BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Le travail à la Une

Pour un journal web et coopératif

Trois bonnes raisons d'y arriver

Juste trois idées pour ce message, à deux journées de la fin de la souscription, et alors qu’il nous reste disons 444 personnes à convaincre pour que l’objectif soit atteint.

1. Si tout le monde s’y met, on va y arriver. Et ce n’est pas du bluff ! Si tous ceux qui ont exprimé leur intérêt pour le projet à un moment ou à un autre depuis le début de la souscription prennent cinq minutes (certes parfois un peu plus) pour s’abonner à 9 € (tant mieux si c’est plus) d’ici jeudi soir, nous sommes largement au-delà des 800 personnes.

2. Un projet qui a rencontré un tel écho depuis son lancement ne peut pas en rester là. Personne ne nous a dit « ça ne tient pas debout votre affaire, laissez tomber ». Alors que nous en sommes aux déclarations d’intention plus qu’aux réalisations concrètes, nous avons obtenu le soutien d’universitaires, d’auteurs ou de syndicalistes, nous avons suscité de l’intérêt auprès de journalistes, jusqu’à être cité dans un article du Monde, jusqu’à qu’on nous propose de publier des tribunes, dans Mediapart hier, dans L’Humanité jeudi. Alors trouver 800 personnes prêtes à faire un geste pour que ce journal se réalise, surement pas impossible !

3. Certes, c’est une démarche inhabituelle, un OVNI dans le paysage médiatique, un truc pas encore tenté jusque là. Peut-être pas autant que l’aéroplane ou le cinématographe, mais tout de même un média original, par son angle (montrer le travail au cœur de l’actualité) et sa conception (des textes écrits par des travailleurs). Pas étonnant que ce soit dur à faire décoller !

Le plus dur est fait : la première moitié. À nous tous de faire en sorte de doubler ce nombre d’ici jeudi !