BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Tour de France d’un urbanisme autogéré

2 jeunes urbanistes à la rencontre d'alternatives pour co-construire l'espace, la ville. L'urbanisme sans urbanistes, n'est-ce pas possible?

À propos du projet

On se présente, Frantz et Mathieu, 26 et 24 ans, jeunes urbanistes rennais. Nous nous lançons dans un tour de France à vélo sur les chemins d’un urbanisme autogéré.

Notre trajet doit nous mener à la rencontre  :

  • de la fabrique partagée de l'espace public (urbanisme dit participatif, urbanisme tactique, culture Do It Yourself …)
  • de la co-construction de l'espace privé (habitats groupés, lieux de vie collective, lieux autogérés…)

Pour nous, l’urbanisme autogéré (on peut aussi parler d’autogestion urbaine) pourrait se définir comme l’élaboration, la mise en oeuvre ou la gestion par les habitants eux-mêmes d’un projet modifiant l’espace habité et les rapports humains qui s’y jouent. Cela concerne à la fois l’habitat, l’espace public ainsi que les lieux accueillant du public et structurant la vie d’un quartier.

Pourtant peu visibles dans les médias, de nombreuses personnes et groupes aux profils très divers sont investis dans ces actions pour améliorer leur quotidien. Ainsi nous rencontrerons, entre autres, sur ces sentiers non battus des habitants se rassemblant pour construire leur habitat, des communes réinventant les règles de la démocratie locale, des collectifs ouverts d’architecture en rupture avec les méthodes conventionnelles, des habitants redessinant leur rue, créant des lieux de vie dans leur quartier, des personnes engagées dans la vulgarisation de l’urbanisme, …


Le projet R-Urban crée à Colombes (92) des circuits courts écologiques, économiques, sociaux et culturels à l’échelle de la ville

Notre hypothèse de départ

En réaction aux crises que subit notre société, face au désenchantement qui nous entoure et à l’omniprésence de l’individualisme, d'autres façons de faire et de penser émergent dans de nombreux lieux, cherchant un système plus convivial et en phase avec l’environnement.
Un fourmillement d'initiatives locales autour de la construction collective d'espaces habités, sans hiérarchie de pouvoir, œuvrent à l’amélioration du cadre de vie et au tissage de liens sociaux. Face à la froideur du béton et le désengagement progressif des pouvoirs publics dans tous les domaines, des personnes se prennent en main avec les moyens du bord pour réinvestir l’espace. Des habitants qui veulent agir comme maîtres d’oeuvre et utiliser ou apprendre de nouveaux savoir-faire plutôt que consommateurs de leurs espaces du quotidien. Ces habitants, consciemment ou non, posent la question de la place de l’habitant-usager dans la conception de la ville.

7 habitat participatif chevaigné.jpg
Un exemple d’habitat participatif à Chevaigné en Ille-et-Vilaine (35)

La construction de notre environnement ne devrait pas être réservée aux élus et aux spécialistes. Ceux qui vivent ou qui vont vivre les espaces, la ville doivent aussi pouvoir prendre part de façon active. C'est la clé de l'appropriation de l'espace par tous !

L’autogestion n’est pas nécessairement revendiquée dans tous les projets que nous allons rencontrer, de même que la participation à la fabrique de la ville n’est pas toujours consciente. Mais tous ont en commun de ne pas créer de rapports hiérarchiques entre les participants. L’ horizontalité est recherchée pour véritablement élaborer et mettre en oeuvre un projet concret. Il s’agit de redéfinir les rôles : ces habitants ne se veulent plus consommateurs mais maîtres d’ouvrage de logements, de lieux, de places, de rues qu’ils fréquentent au quotidien.


A Saillans, dans la Drôme, la révolution participative est en marche !

Notre démarche

Ainsi nous avons décidé de partir à vélo à la découverte de l’urbanisme autogéré et des enseignements possibles de ces expériences. Notre tour a pour but d'étudier ces différents types d’initiatives et de comprendre ce qui fait leur réussite mais aussi leurs faiblesses. Nous voulons comprendre pour chacune qui sont les gens qui portent ces initiatives, leur histoire, ce qui les a poussés à agir …

Nos allons tenter de comprendre les dysfonctionnements de l’urbanisme classique, les déceptions et les défiances apportées par les dispositifs participatifs ou vis-à-vis des élus, comprendre pourquoi de plus en plus d’habitants ressentent comme nécessaire d’aménager eux-mêmes la ville.

Pour plus de détails :https://espascespossibles.org/notre-voyage/

Notre calendrier

  • D’avril à novembre 2015 : tour de France à vélo, avec des crochets par la Belgique et la Suisse à titre de comparaison. Quelques portions seront réalisées en train pour économiser nos mollets et gagner du temps.

  • De janvier à maximum juin 2016 : retour plus long auprès de quelques expériences rencontrées, afin d’approfondir notre compréhension en vivant le quotidien du groupe et en s’investissant dans leur action. Ce temps sera aussi le début de l’écriture du livre
  • Après juin 2016 : écriture, massages de poignets, impression et diffusion du livre.

Un projet open-source :

Ce projet, comme tous les documents écrits ou visuels qui seront produits, est résolument open-source, sous la licence creative commons by SA 4.0. Ainsi, chacun est autorisé à copier, diffuser et communiquer ce travail et peut se sentir libre d’enrichir, d’adapter et de créer à partir des matériaux qui seront produits. Cela permet ainsi une plus large appropriation par tous.

A quoi va servir le financement ?

Le financement participatif

Pour pouvoir mener notre projet à bien et le poursuivre avec l’édition d’un livre, nous avons besoin de faire appel à d’autres fonds que nos ressources propres et les aides déjà obtenues. C’est pourquoi nous vous demandons de l’aide pour :

  • Participer à l’impression et à l’édition du livre

Ce livre sera l’un des aboutissements de ce projet. Il sera une analyse des alternatives rencontrées. Il a pour but de faire connaître et de partager ces expériences. Il sera rédigé de façon simple afin d’être appropriable par tous, acteurs qui agissent de façon isolée, élus et techniciens qui trouveront un nouvel angle d’approche, chercheurs s’intéressant à l’urbanisme et la démocratie participative et tout habitant soucieux d’élargir ses horizons d’analyse.

  • Participer à l’achat de notre matériel vélo et multimédia

La majeure partie de notre trajet va se faire en vélo. Nous serons équipés de vélos de voyage bien harnachés pour arpenter les routes de France, de Belgique et de Suisse.
Pour collecter la parole et rendre compte des nos rencontres, nous allons utiliser la photo, le son et la vidéo en format court. Pour cela nous avons besoin d’investir dans quelques équipements qui pourront nous suivre tout au long du projet.

Nous lançons cette campagne juste avant notre départ afin de faire vivre aux souscripteurs les derniers préparatifs et le début du voyage.

Tout au long du voyage nous allons tenir à jour notre site www.espascespossibles.org avec nos aventures à vélo, nos rencontres et échanges, nos réflexions…

À propos du porteur de projet

Qui sommes nous ?

Frantz et Mathieu, 26 et 24 ans, jeunes urbanistes rennais. Nous nous lançons dans un tour de France à vélo sur la thématique de l’urbanisme autogéré d’avril à novembre 2015.

Nous pensons que, dans un monde où l’urbanisme de négociation et les partenariats au profit des grands groupes règnent, il est possible, en faisant confiance au potentiel de groupes d’habitants, de s’émanciper du cadre institutionnel sclérosé, pour s’ouvrir à de nouvelles perspectives plus enchanteresses. Ouvrons une nouvelle voie démocratique aux habitants pour qu’ils puissent utiliser et transformer le cadre urbain, affranchie d’entraves administratives et réglementaires.

Trois ingrédients sont à l'origine de notre projet : un goût pour l’urbanisme, un goût pour les voyages et un goût pour le vélo.
Notre première expérience professionnelle a été le moment de mille questions sur notre avenir et sur notre métier. Nous avons éprouvé une certaine désillusion devant la déconnexion entre les projets menés par les élus et leurs équipes et les besoins et aspirations des habitants. Durant l’année 2014 a mijoté l’envie de prendre le temps d’aller à la rencontre de personnes, de lieux, d’expériences qui proposent une autre manière de faire de l’urbanisme. Petit à petit, l’idée de continuer à se former autrement et de voyager lentement nous a plu. Des rencontres, des témoignages, des lectures, nous ont petit à petit aidé à préciser les objectifs et la forme du voyage. Il s’agit donc aussi de prendre le temps de découvrir la France à vélo.

Ils nous soutiennent :

  • Le collectif ETC : joyeuse bande d’architectes qui participe à la fabrique collective des espaces urbains

LOGO ETC.png

  • Différentes sympathiques boutiques de sport dans notre coin de l’Ille-et-Vilaine

chic-cycl-logo.jpgLOGO SAventureBN.jpglogo+sapin V2.png

  • Les partenaires institutionnels. Nous avons été lauréats des bourses :

bourse ID.jpgfrij.png