BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

TRAINSMANIA : OBJECTIF 2018 !

VOUS AVEZ AIME TRAINSMANIA 2017, RENDEZ POSSIBLE TRAINSMANIA 2018 A LILLE !

TRAINSMANIA fait l'édito de TRAIN MANIATURE MAGAZINE

Guy Van Meroye est le rédacteur en chef de TRAIN MANIATURE MAGAZINE, le confrère de Loco-Revue pour la Belgique, qui organise lui aussi un grand rendez-vous en Belgique. Présent à TRAINSMANIA, (à laquelle TRAINS MINIATURE MAGAZINE était invité comme tous nos confrères), qu'il a beaucoup apprécié, voici ce qu'il écrit dans son éditorial pour le n° 170, un bel hommage à la qualité du modélisme français : 

La grandeur de la France!...

Le tout jeune président de la République française, Emmanuel Macron, l'a dit dans son discours d'investiture: il veut rendre à la France sa grandeur, lui redonner sa place de leader en Europe et par extension, dans le reste du monde (sic). Ce ne sera certainement pas une tâche facile, eu égard à la division qui règne actuellement dans le pays de Marianne (et pas Marine…) et aux grands défis auxquels ce nouveau venu sera confronté bientôt. Macron expérimentera aussi ce que Willem Elschot (1) écrivait déjà en 1910: "Entre le rêve et réalité, les lois et les objections d'ordre pratique sont légion"…

Mais là où la grandeur de la France est déjà clairement perceptible, c'est dans l'Europe du modélisme ferroviaire: à gauche ou à droite, en rouge ou en bleu, le slogan de la Révolution française – Liberté, Egalité, Fraternité – y est une vraie réalité! Et nous avons pu le constater lors de l'exposition 'Trainsmania' qui s'est tenue à Lille fin avril, à l'occasion du 80ème anniversaire de Loco Revue: les organisateurs de cette expo ne s'étaient ménagé aucune peine pour y faire venir 'la crème' du modélisme ferroviaire français. Cette expo fut une preuve tangible que la communauté des modélistes est vraiment une fraternité au sein de laquelle chacun est libre de faire ce qu'il lui plait et que dans les faits, tout le monde est sur un même pied d'égalité, quelle que soit l'échelle ou la taille du réseau réalisé. Dans le petit monde des trains miniatures, la diversité est aussi un atout: à Trainsmania, on pouvait voir à côté de réseaux réalisés selon des normes très strictes, des réseaux-jouets nostalgiques des années '60, tandis que les minuscules dioramas du japonais Akihiro Morohoshi jouxtaient d'énormes réseaux miniatures de clubs…

Nos voisins français n'ont jamais été contaminés par le virus du 3-rails; en outre, ils ont dû se contenter pendant des décennies de leur 'Jouef national' et de quelques (rares) modèles français d'autres grandes marques. Or, Jouef à l'époque, ce n'était pas toujours le pied, tandis que les gammes de Fleischmann, Roco et Hamo étaient assez limitées. Serait-ce là l'explication du fait qu'en France, la voie étroite et les plus grandes échelles sont pratiquées d'une façon bien plus intense (et inventive) qu'elles ne le sont chez nous ou en Allemagne? Des expositions comme 'Expométrique' montraient déjà à la fin des années nonante des réseaux miniatures qui répondent encore aux normes et aux exigences actuelles! Finalement, c'est là qu'est né le concept du 'mini-réseau'…

Car s'il y a bien un pays qui a fait un bond en avant dans le domaine du modélisme ferroviaire au cours de ces vingt dernières années, c'est sans conteste la France. L'offre en matériel roulant de qualité s'est démultipliée, grâce notamment à Roco, LS Models, Piko, au 'nouveau' Jouef et à REE. Les normes qui étaient jadis principalement réservées aux petits réseaux à voie étroite sont devenues courantes sur les meilleurs réseaux d'exposition représentant la voie normale, que ce soit en N, en H0 ou en 0. Nous nous sommes longtemps emballé à la vue des réseaux d'exposition britanniques, mais il nous faut constater désormais que les Grands-Bretons se sont fait dépasser par les Français, avant même que le Brexit ne soit devenu une réalité! Les Français semblent avoir le monopole de la reproduction de tronçons de lignes existantes dans des paysages idylliques, reproduits sur des réseaux construits sous forme de segments avec éclairage, frise et arrière-plans intégrés. L'un de ces plus beaux réseaux est certainement 'L'Hôpital-du-Grosbois', que nous vous présentons dans ce numéro. Une recette qui mérite selon nous d'être imitée et qui est préférable à la construction de grands réseaux de club à demeure. Mais ceci est à nouveau une autre histoire…

Guy Van Meroye

Willem Elschot est un écrivain et poète flamand (1882-1960); cette citation provient du poème ‘Het Huwelijk’, écrit par Elschot à Rotterdam, en 1910.