BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

Tranquille contre le cyberharcèlement

L'application pour accompagner les mineurs contre le cyberharcèlement

À propos du projet

Le cyberharcèlement des mineurs vous révolte?

Vous voulez agir contre ce fléau dès maintenant?

Je m'appelle Aroua BIRI et je vous propose de participer au financement de la première version de l’application mobile « Tranquille ». La suite de ce texte est illustrée de photos de parents accompagnés de leurs enfants qui soutiennent notre initiative.

Pourquoi une application mobile ? Selon des études européennes, le cyberharcèlement passe par le téléphone mobile à plus de 90%. Les mineurs sont livrés à eux-mêmes sur leur portable et n'ont pas réellement conscience de la définition du harcèlement ni de ce qui peut le caractériser. Il est donc important de leur donner des outils pour les aider, pour qu'ils puissent se rendre compte, par eux-mêmes, de ce qu'ils sont en train de vivre. Comprendre ce que l'on vit est un premier pas vers l’action.

Cette application permettra donc de détecter et de signaler les cas de cyberharcèlement dont peuvent être victimes les mineurs. Nous avons choisi de nous concentrer sur la tranche d’âge des 9-13 ans dans un premier temps. Sachez que 80% des enfants moins de 10 ans ont accès à Internet via leur téléphone!

“Tranquille” sera installé au niveau des  téléphones des 9-13 ans pour détecter les messages humiliants et agressifs. A travers une série d’alertes, “Tranquille” agira comme un ange-gardien. L’application signalera aux 9-13 ans le problème, donnera des conseils en format vidéo, puis alertera l'adulte référent en cas de cyberharcèlement avéré.

Nous avons besoin de vous pour bien outiller les mineurs contre le cyberharcèlement !

En effet, trop de mineurs victimes d’une agression en ligne chaque jour !

Oui, comme vous, je suis révoltée par ces risques que courent les mineurs sur Internet. C’est tout de même 40% des élèves qui déclarent avoir été victimes d’une agression en ligne (SMS, appels, réseaux sociaux) !

En étant présente ce samedi 28 novembre au premier colloque européen dédié au harcèlement nouvelle génération, j’ai pu constater la mobilisation actuelle de nombreux experts autour de ce fait social. Cet évènement de grande qualité a aussi attiré une grande audience: parents, éducateurs et universitaires.

                                                         

En matière de cyberharcèlement, les mineurs ont besoin de tous les outils pour y faire face!  Si le harcèlement a toujours existé, la distance avec la victime et l'instantanéité offerte par les SMS et les réseaux sociaux sont des facteurs démultiplicateurs.

Victimes isolées ignorant souvent qu’elles sont en train de subir du cyberharcèlement

Répétition de propos violents, d’humiliations, de fausses rumeurs, de menaces : les mineurs cyberharcelés n’ont pas de répit même quand ils rentrent chez eux et qu’ils sont, la nuit, dans leurs chambres. Ils se referment sur eux, se sentent seuls, très seuls. Leur isolement est un vrai problème. Pour ne rien arranger, 22%  des victimes n’en parlent pas à leurs proches.

Avec l’accord de l’association E-enfance, acteur clé dans la lutte contre le cyberharcèlement depuis 10 ans, vous trouverez ci-après un clip de Patrick Bruel sur le sujet. Ce clip illustre bien les risques contre lesquels nous voulons outiller les mineurs.

S’en suit un grand sentiment d’insécurité, de peur, de honte. Perte de l'estime de soi, désinvestissement scolaire, absentéisme, stress et dépression : les conséquences du cyberharcèlement peuvent être très graves !

Ma solution : Détecter automatiquement le cyberharcèlement, Accompagner, Alerter

J’ai donc décidé de créer une application contre le cyberharcèlement en me basant sur mes 10 ans d'expérience et mon doctorat en informatique.

Pour assurer la réussite de ce projet, je suis en train de suivre une formation en entreprenariat à TheFamily (experts en accompagnement d’entrepreneurs).

Aussi, j’ai participé à « Startup Week-end Paris » édition data, qui permet de commencer à  concrétiser un projet de startup en un weekend de 54h. Régis, Romain et Smail ont été enthousiasmés par mon idée et nous avons obtenu la deuxième place. Ci-après une photo de l’équipe organisatrice et des participants. Je tiens à les remercier pour leurs encouragements qui font chaud au cœur.

Chacun de nous peut agir contre le cyberharcèlement!! Donc soutenez-nous svp!!

A quoi va servir le financement ?

Vos différentes contributions vont servir à:

  • Me dédier au développement de l'application ainsi que faire appel à un freelance développeur pour m'appuyer pour certaines parties du code - 10000 euros
  • Financer la prestation du psychologue spécialiste dans le suivi des mineurs cyberharcelés - 2000 euros
  • Financer la prestation d'un expert en analyse sémantique - 1000 euros
  • Financer la prestation du freelance qui s'occupera du design de l'application - 2000 euros

Alors chacune de vos contributions est un grand coup de pouce pour le développement et le lancement de notre future application d’accompagnement des mineurs contre le cyberharcèlement nommée « Tranquille »!

À propos du porteur de projet

Aroua BIRI, ingénieur et docteur en informatique de l'institut Mines-TELECOM. Je travaille depuis 2006 pour le compte de grands consortiums européens et nationaux ainsi pour le compte de grands groupes du CAC 40. Je fais également partie des 150 expertes du numérique recensées en France par GirlInWeb. Ce projet d'annuaire est soutenu par Google for Entrepreneurs, NUMA et le Women’s Forum. Mon twitter est comme suit: https://twitter.com/arouabiri.

Régis Nicolas, diplômé de Sciences Po et aimant les projets avec du sens et des valeurs humaines, va m'appuyer dans l'animation de cette campagne de crowdfunding. Il a fait partie des participants du startup week-end Paris qui ont cru en mon projet et avec qui nous avons remporté le deuxième prix en octobre dernier.

Nous avons besoin de vous pour bien outiller les mineurs contre le cyberharcèlement ! Et nous espérons que vous serez nombreux à contribuer!

 

 

 

 

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet