des dons de matériel et de traitement sanitaire, de conseils et de formations et par le travail avec la filière apicole. Les moyens d’actions seront des collectes de fonds par toutes les ressources autorisées par les lois et règlements en vigueur et aussi par une activité d’achat-revente de produits malgaches et apicoles.

Les pistes travaillées par Apimadagascar sont :

- Proposer des traitements urgents pour sauver l'existant. La FENAM se charge de la distribution des traitements.

- Améliorer la technicité des apiculteurs malgaches : utilisation des produits anti varroa, mise en place de centre de multiplication d'essaims et d’élevage de reines, cire gaufrée.

- Former à distance les apiculteurs de la FENAM (version radio et support papier).

- Développer la filière miel pour que l'apiculture malgache soit économiquement indépendante.

- Rechercher des méthodes plus douces (sans produits chimiques) contre le varroa.

https://www.facebook.com/apimadagascar