BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Une bibliothèque à Tokotanibe

Espace d’accueil artistique et éducatif à Ambohimanga, Madagascar

À propos du projet

Là-bas : Lovatiana, une compagnie de danse dont l’objectif est de donner accès à la culture aux plus démunis, notamment aux enfants des écoles primaires et secondaires.

ici: Lisa et Jean-Gab, artisans, une envie de voyager en étant utiles, un besoin d'échange, de partager des histoires, des techniques, découvrir de nouveaux horizons...

Ensemble, nous avons entrepris un projet à Tokotanibe, espace d’accueil artistique et éducatif :

Construire une bibliothèque et un espace cyber avec la compagnie Lovatiana et, en parallèle, créer un spectacle de marionnette avec les enfants du centre pour la 10ème édition du festival Kilokolo (Plateforme artistique destinée aux enfants et aux personnes en situation de handicap).    

 

             LE LIEU:

AMBOHIMANGA

Place forte royale traditionnelle de Madagascar située approximativement à 24km au nord-est de la capitale Antananarivo dans la région d'Analamanga.

Sur cette colline est édifiée l'ancienne cité, berceau du royaume merina qui en sa qualité de ville sacrée était interdite aux vazaha (terme générique désignant les Blancs et plus généralement les étrangers) et aux cochons !

Il s'agit du seul site malgache à figurer sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco

Population : 2000 habitants environ

Superficie : 52,49 km2

 

 

 

 

 

 

L'ESPACE TOKOTANIBE (la grande cour en Malagasy)

Siège de la compagnie de LOVATIANA, il accueille des projets en résidence, le festival KILOKO, des spectacles et activités pour les jeunes de la région.

Buts de l'espace TOKOTANIBE :

-mettre en place des activités en vue d’éduquer les jeunes issus de la commune,

-programmer des activités régulières et variées toute l'année,

-proposer des formations aux jeunes et enseignants issus des établissements scolaires basés à Ambohimanga,

-programmer des spectacles au sein de l'espace pour l'éducation artistique de la population locale.

LA COMPAGNIE LOVATIANA...

...a été crée en 2002 par l'envie de s'exprimer, et commencer a créer des pièces chorégraphiques. Elle est reconnue juridiquement sous forme d'association en 2009.

Ses objectifs :

- Intégration sociale des personnes en situation de handicap par le biais de la pratique artistique.

- Promotion de la danse contemporaine dans la grande île ;

- Éducation socio-culturelle des enfants,

- Diffusion des œuvres chorégraphiques sur le plan national et international.

Comment est né le projet?J'ai repris contact avec Lova (que je connaissais de mon ancien voyage à Madagascar), la fondatrice de l'association et du lieu, elle nous a fait part de son envie de donner un accès à de multiples services sur l'espace TOKOTANIBE, mettre à disposition de nombreux outils permettant l'accès à l'emploi, aux livres, la culture, l'art...

Pour les jeunes issus des écoles de la commune d'Ambohimanga, du collège et du lycée mais aussi pour les personnes qui participent aux activités au sein de l'espace tokotanibe.

Le chantier se fera avec des jeunes lycéens de la commune ainsi que le maçon/gardien de l'espace Tokotanibe.

Les bâtiments:

      

Normallement réalisés avec une technique de construction en terre-paille, nous avons du changer nos plan pour un materiau de construction plus rapide et moins couteux (parpaing). Cependant nous continuons dans cette logique d'éco-construction en isolant tout l'interieur en paille et en terre. Ainsi que les enduits qui, nous l'espérons, seront faits avec des materiaux éco-responsables. Nous devons ce changement de technique et de plans aux fait que le terre-paille nécessite un grand temps de sechage et plus de main d'oeuvre, et, malheureusement nos visa ne nous permettent de rester que trois mois.

     

Plan de la bibliothèque d'une superficie de 24m2.

Les plans ont été réalisés à la main, avec des méthodes aprises chez les compagnons.

Comme vous pouvez le voir sur le premier dessin, une habitation en Super Adobe est prèsente à gauche de l'image.

Lova, présidente de l'association a hérité du terrain par sa mère et a construit l'espace TOKOTANIBE sur son lieu de vie. Lorsqu'elle acceuille des intervenants(comme nous)/artistes, c'est chez elle.

Alors, elle nous a émis le besoin d'un deuxième logement sur les lieux pour accueillir et vivre sans contrainte d'espace. Si nous dépassons les 3500 euros et s'il nous reste de l'argent et de la matière, cela servira de financement pour cette construction. Nous avons pensé à une construction en superadobe, type de construction qui ne coûte quasiment rien, antisismique et rapide dans la mise en œuvre... Nous n'aurons certes pas le temps de la construire durant ces trois mois mais, dans cette dynamique, nous pensons revenir à Madagascar pour achever ce projet.

La maison de Lova:

L'ATELIER MARIONNETTE :

SARIBAKOLY MIETSIKA(poupée qui bouge)

Les objectifs :

-Découvrir l'art du spectacle de marionnette et d'ombre et lumière

-ouverture sur l'imaginaire, traditionnel et personnel

-développer la capacité d'expression (tant sur le langage plastique que théâtral)

-Passer du travail individuel à la création collective

-Invitation à s'affirmer, avoir confiance en soi.

-Dépassement de soi et ouverture sur les autres.

-Recycler c'est créer !

  homentsika fiainana vaovao ireo fako = nous allons donner vie à des déchets

  Mila mianatra manorina avy aminy izay misy: mianga amin'ny tsy misy mba    amenoina ny banga.

= Apprendre à créer sur la base de presque rien: le vide est rempli de possibles...

A Madagascar, la pauvreté fait que le recyclage est une question environnementale certes, mais surtout économique, certains gagnent leur vies grâce à ça (par exemple : vente de bouteilles plastiques vides et nettoyées ).

Pourtant le problème du traitement des déchets est très important et le gouvernement est négligent face à l'urgence de la question.

Il existe des associations qui tentent de gérer ce problème, comme l'association TAFITA de Tana avec qui nous travaillerons.

La créativité trouve autant matière à s’exprimer en valorisant ce qui est déjà là : ce qu'on juge être une ordure inutile peut s'avérer très utile lorsqu'il est détourné, retourné, découpé, Il faut juste un peu d'imagination !

Sur la base de presque rien, nous allons tenter de créer quelque chose, parce que le vide est rempli de possibles...

Penser le monde en spectacle en passant par une interrogation sur le rapport entre le vivant et l'inanimé.

      

Ci dessus : Atelier dessin improvisé sur la plage de Manguily (près de Toliara) quand je travaillais à la bibliothèque du village en 2015.

 

À quoi va servir le financement ?

L'argent récolté va servir principalement à financer la construction de la bibliothèque:

Sur 3500 €:

57,14 % pour le chantier: 2000€

6% pour l'ouvrier maçon: 210€

4% : atelier marionnettes (Couturière et matériel): 150€

19%: pour nourir l'équipe (2% cuisinière 17%: aliments) : 660€

(en comptant 10€/j pour 20j/mois)

10%: Transports (Matériel/écoles..): 350€ (en comptant5€/jour fois 60j)

5%: Imprévus: 180€

Si nous dépassons largement cette somme nous pourrons:

- Réaliser la maison de Lova en Super Adobe

mais surtout:

-équiper la Bibliothèque/cyber en livres et en ordinateurs !

 

À propos du porteur de projet

La p'tite équipe :

Je m'appelle Jean-Gabriel , j'ai 25 ans, et je suis maçon/tailleur de pierre de formation. Après avoir travaillé sur de nombreux chantiers divers et variés, je me rends compte de l'impact environnemental que j'ai quand, sur beaucoup de chantiers, j'utilise des matériaux polluants, coûteux et nocifs en proportion démesurée , à commencer par l'eau polluée rejetée systématiquement dans la terre. Alors que je découvre le savoir faire ancestral du terre paille par le biais de mon grand frère qui lui se lance dans la maçonnerie en écoconstruction, et après avoir participé avec lui à un projet de maison individuelle (aujourd'hui aboutie) en terre-paille et auto construite, j'aimerai aujourd'hui, introduire ces techniques dans les construction de l'avenir (eh oui ! Même Eiffage se lance aujourd'hui dans l' écoconstruction!) et ainsi, les mélanger à ce que j'ai appris dans la maçonnerie traditionnelle et la taille de pierre. Et même plus que cela ; entreprendre ces construction partout dans ce vaste monde que nous voulons explorer en ne laissant que l'empreinte de nos pas... plus quelques constructions inoffensives pour la terre et utiles pour les habitants d'une planète surpeuplée.

Et moi, Lisa, 23 ans, je suis Illustratrice/sculpteure et tourneuse sur bois de formation. Mais dans ce début de vie principalement dédié à la création artistique, j'ai surtout gagné ma croûte en faisant de l'animation auprès des enfants. Des métiers très contrastés lorsque l'on passe d'un continent à l'autre, comme j'ai pu le constater en travaillant dans différents organismes à Madagascar (où j'ai vécu en 2014/2015) et en France depuis 4 ans. La misère humaine est partout, les enfants trinquent... et la terre aussi . Alors, Pour tenter de lier mon besoin de créer, à celui de participer à l'effort collectif d'apprendre à vivre en étant autonome, libre, créatif et conscient de notre milieu naturel; je me suis dit qu'il fallait que je crée, oui... Pas n'importe quel bibelot encombrant , mais bien des portes ouvertes vers le champ des possibles. L'imagination permet de faire tomber des murs (on est plus parti pour en construire mais bon… c'est pour l'image!), ou de les enjamber, avec des bottes de sept lieux ou dans une montgolfière en sac plastique (vive la récup'). Je me suis donc lancée dans l'art de la marionnette... Un outil qui rassemble et éveille, autours du jeu et du rire, qui parle toutes les langues, et n'a pas de frontières.

Rakotobe Lovatiana Erica, danseuse chorégraphe, directrice artistique de la compagnie Lovatiana et de l'espace tokotanibe.

 

 Et Zandry (petit frère en Gasy) qui nous accompagne avec sa guitare et ses histoires...