BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

TRAINSMANIA : OBJECTIF 2018 !

VOUS AVEZ AIME TRAINSMANIA 2017, RENDEZ POSSIBLE TRAINSMANIA 2018 A LILLE !

  • Restons mobilisés !

    Je recevais récemment un promoteur immobilier qui ne connaissait absolument rien au modélisme ferroviaire et je lui tendis un Loco-Revue pour mieux lui faire comprendre de quoi il s’agit. Il feuillette le magazine et s’exclame : “C’est étonnant ! Et… on peut vivre de ça ?”

    Cela résume assez bien ce pour quoi je me bats et ce pour quoi nous devons tous continuer à nous battre : Le train miniature est un loisir incroyablement riche et créatif, encore trop méconnu aujourd’hui, qu’il faut faire découvrir et comprendre au plus grand nombre. Contrairement à ce que pensais mon visiteur (comme beaucoup d’autres), on peut pratiquer sur peu de place, on peut faire quelque chose avec un petit budget… La preuve ? TRAIN’IN BOX, un réseau complet, qui permet de manoeuvrer, sur un mètre carré, pour 360 €. Mais ce n’est qu’un exemple et de nombreux modélistes nous montrent chaque jour que c’est possible.

    Vous l’avez compris : TRAINSMANIA n’aura pas lieu en 2018. Le succès de cette campagne nous aurait apporté le soutien dont nous avions besoin pour continuer sur la lancée de la première édition. Tant pis. Nous aurons le temps de réfléchir plus longuement à toutes les solutions possibles pour continuer à promouvoir le modélisme ferroviaire comme nous le faisons déjà, TRAINSMANIA n’étant qu’une des manières de le faire, et toutes vos suggestions seront les bienvenues.

    Merci à tous ceux qui nous ont encouragés par leurs nombreux messages et soutenus sur Ulule. Je reste convaincu que nous avons besoin d’actions de ce type, que nous avons besoin de rendre notre loisir le plus visible et le plus intelligible possible pour tous ceux qui ne le connaissent pas en étant présents partout et sous toutes les formes possibles. Aujourd’hui, tout est communication et nous devons communiquer, encore et encore. 

    Nous sommes environ 50.000 pratiquants assidus en France. Avec les moyens actuels, nous pouvons tout à fait toucher une grande partie de tous ceux qui sont prêts à nous rejoindre, si l’information les atteint d’une manière ou d’une autre. Alors ne baissons pas les bras et, ensemble, continuons à offrir au modélisme ferroviaire la vitrine qu’il mérite !

    Et dans l'immédiat, nous continuerons à communiquer dans nos magazines, sur nos blogs, sur les réseaux sociaux. Restez  à l'écoute !

    Christian Fournereau. 

  • Plus que dix jours, et tout reste possible, jusqu'en Pologne !

    Bonjour à tous,

    Et merci à tous ceux qui nous ont rejoint, pour leur soutien et le mot joint parfois. 

    Plus que dix jours pour atteindre l'objectif. Tout reste possible et il ne faut rien lâcher ! C'est par l'action de tous pour soutenir TRAINSMANIA et à travers TRAINSMANIA le train miniature et sa promotion auprès du grand public que nous pourrons progresser ! Aussi, il faut rester mobilisé, publier sur les réseaux sociaux, expliquer encore et toujours pour faire partager l'amour pour le train miniature et toute sa richesse au plus grand nombre !

    Au rang des exposants présents à TRAINSMANIA, figurait un très joli réseau polonais : "From Lewin Leski to Bozepole", dont les promoteurs avaient fait le déplacement du fin fond de la Pologne. Ce réseau a été présenté dans Voie Libre 78, et vous pourrez le retrouver dans le DVD consacré à TRAINSMANIA que nous finissons de préparer et d'ores et déjà proposé dans la boutique LR MODELISME.

    Outre des talents de modéliste indéniables, Leszek Lewinski a également la fibre journaliste et anime une chaine de télévision consacrée au train miniature sur youtube. Voici le reportage qu'il a réalisé sur TRAINSMANIA. Le commentaire est évidemment en polonais, mais les images sont universelles et grâce à elle on comprendrait presque cette langue étrange ! ^^

    Christian. 

  • TRAINSMANIA fait l'édito de TRAIN MANIATURE MAGAZINE

    Guy Van Meroye est le rédacteur en chef de TRAIN MANIATURE MAGAZINE, le confrère de Loco-Revue pour la Belgique, qui organise lui aussi un grand rendez-vous en Belgique. Présent à TRAINSMANIA, (à laquelle TRAINS MINIATURE MAGAZINE était invité comme tous nos confrères), qu'il a beaucoup apprécié, voici ce qu'il écrit dans son éditorial pour le n° 170, un bel hommage à la qualité du modélisme français : 

    La grandeur de la France!...

    Le tout jeune président de la République française, Emmanuel Macron, l'a dit dans son discours d'investiture: il veut rendre à la France sa grandeur, lui redonner sa place de leader en Europe et par extension, dans le reste du monde (sic). Ce ne sera certainement pas une tâche facile, eu égard à la division qui règne actuellement dans le pays de Marianne (et pas Marine…) et aux grands défis auxquels ce nouveau venu sera confronté bientôt. Macron expérimentera aussi ce que Willem Elschot (1) écrivait déjà en 1910: "Entre le rêve et réalité, les lois et les objections d'ordre pratique sont légion"…

    Mais là où la grandeur de la France est déjà clairement perceptible, c'est dans l'Europe du modélisme ferroviaire: à gauche ou à droite, en rouge ou en bleu, le slogan de la Révolution française – Liberté, Egalité, Fraternité – y est une vraie réalité! Et nous avons pu le constater lors de l'exposition 'Trainsmania' qui s'est tenue à Lille fin avril, à l'occasion du 80ème anniversaire de Loco Revue: les organisateurs de cette expo ne s'étaient ménagé aucune peine pour y faire venir 'la crème' du modélisme ferroviaire français. Cette expo fut une preuve tangible que la communauté des modélistes est vraiment une fraternité au sein de laquelle chacun est libre de faire ce qu'il lui plait et que dans les faits, tout le monde est sur un même pied d'égalité, quelle que soit l'échelle ou la taille du réseau réalisé. Dans le petit monde des trains miniatures, la diversité est aussi un atout: à Trainsmania, on pouvait voir à côté de réseaux réalisés selon des normes très strictes, des réseaux-jouets nostalgiques des années '60, tandis que les minuscules dioramas du japonais Akihiro Morohoshi jouxtaient d'énormes réseaux miniatures de clubs…

    Nos voisins français n'ont jamais été contaminés par le virus du 3-rails; en outre, ils ont dû se contenter pendant des décennies de leur 'Jouef national' et de quelques (rares) modèles français d'autres grandes marques. Or, Jouef à l'époque, ce n'était pas toujours le pied, tandis que les gammes de Fleischmann, Roco et Hamo étaient assez limitées. Serait-ce là l'explication du fait qu'en France, la voie étroite et les plus grandes échelles sont pratiquées d'une façon bien plus intense (et inventive) qu'elles ne le sont chez nous ou en Allemagne? Des expositions comme 'Expométrique' montraient déjà à la fin des années nonante des réseaux miniatures qui répondent encore aux normes et aux exigences actuelles! Finalement, c'est là qu'est né le concept du 'mini-réseau'…

    Car s'il y a bien un pays qui a fait un bond en avant dans le domaine du modélisme ferroviaire au cours de ces vingt dernières années, c'est sans conteste la France. L'offre en matériel roulant de qualité s'est démultipliée, grâce notamment à Roco, LS Models, Piko, au 'nouveau' Jouef et à REE. Les normes qui étaient jadis principalement réservées aux petits réseaux à voie étroite sont devenues courantes sur les meilleurs réseaux d'exposition représentant la voie normale, que ce soit en N, en H0 ou en 0. Nous nous sommes longtemps emballé à la vue des réseaux d'exposition britanniques, mais il nous faut constater désormais que les Grands-Bretons se sont fait dépasser par les Français, avant même que le Brexit ne soit devenu une réalité! Les Français semblent avoir le monopole de la reproduction de tronçons de lignes existantes dans des paysages idylliques, reproduits sur des réseaux construits sous forme de segments avec éclairage, frise et arrière-plans intégrés. L'un de ces plus beaux réseaux est certainement 'L'Hôpital-du-Grosbois', que nous vous présentons dans ce numéro. Une recette qui mérite selon nous d'être imitée et qui est préférable à la construction de grands réseaux de club à demeure. Mais ceci est à nouveau une autre histoire…

    Guy Van Meroye

    Willem Elschot est un écrivain et poète flamand (1882-1960); cette citation provient du poème ‘Het Huwelijk’, écrit par Elschot à Rotterdam, en 1910.

  • TRAINSMANIA aide à la découverte du train miniature

    Lorsque nous avons lancé l'idée de TRAINSMANIA, l'objectif était double : 

    • Offrir au train miniature une belle vitrine en début d'année, alors que la majeure partie des expos se tiennent au contraire en fin d'année,
    • Donner l'occasion aux visiteurs qui ne le connaissent pas encore de découvrir toute la richesse de notre loisir et leur donner envie de le pratiquer. 

    Objectif atteint, si l'on en croit ce témoignage, relevé sur un forum : 

    http://www.forum-train.fr/forum/viewtopic.php?f=57&t=17303

    « Bonjour à tous

    En avril, je ne connaissais encore rien au modélisme ferroviaire. Et puis j’ai visité le salon trainsmania, à Lille, il y a deux semaines. Là, j’ai chopé un virus !

    Je viens d’acheter un coffret de démarrage numérique : le 11143 de TRIX, (échelle N). Je vais maintenant acheter plus de matériel pour m’amuser rapidement.

    Ce qui m’intéresse dans le modélisme, c’est de jouer, de gérer des actions automatiques, de programmer des trajets etc. Par exemple, j’ai envie de gestion de cantons et de feux de signalisation réalistes. »

  • Aller au bout de ses rêves !

    Voici une anecdote qui illustre bien l'esprit dans lequel nous avons pensé TRAINSMANIA et dans lequel il s'est déroulé. 

    Vendredi, jour 1 de TRAINSMANIA. Je fais le tour du salon avec Guillaume, chargé des relations avec la presse, pour lui montrer les points importants. Nous en profitons pour déplacer un réseau monté TRAIN’IN BOX, pour le placer sur l’espace “Défi TRAIN’IN BOX”, où une équipe de 4 ou 5 modélistes va s’efforcer de finir complètement la construction d’un circuit complet avant la fin du salon. Ce réseau monté permettra aux visiteurs de voir ce que les participants au défi tentent de réaliser (et qu'ils réaliseront d'ailleurs !). 

    Nous aborde alors un couple, autour de la soixantaine :

    Elle : “Regarde, il est bien moins joli que le tien, ce réseau. Montre tes photos à ces Messieurs.”

    Nous : ???

    Lui : “Bah, de toutes manières ça ne les intéresse pas, ils n’ont pas voulu les voir” (En fait, il les avait publiées sur la page Facebook de TRAIN’IN BOX, et nous n’avions pas “liké”, honte à nous !).

    Moi : “Bien sûr que si, montrez-moi ces photos ?”

    Monsieur sort alors quelques photos et nous explique :

    “Je m’appelle François Cierpisz, et ça fait quarante ans que je lis Loco-Revue, mais je n’avais jamais réussi à sauter le pas et à me lancer dans la création de mon premier réseau. Je ne savais pas par quel bout le prendre.

    Alors, lorsque vous avez proposé TRAIN’IN BOX, ça a été une révélation pour moi. J’ai acheté la boite et je me suis lancé. Bien sûr, j’ai profité de mes quarante ans d’expérience “théorique” due à ma lecture assidue de Loco-Revue et au matériel et fourntures amassés, pour m’essayer à différentes techniques et améliorer ainsi la base : les barrières de passage à niveau sont de type "oscillantes", les entrées de tunnel sont en pierre (carton-plume gravé), le matériel roulant est le mien, j’ai ajouté du décor, des véhicules, des personnages…”

    Pour nous, c’est une très belle histoire, qui donne du sens à ce que pour quoi nous nous battons au quotidien et explique pourquoi nous avons organisé TRAINSMANIA : permettre à chacun d’aller au bout de ses rêves de train miniature !