BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Trop Easy

La web-série dont VOUS êtes le héros

À propos du projet

Trop Easy est une série qui se veut interactive. À l’heure où le marché du jeu vidéo est plus lucratif que celui du cinéma, il nous semblait intéressant de proposer de petites histoires qui puissent se lire à deux niveaux : de manière ludique et divertissante, en suivant les aventures de l’héroïne Amy Parada sans nécessairement s’y impliquer – ou bien de manière plus assidue, en essayant de l’aider à surmonter les pièges tendus sur son chemin.

Concrètement, comment ça se présente ? Chaque épisode de Trop Easy est scindé en deux. En début de semaine est diffusée la première partie, qui finit systématiquement par une énigme (et Amy mettant au défi le téléspectateur de la résoudre : “Pfff, trop easy !”). Le spectateur a alors quelques jours pour visionner de nouveau l’épisode sur internet, faire des arrêts sur image, des recherches... afin de relever le défi d’Amy et de gagner un cadeau. En fin de semaine, la deuxième partie de l’épisode donne la résolution de l’énigme, et permet de dérouler l’histoire.

À la moitié de la saison 1, nous proposerons un jeu grandeur nature, afin d'immerger encore davantage le spectateur dans la fiction. Ce jeu de piste, organisé dans des lieux emblématiques de la série, permettra au public de mener l'enquête en compagnie des personnages principaux, tout en découvrant le Pays basque et en gagnant des cadeaux.

En effet, Trop Easy est ancré au Pays basque, viscéralement. Ce n’est pas un hasard. Déjà, c’est une région que nous connaissons par cœur, et que nous aimons passionnément. Mais nous avons également constaté que nombre de succès récents s’étaient construits sur une base régionaliste (Plus belle la vie, Bienvenue chez les chtis, l’album de Nolwenn Leroy reprenant des airs bretons,...) et que le Pays basque, pourtant très à la mode chez nos amis parisiens, avait été étrangement oublié. Enfin, nous pensons que cette région comporte une atmosphère mystique se prêtant parfaitement aux jeux des mystères et des trésors cachés.

Le format, très court, est en outre facilement partageable sur les réseaux sociaux. Et le concept est d’autant plus viral que le spectateur y devient acteur, à la manière de ces livres dont vous êtes le héros qu’on lisait quand on était gosses. Il doit réfléchir, imaginer, revenir sur ses pas, jouer, participer à l’aventure.

Rejoignez-nous sur notre page Facebook ! https://www.facebook.com/TropEasyWebserie

A quoi va servir le financement ?

Nous avons prévu de réaliser 12 épisodes pour la saison 1 de Trop Easy. Chaque épisode est divisé en deux parties : la première présente une énigme, la seconde sa résolution. Chaque épisode dure 2x2 minutes.

Nous avons également prévu un treizième épisode, en bonus. Il s'agira d'un épisode "grandeur nature" : une chasse au trésor faisant intervenir les acteurs de la série, sur les lieux du tournage.

L'argent récolté servira donc à financer ces douze épisodes (un a déjà été tourné, il en reste donc 11, plus l'épisode grandeur nature). Cela a bien sûr un coût très important. Nous avons vraiment chiffré le budget à minima, juste de quoi payer un peu les techniciens, et les frais relatifs au tournage.

Si jamais nous parvenons à dépasser l'enveloppe de 6000€, nous pourrons avec le surplus rémunérer les comédiens, et être un peu plus à l'aise sur les décors, notamment.https://www.facebook.com/TropEasyWebserie

À propos du porteur de projet

Sonia Bengana est titulaire d’un Master 2 en Cinéma et audiovisuel. Elle s'est spécialisée dans l'écriture, la réalisation et le montage de courts et moyens métrages. Lauréate du “Défi Jeune” Aquitaine pour lequel elle remporte le prix du scénario, elle a réalisé le film Croque Piments, Croque Maïs, sélectionné au Festival International du Film de Surf de Saint-Jean-De-Luz et au Festival du Film de San Sebastian. Il est nommé film représentatif des Landes et du Pays basque. Aujourd'hui journaliste reporter d’images et monteuse pour la chaîne locale TVPI, elle travaille en parallèle sur le projet Trop Easy.

Olivier Péant est détenteur d’un diplôme d’ingénieur en télécommunications ; il se reprend vite et devient journaliste reporter d’images pour la chaîne locale TVPI (Pays basque / Landes). Il travaille également en collaboration avec des guides touristiques tel que le Petit Futé, avant d’écrire son propre guide du Pays basque aux éditions Glénat. Il crée en parallèle la société Start, qui organise des expositions en dehors du cadre traditionnel de la galerie. Auteur de plusieurs courts-métrages, Olivier travaille aujourd’hui activement sur le projet Trop Easy.