BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Troc ton Art

Exposition Troc Conférence autour de l'art-thérapie

À propos du projet

Cassandre, Chloë, Eléa et Marion, quatre étudiantes en communication, se sont lancées dans la réalisation d’un projet qui leur tient particulièrement à cœur. Disposant d’un très petit budget et travaillant en toute autonomie avec un tuteur, ce défi est pour elles source d’enthousiasme et de dépassement de soi !

L’événement Troc ton Art sera l’occasion pour le public, de découvrir l’art-thérapie par le biais d’une exposition au concept original (le troc) et d’une conférence. Notre projet : impulser une réflexion sur la valeur d’une œuvre d’art.

L’exposition aura lieu le samedi 7 février 2015 aux Halles de Tours. La conférence, menée par Monsieur Richard Forestier, se tiendra à l’étage des Halles en fin d’après-midi, et sera suivie d’une collation.

Monsieur Forestier est responsable du Centre d'Études Supérieures en Art et Médecine de l’AFRATAPEM (école d’art-thérapie de Tours), responsable de recherche Paris I Sorbonne, responsable scientifique des diplômes universitaires d'art-thérapie de Tours et de Lille (FLM), ancien professeur d’épistémologie artistique à l’université européenne du travail (Belgique), concertiste.

Une expo-conférence pour faire connaître l’art-thérapie

Les auteurs des tableaux, sculptures ou photographies exposés seront d’une part des artistes amateurs et d’autre part des bénéficiaires d'un accompagnement art-thérapeutique. Aucune indication ne permettra au visiteur d'identifier l'origine d'une oeuvre (travail purement artistique ou démarche thérapeutique). En choisissant de présenter les oeuvres de façon anonyme, nous cherchons à susciter une réflexion sur l'art et sa valeur, sans que la condition de l'auteur entre en jeu (état de santé, expérience artistique etc.). C'est notre façon de placer l'Humain au coeur de notre projet.

Des panneaux et affiches seront proposés à la lecture afin de faire connaître les principes fondamentaux de l’art-thérapie.

Nous souhaiterions que l'exposition se poursuive au-delà du 7 février, pour donner aux visiteurs le temps de troquer. Nous avons bon espoir de disposer des lieux pendant une semaine ; des négociations sont en cours.

Pourquoi le troc ?

Pendant l’exposition, le visiteur sera invité à troquer un bien ou un service de son choix et susceptible de convenir à l’artiste, contre une œuvre d’art et sa valeur pressentie. Il n’est donc pas question ici d’argent mais uniquement d’échanges inédits et insolites, dans le cadre d'une réflexion sur la valeur d'une oeuvre d'art. Le visiteur séduit par une oeuvre, proposera son troc en communiquant ses coordonnées sur un post-it qu’il placera à proximité. L’artiste sera libre de le contacter ou non afin de négocier ou confirmer l’échange, soit sur le moment même (s’il est présent) soit ultérieurement.

Faire connaître l’art-thérapie au grand public

Nous souhaitons faire connaître à un large public ce mode d'expression novateur qu’est l’art-thérapie et le révéler aux habitants de Touraine, comme un trésor méconnu d'Indre et Loire. Le département abrite en effet le plus grand pôle national d'art-thérapie.

Impulser une réflexion sur l’art et sa valeur

Impossible parmi les différentes œuvres de distinguer celles issues de l’art-thérapie de celles réalisées par les artistes amateurs. Cette démarche se veut le point de départ d’une réflexion remettant en question le statut du créateur et celle de son œuvre. Ici, c’est la personne qui se trouve au cœur de la démarche artistique, au-delà des statuts généralement attribués « d’artistes » ou de « personne souffrante/malade ».

Impliquer chacun dans un projet culturel original

L’art est un moyen d’expression universel. C’est pourquoi notre projet s’adresse au grand public. Ici, il n’est ni question d’argent, ni d’un quelconque statut social. Chaque visiteur peut proposer un troc contre une oeuvre d'art. Que ce soit pour les artistes ou les patients ayant suivi un accompagnement art-thérapeutique, notre événement permet à chacun d’exposer son œuvre et d’en tirer une vraie reconnaissance. Il se veut le point de départ de rencontres enrichissantes et des trocs les plus extravagants.

Définition

L'art-thérapie est l'exploitation du potentiel artistique dans une visée thérapeutique et humanitaire. (« Tout savoir sur l'art-thérapie », Favre éditions, Lausanne, 2000 et rééditions, p. 10.) Elle est une méthode permettant l’expression de la créativité d’une personne, quelle qu’elle soit, dans un but thérapeutique ou de développement personnel.  Elle s'adresse principalement aux personnes souffrant de troubles de l'expression, de la communication ou de la relation. Cependant, son champ de prise en charge est encore bien plus large. L’art-thérapie concerne des déficits très variés, autant physiques (grand âge, infirmités motrices, cérébrales…) que psychiques (anorexie mentale, Alzheimer, troubles du comportement…) ou encore socio-relationnels (illettrisme, incarcération, SDF…) L'indication en art-thérapie est proposée par un médecin aux patients sensibles aux arts (musique, peinture, sculpture, calligraphie, danse, théâtre, mime, etc.).

Tours et l’art thérapie : l’école de l’AFRATAPEM

AFRATAPEM = Association Française de Recherches et Applications des Techniques Artistiques en Pédagogie et Médecine. Dénommée Ecole d’art-thérapie de Tours par la communauté scientifique, l’AFRATAPEM est à l'origine du premier Diplôme Universitaire d'art-thérapie français créé en 1983 en collaboration avec la Faculté de Médecine de Tours. Cette école est un centre de formation en art-thérapie toutes techniques artistiques confondues : de la musique aux arts plastiques en passant par les arts corporels. L’AFRATAPEM a donné les bases scientifiques de l'art-thérapie et s'inscrit aujourd'hui comme référence internationale dans le domaine. Elle est un organisme certificateur : titre officiel d'Art-thérapeute répertorié par l'Etat au niveau II. L’école travaille aujourd’hui en collaboration avec plusieurs facultés de médecine et universités françaises (Tours, Lille, Grenoble) et étrangères (Roumanie, Corée du Sud…). A ce jour, plus de 1500 mémoires d’art thérapeutes ont été soutenus.

Carte : répartition géographique des arts-thérapeutes français.

Sources : Site officiel de l’AFRATAPEM : http://www.art-therapie-tours.net


06 51 80 08 69

06 04 17 35 99

[email protected]

Site internet : http://troctonart.wix.com/evenement

Asso Point Com

Département Information Communication

29 Rue du Pont Volant

37082 TOURS

A quoi va servir le financement ?

Nous précisons avant tout que notre projet est à but non lucratif.

(Nous ne gagnons pas d'argent sur les entrées des visiteurs puisque l'accès à l'exposition et à la conférence est gratuit.)

100 euros pour la location du lieu (50 euros pour la salle accueillant la conférence + 50 euros pour la location du hall pour l’exposition)

200 euros pour mettre en place une communication originale et efficace

50 euros pour le matériel d’exposition et décoration pour un lieu accueillant

TOTAL = 350 euros... Et pour ça, nous avons besoin de vous !

(Visuel de l'affiche et des badges à venir)

Concernant le concert de Marion le vendredi 23 janvier, voici un petit aperçu musical : https://www.youtube.com/watch?v=Ru9vvIKD2JY

Et sa page facebook : https://www.facebook.com/musiqueMarion

À propos du porteur de projet

Chloë Ximenes - 19 ans - Généreuse, organisée et ambitieuse

Tout juste sortie d’un baccalauréat littéraire option arts plastiques, cette passionnée de dessin a suivi des cours de pratique amateur à l’école des Beaux-Arts de Poitiers. Avide de découvertes artistiques, Chloë consacre la plupart de son temps libre à la visite de musées et d’expositions locales et internationales. Comme elle l’explique avec enthousiasme, ses différentes expériences l’ont amenée à imaginer la première ébauche de notre projet. Aspirant à devenir communicante dans le domaine de la culture, ce projet est pour elle le trait d’union entre deux idées qu’elle a toujours souhaité mêler : l’événementiel et l’art.

Eléa Toso - 19 ans - Souriante, créative et altruiste

Née dans une famille à la fibre artistique, cette chanteuse à la voix puissante et soul est une jeune étudiante passionnée. Membre du groupe de rock Supercheap, elle s’est également investie durant 7 ans dans des cours de théâtre à Saumur. « Notre projet, c’est le désir profond de faire s’interroger les gens sur la pratique artistique en elle-même et sur la place de l’Homme au cœur de l’art. » confie-t-elle. Mais ce qui stimule encore davantage son enthousiasme, c’est de faire connaître au grand public l’art-thérapie. « J’ai la sincère conviction que la création artistique, à travers l’art-thérapie, peut permettre à des personnes souffrant de différentes pathologies une certaine libération, un certain soulagement du cœur et de l’esprit. »

Cassandre Rivrais - 18 ans - Ouverte, optimiste et dynamique

« Cette aventure, c’est pour moi le bonheur immense de faire découvrir à la population locale ce trésor de leur territoire qu’est l’art-thérapie. » En effet, pour cette grande sportive, footballeuse en division d’honneur depuis 5 ans, l’art comme le sport sont de fabuleux exutoires et créateurs de bien-être. L’idée du troc lui plaît tout particulièrement. En effet, pour elle, c’est une idée originale qui a l’avantage de pouvoir faire participer concrètement chaque individu à un événement culturel convivial. Plus tard, elle voudrait travailler dans la communication dans le milieu sportif.

Marion Bichet - 20 ans - Passionnée, sensible et volontaire

Après une première année de licence en Arts du spectacle à la faculté de Rennes, la jeune étudiante choisit de se réorienter dans la communication. Aujourd’hui, elle souhaite plus que tout travailler en tant que chargée de communication dans une entreprise qui défend des valeurs humaines. Désireuse depuis toujours de s’investir dans un projet culturel, elle avoue : « Créer un événement culturel a toujours été mon rêve. » Cette chanteuse et guitariste passionnée de musique depuis son plus jeune âge se sent particulièrement concernée par les enjeux de ce projet : « Je trouve ça beau cette démarche artistique que chacun peut avoir. Pour certains elle relève d’un loisir, d’une passion, lorsque pour d’autres c’est un moyen d’expression profondément libérateur. »

Laurent Garofalo, notre tuteur

Président du Club de la Presse du Centre Val de Loire, directeur de l’agence presse et communication MEDIACOMS, formateur freelance en communication et journaliste correspondant à Europe 1.