Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

The BAF Needs You !

Bière Artisanale de Figuerolles

À propos du projet

La BAF (Bière Artisanale de Figuerolles), c’est une association un peu loufoque née à Montpellier fin 2012. Au départ, trois copains qui voulaient apprendre à brasser de la bière pour la distribuer à leurs amis dans le quartier Figuerolles… Deux ans après, c’est devenu un vrai projet associatif avec plus de 400 adhérents pour développer une activité brassicole autonome à vocation artistique ! Mais aujourd'hui nous ne pouvons pas rester dans notre cabane qui est devenue trop petite pour nos activités, et nous voudrions augmenter la quantité de bières produites car la demande est forte. Aussi, pour continuer cette aventure un peu folle, nous faisons appel à vous ! Et comment on va s'y prendre pour financer ça ... et bien en refilant des Slips !! Alors, si vous en avez marre du pragmatisme économique ambiant, si vous voulez aider une association qui râme à contre courant, ce projet est fait pour VOUS ! 

Figuerolles, c’est pas une Calanque à Marseille ?

Oui, bien sûr… mais c’est aussi un quartier atypique de Montpellier.  Plus qu’un quartier, une manière d’être ! Véritable carrefour culturel, incubateur de projets loufoques depuis plus de 60 ans, ce quartier concentre une quantité d’artistes incroyable et héberge de nombreuses associations et friches artistiques très actives et toujours autonomes !

C’est un terreau parfait pour y faire croître la BAF.

La BAF : un catalyseur de lien social !

Vous allez nous dire : « Faire de la bière en milieu associatif… ouai, c’est une excuse pour picoler entre copain ? » Maiiiiis non !  A la BAF on ne brasse pas que pour ça ;-) Très rapidement nous nous sommes rendu compte que brasser de la bière était un vrai catalyseur de lien social pour le quartier. Nous nous retrouvons une fois par mois sur une journée entière pour brasser dans la convivialité, et tous les curieux sont les bienvenus. C’est l’occasion pour les habitants du quartier de se rencontrer et d’échanger autour de nos marmites, et le brassage socioculturel obtenu est parfois détonnant ! Nous y organisons des concerts (les Music’Ale !) avec des musiciens locaux, nous faisons appel aux artistes du quartier pour dessiner nos étiquettes et travaillons avec d’autres associations culturelles pour leur faire des bières “à façon” et participer à leurs évènements. Bref, un vrai incubateur de projets associatifs ! Grâce à la vente des bières, nous avons une autonomie financière qui nous permet justement d’être moteur sur bon nombre de projets. Nous sommes aussi très actifs sur Internet, sur Facebook, sur Instagram et même sur Youtube

C’est quoi l’histoire de la BAF ?

Au départ, la BAF c’est une rencontre entre trois copains (Anthony, Matthieu et Nicolas) et un gourou Belge (merci Vincent !) qui leur a montré comment brasser. Révélation ! Les trois compères s’équipent fissa et commencent l’aventure dans une cabane au fond d’un jardin… Les premières bières étant plébiscitées par les amis, ils décident alors de monter une association… la BAF est née ! Après un an d’existence, le projet a rapidement pris de l’ampleur, les adhérents ont afflué et l’association a équipé sa cabane pour pouvoir produire entre 200 et 300 litres de bière par mois. Depuis 2015, nous avons renouvelé le bureau de l’association (le fameux Soviet Buro !) et structuré notre fonctionnement grâce à une quarantaine d’adhérents particulièrement motivés (sur les plus de 400 adhérents que compte l’association). Au total, depuis sa création, la BAF a produit plus de 30 bières différentes (6000 bouteilles au total !).

Mais qu’est ce qu’elles ont de si unique ces BAF ?

Pourquoi nos BAF sont si appréciées ? Et bien parce qu’elles sont uniques bien sûr :-) Chaque bière a son histoire, souvent au départ une idée de nom ou une envie d’expérimenter ! Faire de la bière c’est druidique … en fonction des malts (orges), des houblons, des épices, des levures et des étapes de brassages (température, durée de fermentation), et même des brasseurs… on peut obtenir une gamme de bière infinie ! Un vrai terrain d’expérimentation pour nos baffeurs fous, qui s’en donnent à cœur joie :-)

Résultat, une trentaine de bières différentes depuis deux ans, des classiques : Ambrées comme la FROMBAF, intensément houblonnées comme la BUKOWBAF ou la BAFNOTDEAD, noires ténébreuses comme la BLACKSABBAF, blondes comme la BAFKIPILS ou la TRIPLEBAF, aléatoires comme la FRANKENBAF et l’ABRACADABAF et d’autres projets loufoques comme la MEXICABAF (au piment !), la BAFMAMA (aphrodisiaque !), la JAHRASTAFABAF (à la mangue !), la BAFCAROT (au potiron et à la carotte !), etc. Vous pouvez toutes les retrouver en cliquant ici

Au final, c’est une vraie gamme de bières que nous avons maintenant stabilisées et que nous pouvons reproduire suivant nos envies. Chaque bière a son étiquette bien à elle et même parfois un petit film associé pour la présenter à nos adhérents !

La BAF : une association brassicole à vocation artistique !

Une association brassicole car nous avons une vocation de formation (gratuite !). Nos brassages sont ouverts, nous accueillons nos adhérents et leur expliquons en direct les principes fondamentaux de la fabrication artisanale de la bière. Chacun peut apprendre à son rythme, et depuis le début nous avons déjà formé cinq véritables brasseurs qui maintenant brassent en autonomie au sein de l’association et peuvent encadrer les adhérents.

Une association à vocation artistique car nous ne nous arrêtons pas à la production de la bière, nous organisons des brassages “Music’Ale” (déjà 5 à notre actif), où des musiciens viennent jouer pendant que nous brassons. Nous avons aussi confié à des artistes du quartier la réalisation d’étiquettes originales. Nous avons participé à l’organisation de fêtes de quartier avec concerts et animations (notamment la Fête de la soupe de Figuerolles cet hiver). Et enfin, nous travaillons régulièrement avec d’autres associations artistiques et culturelles pour faire en collaboration des bières originales qu’ils peuvent distribuer durant leurs événements (concerts, expositions, festivals). Par exemple, nous avons coopéré avec l’Atelier du Nord, le Festival Les Nuits Couleurs de Gignac, les associations Artefact, Gumguts, la Battante

C’est une vraie synergie où chacun met son savoir faire (et vivre !) à contribution. A terme, nous voudrions utiliser l’autonomie financière que nous apporte la vente de bières pour organiser régulièrement des manifestations artistiques avec les autres acteurs du quartier Figuerolles.

À quoi va servir le financement ?

Ce financement, c’est juste pour payer les vacances du Soviet Buro ?

Pas que ! ;-) Après bientôt deux années d’existence la BAF est à un tournant. Nous ne pouvons pas rester dans notre cabane qui est devenue trop petite pour nos activités, et nous voudrions augmenter la quantité de bières produites car la demande est forte. Nous devons trop souvent refuser les sollicitations d’autres associations.

Notre projet tient en deux points :

  • Louer un local plus grand dans le quartier Figuerolles. Cela représentera un budget d’environ 500 euros par mois en ajoutant la caution bien sûr. Sur un an, c’est donc de 6500 euros dont nous avons besoin.
  • Acheter du matériel pour brasser en plus grande quantité : Deux marmites de 400 litres (1200 euros), trois fermenteurs de 210 litres (300 euros), un brûleur adéquat (200  euros), un système pour automatiser la mise en bouteilles (200 euros), une tireuse (800 euros) et une dizaine de fûts (300 euros). Soit au total 3000 euros.

Nous avons donc besoin d’une trésorerie de 9500 euros sur un an. Le financement participatif nous permettra de couvrir une bonne partie de cet investissement, et permettra à l’association de ne pas se mettre dans le rouge et de pouvoir aborder la saison 3 de la BAF (à partir de septembre 2015) dans la sérénité. Au bout d’un an, nous serons autonomes pour payer le loyer mais pour l’instant nous avons besoin de vous !

Sans cette aide, l’aventure de la BAF ne pourra malheureusement pas continuer car nous ne pouvons pas rester dans la cabane (nous devons la quitter cet été) et actuellement nous n’avons pas la trésorerie nécessaire pour couvrir ces investissements. C’est donc la survie de notre association qui est en jeu !!!

Et pour financer la BAF, ils vont vendre des slips ? Mais ils se foutent de nous !!!

Alors là, c’est du grand n’importe quoi, on avoue :-)… Non, sans blague… Nous avons passé du temps à imaginer ce que pourraient être les contreparties en regardant les autres sites de crowfunding : bouteilles de bière à envoyer par la poste (non merci !), teeshirt et badge (c’est ringard…), etc. Et puis il n’était pas question, non plus, que le financement ne soit qu’une avance qui serve à rembourser les contreparties… La démarche reste de nous aider à avancer dans ce projet, c’est de votre soutien dont nous avons besoin !

Du coup, a germé cette idée merveilleuse de proposer une contrepartie symbolique et bien sûr la plus décalée possible (dans l’esprit de la BAF) : Le SLIP s’est alors imposé comme la contrepartie idéale :-) !!!

En plus, en version homme ou femme ils sont jolis nos slips noirs avec leur logo BAF, et ils vont devenir des collectors, c’est sûr ! Bref, presque un investissement pour les collectionneurs avertis… ;-) Avec les slips, nous proposons aussi quelques bonus en fonction de vos contributions : des écocups, des bières, des brassages personnalisés.

Vous serez également tous invités à une méga fête du slip et de la bière cet automne, si le projet passe l’étape du financement :-) Que du bonheur ! Pour préparer cette fête, nous vous demandons de nous envoyer une photo de vous avec votre slip BAF (faites le cadrage et la mise en scène comme vous le souhaitez !), et nous utiliserons ces photos pour réaliser les étiquettes d’une cuvée spéciale que nous distribuerons lors de cette fête qui s’annonce grandiose.

À propos du porteur de projet

C’est qui ces guignols ?

On vous présenterait bien tous les motivés de la BAF mais il y en a tellement… Commençons par le « Soviet Buro » qui gère ce projet un peu fou, à coup de décisions unilatérales et de discussions animées…  

  • Nicolas Mouquet : Président, gourou en chef et ayatollah super star… Accessoirement, chercheur en écologie (et oui ça existe !). Il s’occupe des brassages, de la com et d’organiser les évènements de la BAF.  A l’origine du projet, intraitable, il ne laisse rien passer. Son rêve : apprendre à déléguer…
  • Thibaut Arribe : Secrétaire mais pas sectaire …  Accessoirement, chercheur en informatique. A rejoint l’association début 2014, et a été le premier élève à être adoubé brasseur. Il est maintenant ceinture noire de fermentation et d’ailleurs s’occupe de coordonner les brassages. Son rêve : que les bouteilles de gaz se remplissent toutes seules !  
  • Sophie Bataillard : Trésorière intraitable… Accessoirement, chef de projet en bâtiment (on ne comprend pas bien ce que c’est mais c’est du lourd !). A rejoint l’association en 2014, après avoir constaté qu’il y avait trop de mecs dans ce #@&!ç de bureau ! Elle s’occupe des brassages et tient les cordons de la bourse. Son rêve : que la BAF achète un camion aménagé pour brasser en itinérance…
  • Matthieu Gayet : Vice du Président (ou le contraire…) Accessoirement, ingénieur en photovoltaique en pleine crise de la 40aine Euh… Non, en pleine reconversion brassage (avec l’expérience BAF, il monte la “Brasserie du Détour”… Vous allez en entendre parler bientôt !). A l’origine du projet avec Nicolas, sa grande expérience du travail en équipe lui permet de vivre sereinement cette expérience associative. Il s’occupe des brassages et bricole des solutions techniques de rêve pour nous simplifier le brassage. Son rêve : que Nicolas arrête de lui envoyer 10 emails par jour !

En plus de ce Buro de compet’, on a aussi quelques incontournables de l'association : Johan et les Thomas pour la prise en charge des brassages en toute décontraction, Youna qui refuse d'être au soviet buro mais assure la com' et pas mal de choses en toute discrétion, Laeti et Delphine pour leurs sourires lors des permanences du stand adhésion, Morane et Jérémie qui se la donnent pour le BAFothon, les deux Sylvain qui assurent comme des chefs pour les brassages… Et bien sûr, tous les autres motivés qui font vivre cette association !

Car la BAF ne serait rien sans ses adhérents et ses motivés (merci les groupes BRA, MAT, et COM !), car cette aventure est avant tout collective ! Alors merci les loulous pour votre motivation, vos coups de mains, votre bonne humeur, vos idées loufoques…

Merci à ceux qui ont été très présents au départ de l’aventure, qui ont pris goût au brassage et ont continué à côté (Anto, Thomas, Rémi, Julien, Delphine, et tous les autres…) : la BAF suscite de véritables vocations !!! Merci aux habitants du quartier, aux voisins qui passent pique niquer avec nous… Merci à tous ceux qui sont souvent venus à une période (mais qui viennent moins, pour de multiples raisons) : on ne vous oublie pas et on est reconnaissants !