BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Un concours de circonstances

Un texte de Catherine Verlaguet porté au plateau par La Cie Timber

À propos du projet

En quelques lignes :

Un concours de circonstances est un texte de Catherine Verlaguet sur lequel nous, la Cie Timber, travaillons depuis maintenant un an.                                                                                                       

La date de la première approche, la générale ouverte a lieu le 17 septembre à l’Espace des Arts du Pradet, cependant, pour que le projet aboutisse dans les temps, nous avons besoin de vous !

En effet, c’est un projet qui allie théâtre et audiovisuel, et pour cela nous avons besoin de matériel performant que nous n’avons malheureusement pas les moyens de financer pour le moment.

      

 

Génèse du projet :

Ce projet est né à la bibliothèque Armand Gatti de la Seyne sur Mer, lorsque nous sommes tombés, presque par hasard, sur ce texte de Catherine Verlaguet auquel nous nous sommes tout de suite identifiés.

Nous avons ensuite rencontré Catherine, l’auteure du texte (également auteure entre autres de « Braises » présenté au théâtre Liberté, et de « Oh boy ! » (adapté du roman de Marie-Aude Murail) pour lequel elle obtient un Molière jeune public en 2010) qui nous a soutenue et encouragée dans notre projet.

Après de nombreux essais et une longue recherche, nous nous sommes arrêtés sur une scénographie assez sobre, mais permettant d’allier de la vidéo à l’ensemble.

Nous sommes à présent prêts à nous lancer, il ne nous manque plus qu’un petit coup de pouce financier pour permettre au projet de prendre son envol !

A quoi va servir le financement ?

Budget :

Pour créer ce projet, nous avons dû avancer de nombreux frais, et nous n’avons malheureusement plus de budget pour certains éléments indispensables.

Nous ne pouvons pas vous demander de nous aider pour la totalité (d’ailleurs certains frais ont déjà été avancés, notamment pour la scénographie et le teaser), mais si nous pouvions obtenir 1500 euros, cela nous permettrait d’acquérir le matériel nécessaire :

  • Un vidéoprojecteur à très courte focale
  • La création d'un visuel (affiches + flyers) + impression
  • La création de l'audiovisuel à diffuser

       

Cependant, si nous dépassons cet objectif, cela permettra de financer une autre partie de cette création.

Pour vous donner une idée, voilà (dans les grandes lignes, sans parler de défraiement ou autres) ce que coûte cette création :

  • Vidéoprojecteur à très courte focale : 800 euros
  • Création d’un visuel (affiches / flyers)+ impression :400 euros
  • Location de la salle de répétition : 300 euros
  • Création du teaser : 500 euros
  • Création de l’audiovisuel à diffuser : 300 euros
  • Ordinateur portable performant pour régie sur scène : 1000 euros
  • Plaques de polycarbonates ignifugée : 150 euros
  • Accessoires scéniques : 250 euros

Soit un total d’environ 3700 euros.

       

À propos du porteur de projet

Qui sommes nous :

La Cie Timberest une jeune et dynamique compagnie ouverte au mélange des disciplines. Son répertoire est varié : de spectacles musicaux jeune public aux spectacles tous publics alliant les nouvelles technologies (vidéos, effets sonores…).

Composée de jeunes comédiens avides de collaborations avec de multiples artistes : musiciens, danseurs, chanteurs, vidéastes…

La compagnie défend un théâtre énergique et généreux, à la recherche de forme, de fond et de partage.

 

Sur scène :                                                                                                                                            

Léo Berny

Né à La Seyne sur Mer en 1987, metteur en scène et comédien de la Cie Timber, Léo Berny a commencé son parcours par le cinéma en obtenant un BTS en communication audiovisuelle et Master en Cinéma. Il est également titulaire d’une Licence de Philosophie.
Depuis 2008, il réalise des courts métrages, clips, captations de spectacles et des films promotionnels avec son frère Adelin Berny, ils sont notamment appelés, en 2010 et 2012, pour travailler à New York en collaboration avec les studios Kaufman Astoria.
Léo Berny s’est ensuite orienté vers le théâtre, en se formant au Conservatoire National de Région de Toulon où il obtient son Diplôme d’Etudes Théâtrales.
C’est à sa sortie du conservatoire qu’il co-fonde la Cie Timber.

 

Margaux Croix 

Née à Grenoble en 1992, Margaux est comédienne, chanteuse et auteure. Elle se consacre au théâtre après avoir obtenu une licence d’anglais à l’Université du Sud - Toulon Var. Diplômée du Diplôme d’Etudes Théâtrales au Conservatoire National à Rayonnement Régional de Toulon en 2016, Margaux exerce maintenant au sein des Ateliers de l’Etreinte pour les cours de théâtre adultes, enfants et les ateliers d’écriture. En 2017, elle co-fonde la Cie Timber, pour laquelle elle écrit plusieurs pièces (jeunesse et tout public). En parallèle, elle a également rejoint la compagnie LF production du théâtre Colbert de Toulon pour les comédies musicales jeune public, notamment dans "Cendrillon" et "Nicolas".

 

Technique vidéo :

Adelin Berny

Adelin Berny est musicien et vidéaste. Il obtient un BTS en communication audiovisuelle et un Master en Cinéma avant d’intégrer le CNRR de Toulon où il effectue deux ans en section Arts Dramatiques avant de s’orienter dans la section Jazz. Adelin a participé à plusieurs projets collaboratifs et interdisciplinaires en tant que musicien, en travaillant notamment avec Régine Chopinot en 2015. Inspiré par le cinéma et les compositeurs de films, il développe également ses compétences de composition pour accompagner différents spectacles vivants.

 

Mise en scène :

Elisabeth Cirefice

"Je connaissais Léo et Margaux, anciens élèves diplômés du conservatoire de TPM où j’ai enseigné jusqu’à fin 2018. Des élèves matures, engagés avec grand talent, dans leur passion de la scène.

C’est donc avec plaisir que j’ai répondu à leur appel un peu angoissé devant la mise en jeu de ce texte simple et superbe, dont, à la lecture, on perçoit immédiatement le comique mais qui recèle aussi un panel d’émotions et de situations d’une grande humanité. Je les ai donc dirigés dans un jeu tout en ruptures : Contrastes entre ressorts du comique et mise à nu des sentiments et des êtres aux prises avec la complexité de la quête d’un bonheur « vivable ». Un vrai challenge relevé par ces jeunes acteurs.

Très vite, j’ai proposé de baser l’occupation de l’espace sur des parallèles : la transcription symbolique des parcours de ce couple atypique et courageux  qui cherche à « faire équipe ». Echos aux clichés à l’aune desquelles ils analysent leur situation, j’ai incité Léo, spécialiste de l’image, à jouer avec des visuels : L’écran blanc, comme objet connecté du quotidien du jeune couple et aussi extrapolation de leur système de références."

Share Suivez-nous