Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Le travail à la Une

Pour un journal web et coopératif

Table ronde le 21 mai à Paris – Comment dire le travail dans les médias ?

À l'occasion de cette campagne, nous vous invitons à une table ronde avec des auteurs ou journalistes qui se sont confrontés récemment à ces questions, pour qu’ils nous disent leur travail. avec la participation de :

Débat animé par Patrice Bride, coopérative DireLeTravail


Jeudi 21 mai 2015 – de 19 h à 21 h Labo de l’édition – 2 rue Saint-Médard, Paris 5e

Inscription en ligne


De quoi lire : Le siteRaconter la vie publie en ligne de nombreux textes d’auteurs écrivant sur leur propre travail, l’un des plus consultés étant le récit d’un conducteur du métro parisien : Ligne 11 de Christophe Petot. Ces textes sont recensés dans la catégorie « Métiers méconnus ». Dans la collection papier éponyme, on trouve également des témoignages du travail :

Des portraits de travailleurs :

Des enquêtes et reportages :

Francine Raymond a rendu compte de la grève des ouvriers de PSA-Aulnay en 2013 sur divers supports médiatiques.

Le site Le Quatre Heures a publié en 2014 une série intitulé Luttes ouvrières, regroupant trois reportages :

Sylvain Pattieu, écrivain et maitre de conférences en histoire 
à l’université Paris-VIII-Saint-Denis, tisse dans ses livres des propos recueillis auprès de travailleurs engagés dans un conflit social, la grève de PSA Aulnay en 2013, la lutte des employés sans papiers d’un salon de beauté bd de Strasbourg à Paris, avec des textes personnels contextualisant leur combat.

  • Beauté parade. Éditions Plein Jour, 2014.
  • Avant de disparaitre. Éditions Plein Jour, 2013.
  • Le Bonheur pauvre rengaine, Éditions du Rouergue, 2013
  • Des Impatientes, Éditions du Rouergue, 2012

Quelques questions qui seront abordées au cours de cette rencontre : Ceux qui disent le travail Qui est le mieux placé pour écrire le travail, le mettre en mots, en images, en sons ? Faut-il être professionnel de l’écriture, du journalisme pour publier des récits du travail ? S’il s’agit de parler du travail des autres, quelle place accorder la parole du travailleur lui-même ? S’il s’agit de laisser la plume ou le micro à celui qui travaille, comment l’accompagner jusqu’à la publication ? Ce qu’on dit du travail Quelle place occupe le thème du travail dans les médias aujourd’hui ? On parle beaucoup de l’emploi, au moins dans son revers négatif du chômage, on parle des métiers, mais du travail lui-même ? Qu’est-ce que les participants à la table ronde, plus ou moins journalistes, plus ou moins auteurs, perçoivent de leur place respective ? Quelle contribution chacun d’entre eux souhaite-t-il apporter pour rendre davantage visible le travail dans l’univers médiatique ? Dire le travail sur internet Comment dire autrement le travail avec les nouveaux supports de diffusion numérique ? Les blogs personnels ou collectifs, les facilités de diffusion d’images, photographies ou vidéo, rendent beaucoup plus accessible la publication de récits du travail : comment s’en emparer au mieux ?