Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

UN FOUR POUR UNE POTIÈRE

un petit coup de pouce pour franchir la dernière ligne droite !

À propos du projet

L'objectif est atteint mais la cagnotte reste encore en ligne quelques jours, pour ceux qui souhaiteraient y participer, il est encore temps ! Le supplément servira à financer les frais liés à la mise en place du four, dalle, abri, raccordement, premier remplissage de la cuve !

 

Jeune diplômée en céramique, je m'installe dans la Drôme provençale pour débuter mon activité. Mon projet est de mêler métier et passion et de vivre grâce aux ventes de mes créations.
 

Le métier de céramiste me permet d'être libre de m'exprimer, de prendre mes propres décisions et de créer avec le matériau que j'affectionne tant. J'ai beaucoup de satisfaction à faire un travail qui nécessite de nombreuses connaissances tout en offrant de multiple possibilités et un apprentissage sans fin.

Cependant vivre de la céramique nécessite un travail acharné, de l'autodiscipline et une grande motivation. La terre réclame beaucoup de patience et de persévérance car c'est un medium complexe et délicat.

Comme beaucoup de métiers, il faut souvent faire face à des déceptions qui peuvent affecter l'humeur. Cela fait partie du travail de la terre et contribue au sentiment général de satisfaction lorsque je crée un objet dont je peux être fière.

C'est un réel défit qui nécessite un investissement permanent et un choix de vie dans lequel je suis prête à me lancer !

 

Mon travail s'articule autour de deux productions : des créations utilitaires d'une part, mais également des pièces uniques décoratives telles que des jarres de grandes tailles ou des tableaux en grès.

Mes réalisations sont inspirées d'éléments naturels, de textures et couleurs altérées par le temps.

 

 

La Drôme est le département idéal pour débuter mon activité ! Elle regroupe de nombreux artisans d'art, ce qui rend la rend solidaire et attrayante. Les habitants sont sensibles aux savoir-faire et au fait main !

J'ai trouvé un atelier à Pont-de-Barret, ce village est veillé par les montagnes, et baigné par deux rivières; c'est un cadre inspirant pour réaliser mes créations !

L'atelier se situe plus précisemment au Quai, un ancien moulinage dans lequel se fabriquait la soie. Aujourd'hui, c'est un lieu de création qui regroupe des ateliers d'artisans d'art et d'artistes. Les associations qui y logent et dont je fais maintenant partie sont à l'initiative d'événements culturels et artistiques. C'est un lieu enrichissant et dynamique. 

 

 


Comme souvent, lors du démarrage d'une entreprise, le premier défi sont l'installation, l'achat du matériel et les premiers frais. C'est un investissement financier important et inévitable !

C'est pour cette raison que j'ai besoin d'un coup de pouce et c'est à ce moment là que vous pouvez intervenir si le coeur vous en dit !
 

Mi-octobre 2019, je récupérais les clefs de mon nouvel atelier

Je suis aujourd'hui à deux doigts de me lancer !

L'achat de l'outil ESSENTIEL et à a fois le plus onéreux me manque pour pouvoir concrétiser ce projet :

 

À quoi va servir le financement ?

 

L'argent recolté lors de cette cagnotte participative me permettra de financer l'achat et le transport de l'outil de travail indispensable pour débuter mon activité : le four ! 

En effet la particularité de mon métier est de cuire la terre à 1280°C. Une fois cuite, les pièces deviennent céramiques. Donc sans four, pas de céramique ! 

Pourquoi le gaz ?

Lors de la cuisson, un four à combustible tel que le gaz permet de réduire l'atmosphère en oxygène. Ainsi la flamme, avide d'oxygène vient en chercher dans la terre et les glaçures, elle transforme alors les éléments. J'affectionne cette technique de cuisson apporte plus de richesse dans les émaux et me permet d'obtenir des effets particuliers sur mes céramiques.

 

 Mon choix s'est porté vers un four d'occasion. Comme le hasard fait bien les choses, le début de mon installation concordait parfaitement avec la fin de carrière du céramiste Jean-Claude Signoret, qui mettait son four en vente en prenant sa retraite ! En voilà une belle image de transmission :) 

Le four est en super état, il est de taille suffisante pour accueillir mes grandes pièces, je suis heureuse de pouvoir lui offrir une deuxième vie !

3000€ pour le four

400€ de transport

400€ pour l'installation du four et raccordement au gaz

6,67% de commission Ulule

 

Jean-Claude me propose un paiement en plusieurs fois pour m'aider, je peux recevoir le four avant la fin de la cagnotte et réaliser vos contreparties dès que le raccordement au gaz sera effectif !

Tout le monde est gagnant, je peux payer le four à Jean-Claude qui peut partir à la retraite sereinement, mon activité peut enfin démarrer et vous ne repartez pas les mains vides : des contreparties confectionnées pour vous et cuites dans mon nouveau four seront offertes en échange de votre générosité.

Chaque contribution a son importance et permet d'atteindre l'objectif !

Si nous atteignons 4000€, c'est super, mission accomplie !

Si nous dépassons l'objectf, pas de panique ! Les coups de pouces supplémentaires m'aideront à financer d'autres frais d'installation !

 

Les photos contreparties sont des exemples, les pièces réalisées seront uniques, les couleurs et tailles peuvent différer.

À propos du porteur de projet

 

Julia Gilles 

26 ans

céramiste

originaire des Bouches-du-Rhône

 

 

On peut dire que je suis tombée dans la barbotine quand j'étais petite. Fille de potière, je mets rapidement les mains à la pâte ! C'est d'abord une activité qui occupe mes mains avides de créer.

A l'âge de 21 ans, je fais le choix de m'intéresser à la céramique. Je me rends compte que mon lien à la terre est affectif. Dès lors j'apprends à mieux rencontrer ce matériau qui offre une infinité de possibilités. Je m'arme de patience et apprends les rudiments du tournage avec ma mère.

Je réalise qu'il est possible de faire un métier qui mêle passion, création, travail de la main, je comprends également l'importance de la transmission d'un savoir-faire. Je décide alors de me former pour devenir céramiste.

En 2017 j'obtiens un Diplôme de Métiers d'Art (bac +2) option Céramique au Lycée Léonard de Vinci à Antibes (06). Suite à cet apprentissage, j'améliore ma pratique céramique dans le cadre de RAJAC, la Résidence Antiboise des Jeunes Artistes Céramistes, un atelier partagé et une association dont j'ai été membre et présidente en 2018.

Plus récemment, en octobre 2019, je valide une formation de niveau III de 14 mois à la Maison de la Céramique du Pays de Dieulefit (26). Cette dernière expérience me permet d'approfondir mes connaissances, de trouver un univers qui m'est propre et de préparer mon installation.

En novembre 2019, je pose mes bagages au Quai, c'est le début d'une nouvelle aventure !

En janvier 2020, je crée ma micro-entreprise.

-

Alors ? Vous êtes prêts à me donner un coup de pouce ?

WE CAN DO IT !

Merci d'avoir pris le temps de lire jusqu'ici et merci pour votre aide !

J'en suis très reconnaissante !

-

Share Suivez-nous

FAQ