BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

Un clip d'animation pour "L'arbre"

Le titre "Falling Down" de Manu Dyens dessiné par Marion Auvin

La Sacem soutient très fort ce projet

La Sacem accompagne ce projet via Mise en œuvre(s), dispositif inédit de soutien aux vidéoclips !

À propos du projet

 

 

L'arbre, c'est quoi ?

 

Bien que de nombreux invités y figurent (Disiz la Peste, Sly Johnson, Fm Laeti, etc.), cet album est le premier projet que je place en mon nom, m'offrant ainsi l'occasion d'émerger en tant qu'artiste dans le monde des musiques actuelles. J'ai pour habitude d'accompagner des chanteurs en tournées ou en studio et lorsque l'idée de réaliser un disque m'est venue, j'ai vite compris que cela complèterait parfaitement mes objectifs en tant que musicien. J'aime l'idée de pouvoir jongler entre la compositionla réalisation et la production, autant de pôles que j'ai voulu réunir au sein de cette experience riche en rencontres et en collaborations. J'ai également tenu à ce que L'arbre symbolise cette multitude d'émotions qu'il nous est parfois difficile d'exprimer et que l'art seul parvient à définir, voilà pourquoi je considère que chacun, quelque part, peut y trouver refuge.

"Si la fièvre s'abat sur toi, je t'offrirai de l'ombre. {...} Etre plusieurs ne m'éffraie pas car dans ces branches tu peux être sûr que mille oiseaux chanteront pour toi, si quelques fruits sont assez mûrs."

 

Un clip, pourquoi ?

 

J'ai toujours considéré qu'une oeuvre se doit d'être partagée au plus grand nombre et par un maximum de biais, voilà pourquoi l'idée de réaliser un clip animé sur le titre "Falling Down" ne date pas d'hier. Le projet à pris le temps de mûrir, permettant à un premier clip autoproduit de voir le jour en 2016. 

Le premier clip de L'arbre : 

Le dessin à toujours fait partie de ma vie, probablement car mon grand-père peignait des aquarelles en son temps. Lorsque mon cousin et producteur de films, Ron Dyens m'a mis en relation avec Joris Clerté de chez Doncvoilà Productions, j'ignorais que j'allais être autant séduis par l'univers de l'animation dont seules quelques références m'étaient familières. 

C'est alors que Joris et Virginie Giachino m'ont présenté Marion Auvin, avec qui le courant est passé très vite. Marion s'est montrée très à l'écoute de mes premières idées et après avoir vu ses travaux, j'ai vite compris que ses dessins parviendraient à retranscrire avec justesse et efficacité ce que j'ai voulu exprimer dans ma composition. 

Dans un monde où les émotions sont banalisées par la vitesse et la performance, je veux que ce clip soit une pause, une bouffée d'oxygène invitant le spectateur à lacher prise le temps d'une chanson...

 

Ecouter le titre "Falling Down"

 

 

 Le synopsis

1ère partie : « Au quotidien... »

                                           

Une masse de citadins est agglutinée dans une rame du métro. Ils ne peuvent presque pas bouger et se gênent mutuellement.

 

Une secrétaire s'installe à son bureau tout en boutonnant sa blouse. A peine assise, le téléphone sonne déjà. Elle décroche et fait défiler des dizaines de pages avant de noter un rendez vous. 

 

        

 

                                                                                                    

Des amoureux mettent leur manteau de manière synchronisée, descendent de chez eux et s'embrassent sans même se regarder.

L'homme passe rapidement devant un vieux monsieur qui semble accroché à un banc. Il continue sa marche et entre dans un immeuble. Par une fenêtre, on le voit prendre place à son poste dans un open-space. La nuit tombe et les employés quittent la salle. L'homme reste seul éclairé par la lumière de l'écran, puis éteint son ordinateur. Noir.

 

Partie 2 : « Perte de contrôle »

C'est alors que toutes ces scènes vont se répéter de manière accélérée et mécanique. 

                                   

La même masse s'entasse dans le métro sauf que les personnages commencent à se déformer et à progressivement gonfler.

 

  

Les amoureux se désynchronisent. Lui, fatigué, descend après elle et lance un baiser dans le vent...

Peinant à se déplacer, l'homme s'assoit près du vieux monsieur qui s'est presque «enlisé» dans le banc. Quelques instants plus tard, il réalise qu'il est collé lui aussi. Pris de panique, il tire de toutes ses forces avant de finalement se détacher d'un coup sec et de s'envoler comme un ballon de baudruche. 

 

Partie 3 - « Le voyage »

Recroquevillé tel un contorsionniste, il est emprisonné dans une seconde peau. En plan très large, on voit la "silhouette-ballon" traverser de grands espaces. La caméra revient à l’intérieur et filme l'homme en train de tourbillonner comme dans un tambour de machine à laver. Soudain, tout s'arrête net.

On découvre la forme ronde bloquée dans un arbre. Un oiseau intrigué s'en approche et la pique doucement avec son bec. L'homme chatouilleux gigote avant que la peau ne finisse par éclater.

 

Partie 4 : « La délivrance »

L'homme respire enfin. Il a retrouvé tous ses détails physiques et profite d'une légère brise en se balançant sur une branche.

Il descend de l'arbre pour sentir l'herbe sous ses pieds. Un renard joueur l'observe avant de lui courir après jusqu'au bord d'un étang. 

 

Intrigué par cette nouvelle découverte, l'homme hésite avant de finalement plonger tout entier.

Quelques poissons regardent la scène tout en continuant de nager. L'homme suit, amusé de cette promenade dans l'eau. 

Le film s'achève sur un plan du personnage qui regarde la ville au loin tout en se balançant au gré du vent.

 

A quoi va servir le financement ?

Ce clip coûterait au total près de 20 000€. Le projet est ambitieux pour un artiste indépendant et c'est cela qui me plaît ! Je collabore avec Doncvoilà Productions qui est une structure fiable proposant un travail durable et de qualité. Je considère cette vidéo comme un outil de promotion permettant de développer d'autres projets pour ce premier album. Un concert evènement en décembre 2017 à Paris est notamment en cours de préparation.

Pour ces projets je suis accompagné par La mission, une agence spécialisée dans la musique qui se propose de promouvoir le clip "Falling down" (tv, radios, web...) lorsque ce dernier sera prêt.

Après avoir obtenu une subvention de 5500€ du FCM (fonds pour la création musical), ces potentiels 5000€ seraient un grand pas supplémentaire vers le début de la production de la vidéo. Je complèterai la différence avec des fonds personnels.

 

 

Les droits artisitiques sont les droits perçus par l'auteur réalisateur.

Les salaires concernent les secteurs suivants: réalisation, décors, animation, compositing, suivi de production.

Les charges fiscales et sociales sont l'Agessa et les charges sociales du personnel.

Les moyens techniques concernent le studio d'animation.

Les frais divers s'appliquent aux frais généraux et aux imprévus.

À propos du porteur de projet

 

Manu Dyens, c'est qui ?

 

Je suis le fils du célèbre guitariste Roland Dyens, j'ai grandis les oreilles bercées par les compositions de mon père et les disques de jazz de ma mère.

Après m’être initié à plusieurs instruments au conservatoire, j'étudie le piano pendant 4 ans. C’est au collège, presque par hasard, que je m'assois derrière une batterie pour compléter la formation de mon premier groupe.

Quelques années et un diplôme de musiques actuelles plus tard, je fais la rencontre de Disiz La Peste qui me propose de l’accompagner sur scène et en studio. Me voici propulsé dans le réseau professionnel et j'enchaîne les collaborations avec des artistes tels qu’Orelsan, Sly Johnson, Maitre Gims, Fm Laeti, Marvin Jouno, Coralie Clément, etc.

Aujourd’hui musicien actif de la scène française, je n’en reste pas moins attiré par la composition et c’est en 2016 que mon premier disque, L’arbre, voit le jour. Sur ce projet éclectique, je réunis différents chanteurs et musiciensSly Johnson, Alexandre Diani, Nkia, FM Laeti, Somia, Disiz, Thomas Rossi… - pour donner vie à mes créations.

 

Un été avec Manu Dyens, le documentaire ici :

 

Ma page Facebook : https://www.facebook.com/manu.dyens/

 

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet