BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

The Emperor of America

Une création du collectif BreadKnives

À propos du projet

Le collectif BreadKnives réunit ses seize artiste multinationaux pour présenter une création collaborative qui combine théâtre et musique pour raconter l'histoire de Joshua Norton, l'Empereur des Etats-Unis.

San Francisco, 1859, en pleine ruée vers l’or et expansion vertigineuse de la machine à vapeur. L’immigrant anglais Joshua Norton, ruiné, se proclame «Empereur des Etats-Unis». Notre pièce de théâtre, entre illusion et réalité, ressuscite ce personnage historique. L’idée qu’il a de sa propre mission et de son destin est si éloignée de la réalité que Norton bénéficie autour de lui d’une indulgence mielleuse, qui alimente ses fantasmes et le conduit à sa propre perte.

C’est l’histoire de Joshua Norton, le faux Empereur, qui se pavanait dans les rues de la ville en uniforme de général, respecté et entouré de tous bien que tout le monde ait pertinemment su qu’il n’était pas l’Empereur .C’est l’histoire de Norton, invité dans les restaurants les plus luxueux de la ville,
à qui l’on réservait tout les soirs 3 places à l’Opéra (une pour lui, et deux pour ses chiens). C’est l’histoire de Norton, dont le nom était constamment relayé dans les médias qui encourageaient monstrueusement son mensonge et sa folie. La vie de l’Empereur des Etats-Unis est un ensemble de scènes tragi-comiques, qui interrogent cette étrange société qui a nourri ses propres illusions avec une telle ferveur. Rebelle excentrique, artiste-arnaqueur, conspirateur social, victime d’un canular des médias, bipolaire infortuné et messie dérangé... Norton était-il aussi fou que certains le pensaient, ou se moquait-il de nous ?

Notre performance est basée sur une création de théâtre du mouvement qui explore les différentes facettes de la confrontation de Norton avec la société. Notre mentalité est inscrite dans celles des jeunes troupes émergentes : neuve, inattendue, et audacieuse.

Notre intention est de dépasser les frontières traditionnelles de la performance en utilisant toute la palette de nos cultures artistiques différentes. La pièce mélange du texte adapté de la littérature de Mark Twain, du théâtre physique, du cirque et de la musique combinés pour créer un langage vibrant qui permet à notre histoire d’exploser avec la même force et la même lumière que le règne excentrique et imaginaire de Norton.

A quoi va servir le financement ?

Répéter en tant que collectif représente la plupart de nos dépenses. Il est difficile de réunir seize personnes qui viennent de différents coins d’Europe dans une seule et même ville. Malgré cela, nous avons réussi à financer trois semaines de répétitions intensives qui ont été fructueuses. La troisième résidence à Londres était particulièrement efficace, nous avons mis en commun le travail des comédiens et celui des musiciens. La pièce n’en est sortie que plus puissante !

Jusqu’à aujourd’hui nous avons puisé dans nos poches pour pouvoir financer les répétitions, et nous avons aussi reçu l’aide du Blackheath Conservatory à Londres. BreadKnives a travaillé sur d’autres projets (principalement sur la production de musique de films) qui nous a permis de lever des fonds qui ont en partie financé le début de création de The Emperor of America.

Les 5000 euros dont nous avons besoin nous permettrons de financer les dernières étapes de notre processus créatif. Nous avons besoin de matériel pour faire des costumes, fabriquer les accessoires et aussi d’acheter du matériel musical nécessaire pour pouvoir jouer le spectacle. Enfin nous avons besoin de nous réunir, musiciens et comédiens, une fois de plus pour terminer la création du spectacle.

Si nous dépassons les 5000 euros, l’argent sera utilisé pour jouer notre spectacle au Camden Fringe Festival en août à Londres, et financera notre première tournée en Italie et en Espagne à l’automne, puisque nous allons jouer à Barcelone et à Rome. Enfin, nous sommes en train d’aider la création d’un nouveau festival à Syracuse, en Sicile, dans lequel The Emperor of America sera l’un des spectacles programmés.

À propos du porteur de projet

The Emperor of America fait partie d’un collectif  plus large, les BreadKnives. www.breadknivesprod.com

En 2012, Justine Arden et Nina Danon créèrent cette plateforme pour explorer de nouvelles façon de penser, de faire, et de distribuer l’art. Depuis l’âge de trois ans, toutes les deux jouent ensemble de la musique et dansent. Elles prennent chacune une voie artistique différente et se regroupent à vingt-deux ans face à un dilemme. Elles remarquent que peu de de gens s’autorisent à rêver aujourd’hui. Les gens ne se laissent plus aller à leurs impulsions, ne laissent pas leur folie interne ressortir. L’inspiration de chacun est bloquée parce que faire de l’art est trop difficile aujourd’hui. Le but de BreadKnives est de faciliter ce processus. Son objectif est de réunir des artistes de tous les domaines pour qu’ils puissent s’entraider, interconnecter et partager leurs désirs artistiques, créer des projets communs et se soutenir les uns les autres. Il s’agit d’un mouvement culturel qui permet aux idées les plus folles de grandir.

Le département de BreadKnives Musique et celui de Théâtre se sont réunis à Paris et à Londres pour donner vie à Joshua Norton. C’est l’histoire d’un homme qui a choisi de détourner les lois de son pays et de réellement vivre ses rêves. L’Empereur Norton a vécu selon les lois de l’humanité, et c’est la raison pour laquelle il est devenu l’un des personnages les plus appréciés de San Francisco.

BreadKnives a décidé de mettre en vie ce rêve en le montant sur scène.

Le plan est de partir sur les routes en Octobre 2014. Les comédiens et musiciens voyageront dans deux camions tels une troupe de vagabonds, prêts à apparaître dans les endroits les plus improbables pour jouer la vie de Norton. Nous essayerons de capturer des moments de la vie de Norton qui a réussi à captiver l’imagination des gens de San Francisco à l’époque en jouant dans des lieux oubliés par nos contemporains. Nous voulons jouer dans des anciennes Eglises, dans des chateaux, dans des paysages industriels abandonnés, pour les faire respirer d’un nouveau souffle, pour leur insuffler celui de cet homme qui a mis de côté les contraintes d’une existence monotone pour vivre une vie majestueuse de vérité.

http://the-emperor-of-america.tumblr.com/

FB : the Emperor Of America

http://www.breadknivesprod.com/