BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Tropiques toxiques

Bande dessinée documentaire sur le chlordécone

  • Pot à la Grande Fantaisie // vendredi 5 avril à partir de 19h

    Bonjour à toutes et à tous,

    Je suis heureuse de saisir l'occasion de ma venue à Paris pour vous proposer un pot à la péniche La Grande Fantaisie dans le 19ème arrondissement le vendredi 5 avril à partir de 19h.

    Afin d'organiser au mieux votre accueil, pourriez-vous me confirmer votre venue au plus tard mercredi 5 avril s'il vous plait?

    Espérant vous revoir toutes et tous bientôt.

    Amicalement,

    Jessica

  • Fin de campagne // et si la deuxième partie de notre aventure commençait maintenant ?

    Cher.e.s contributrices et contributeurs,
    À vous qui avez soutenu le projet "Tropiques toxiques" par vos dons et messages d'encouragement, je tiens à vous adresser un remerciement particulier emprunt d'une émotion encore vive à la suite de la fin de la campagne hier soir.

    Grâce à vous, j'ai pu me rendre à la Commission européenne en février dernier pour mettre en discussion notre politique européenne en matière de produits phytosanitaires avec le chef de la cellule biocides et pesticides, j'ai pu m'immerger ces derniers jours dans le passé de la ville d'Hopewell en Virginie--ville à jamais marquée par le déversement de képone (chlordécone) dans la rivière dont elle tirait une grande part de son activité économique. Je suis arrivée ce matin en Martinique où je rencontrerai durant mon séjour : préfet, médecin, journaliste, agriculteur, maraîcher, association (...). Et je repartirai prochainement pour la France, le Cameroun et l'Allemagne pour mieux comprendre comment l'histoire de ce pesticide s'est écrite dans d'autres territoires.

    À vous rêveurs de justice environnementale, éco-citoyens, curieux des enjeux contemporains de notre monde, je promets de mener ce projet dans la plus grande intégrité intellectuelle et transparence. À vous qui m'avez fait confiance en m'accordant votre soutien pour la construction d'un objet encore à venir et donc forcément incertain, je garantis une méthodologie de recherche et de questionnement sans faille pour que "Tropiques toxiques" soit le plus juste reflet de notre si belle mobilisation collective et des questionnements qui nous traversent.

    Mais la fin de la campagne ne signifie pas la fin de nos échanges, aaahhh non, au contraire !

    Nous entrons maintenant en phase 2 du projet : celle de l'écriture.

    A partir de début avril : je vous donne rdv sur https://www.facebook.com/TropiquesToxiques/  où je publierai chaque semaine des vidéos des personnes que je rencontrerai pendant mes recherches.

    Le 5 avril à partir de 19h : je saisirai l'occasion de mon court passage à Paris pour organiser un petit pot sur la péniche la Grande Fantaisie, métro Ourcq.

    Courant mai : je vous enverrai un petit sondage pour mieux connaitre vos questionnements sur le chlordécone en particulier et la pollution environnementale en général.

    Durant l'été : afin de préparer le calendrier de sortie de la BD, je vous demanderai de me communiquer le nom d'un festival et d'une librairie près de chez vous que je contacterai en vue d'une programmation en 2020.

    Entre décembre 2019/2020 : celles et ceux qui le souhaitent pourront faire parti du comité de pré-lecteurs des 100 premières planches de la BD.

    Et puis sans doute, plein d'autres choses encore !!!

    J'espère sincèrement avoir le grand plaisir de rencontrer chacun.e d'entre vous, où que vous soyez, car tout ceci est aujourd'hui possible uniquement grâce à vous.

    L'aventure continue parce que vous l'avez rendue possible, alors un GRAND MERCI pour cela, encore une fois.

    Amitiés fortes.

    Jessica

  • On y est : J-7 avant la fin de la campagne !

    Che.r.e.s Donatrices et Donateurs,

    Tout d'abord, MILLE MERCIS à chacun.e d'entre vous de vous être engagé.e à nos côtés pour faire de "Tropiques toxiques" une réalité.

    Aujourd'hui, nous ne sommes plus qu'à 1200€ de rendre possible la partie photographique de ce nouveau roman graphique. Car oui, parce que nous parlerons de pesticides et de toxicité, il me parait nécessaire de montrer le caractère "esthétique" des récits de vie de ces hommes et femmes qui - en dépit des difficultés - continuent de travailler la terre et d'aller en mer pour nous offrir des produits de qualité. 

    Alors pour que cette BD comporte des photographies et des illustrations, j'ai encore besoin de vous !

    Pourriez-vous s'il vous plait partager dès aujourd'hui à votre réseau (Facebook, Linkedln, Twitter, Instagram) le visuel ci-dessous ainsi que la vidéo de promotion de la campagne téléchargeable ici : https://we.tl/t-zK6idGFHb7

    >>>> L'objectif : atteindre la somme de 11.400€ avant le dimanche 24 mars !


    Merci à toutes et à tous de croire avec nous en le bien-fondé de notre démarche de vulgarisation de l'information scientifique sur le chlordécone.

    Jessica

    #chlordécone

    #BDdereportage

    #écologie

    #justiceenvironnementale

    #santépublique


     

  • J-8 avant la fin de la campagne // recherche enseignants désireux de monter un projet pédagogique autour des pesticides

    Bonjour à toutes et à tous,

    Afin de boucler le budget nécessaire à la résidence de création du projet, je vous adresse ce document à l'attention des enseignants de collège et lycée. Si vous avez parmi vos amis des enseignants (en Belgique, France métropolitaine, Guadeloupe, Martinique) intéressés par les questions environnementales, pourriez-vous leur transmettre urgemment ce document ?

    Pour rappel, la campagne se termine le dimanche 24 mars à 18h00.

    >>>> Objectif : collecter 1200 euros en 8 jours.

    Merci encore à vous qui avez cru dès le début en notre démarche.

    Bien à toutes et à tous,

    Jessica

  • Soirée : "sé grenn diri ka fé sak diri : et si on parlait chlordécone ?" mercredi 13 mars à 18h00 au Spot Coworking de Jarry

     

    réservation obligatoire sur https://www.weezevent.com/se-grenn-diri-ka-fe-sak-diri-et-si-on-parlait-chlordecone