Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Teaser de film d'horreur : Léa

Teaser du futur long-métrage Léa

À propos du projet

Nous cherchons à financer le teaser du long-métrage Léa. Le film sera principalement produit par Dolce Vita Production, et réalisé par Jonathan Placide.

Ce teaser d’1mn30 permettra à la productrice, Céline Brisson de Dolce Vita Production, d’obtenir plus de financements pour la réalisation du long-métrage. Pour cela, elle va notamment rencontrer différentes personnes influentes du milieu du cinéma lors du prochain festival de Cannes du 17 au 28 Mai 2017.

Le teaser serait composé de deux scènes en montage alterné.

La première scène représente une relation sexuelle entre un homme et une femme, filmée de manière artistique et érotique. Et où nous jouerions sur les ombres en faisant tourner les projecteurs afin d'obtenir une déformation des corps.
Référence esthétique : L'enfer, Henri Georges Clouzot :

La deuxième scène, montée alternativement, montrerait le cadavre de la femme vue dans la scène précédente, de manière quasi-clinique, réaliste, et surtout choquante, avec insistance sur les plaies...
Référence : Générique de début des Rivières Pourpres, Mathieu Kassovitz : http://www.dailymotion.com/video/x5hw71x

Le tout serait monté sur une bande-son rythmée et avec une cadence d'image similaire au générique de The Girl With The Dragon Tattoo de David Fincher : 


En montrant une relation sexuelle et le cadavre de la femme en montage alternée. Nous cherchons avant tout à choquer le spectateur en faisant un lien de cause à effet. Cette causalité est directement causée par l’un des sujets du film qui donne sa base à toute l’histoire à savoir la maltraitance féminine. En France, en janvier 2016, on apprenait qu’une femme mourait tous les trois jours, suite à des violences conjugales. Le sujet étant peu traité par le cinéma, et encore moins par le cinéma d’horreur, il nous a semblé important d’en faire la base même du film. Et ce teaser, malgré son abstraction, sert à le montrer métaphoriquement en reliant directement Eros (l’amour) à Thanatos (la mort) en l’espace d’1mn30.

Dolce Vita Production


Dolce Vita Production est une société indépendante de production créée par l'esprit créatif de Céline Brisson.

Cette belle aventure est fondée sur la confrontation des points de vue dans le respect des choix individuels, pour produire des œuvres privilégiant l’exigence artistique et l’innovation.

Dolce Vita Production travaille aussi bien sur des premières œuvres qu’avec des auteurs pour les accompagner avec le même enthousiasme sur un projet ou sur l’ensemble de leur œuvre.

Dolce Vita Production est la société de production principale sur le film Léa. C'est elle qui finance la majeure partie du film.



AWD Productions


Jonathan Placide, réalisateur chevronné et spécialiste de la communication audiovisuelle, a créé sa première structure indépendante en 2010. Depuis, il a su s’entourer de professionnels passionnés afin de donner naissance à son agence lyonnaise AWD Productions en 2013.

AWD Productions (Audiovisuel, Web, Design) est une agence de communication audiovisuelle protéiforme à l’image de l’équipe qui la compose : mobile, créative, jeune… car nous avons conscience qu’à l’heure actuelle la flexibilité et la réactivité sont de mise !

Réunissant des talents de différents secteurs de l’image et du web, l’agence AWD possède les expertises nécessaires pour proposer les solutions innovantes et pertinentes pour répondre rapidement aux enjeux de communication des entreprises, collectivités, associations, agences et organisations, ainsi que ceux des particuliers : www.awd-productions.com

Sur le film Léa, la société AWD Productions officiera surtout sur le prêt d'une partie du matériel utilisé pour le tournage.



Jonathan Placide réalisera le teaser du film. Puis le film bien évidemment.

Passionné de cinéma depuis l’âge de 6 ans et sa découverte du cinéma d’horreur par le biais des Griffes De La Nuit de Wes Craven, il fait ses études au sein d’une école Audiovisuelle, l’ARFIS, dont il ressortira diplômé en 2005.
En 2003, il crée l’association Falcon Movies (www.falconmovies.fr) dont il est encore le président. Au sein de cette association, il réalise plusieurs courts-métrages, dont Appel A L’aide qui, par son ambiance, est sans doute le plus proche de son futur long-métrage :

Après être entré dans le monde de l’intermittence et avoir travaillé pour plusieurs sociétés aux postes de cadreur ou de monteur (Direct 8, Atlantis Télévisions, Mona Lisa Production, Jazz à Vienne…), il décide en 2010 de se mettre à son compte.
C’est là qu’il crée AWD Productions pour laquelle il réalise principalement du film institutionnelle pour divers sociétés prestigieuse (Club Med, Renault, Novotel, UGC, Michelin…), avec un minimum de 100 films par an.

L’actrice principal du teaser est Pauline C, modèle pro sur Lyon. Mannequin chez VIP Agency et Enjoy-models management : http://www.pau-ello.book.fr/

http://csavellisfx.weebly.com/
Découvrez dès maintenant ces premiers essais de maquillages pour le cadavre du teaser :



http://www.laurentvoloch.com/

Le teaser va être tourné avec le Panasonic GH5, sorti le 30 Mars 2017 en France : http://www.lesnumeriques.com/appareil-photo-numerique/panasonic-lumix-gh5-p35235/test.html


Celui que les numériques ont baptisés « Le nouveau roi de la vidéo » dans leur test du 11 Avril 2017.
De plus, le teaser, tout comme le film seront tournés en HFR, c’est-à-dire à 50 images par secondes, soit avec deux fois plus d’images que d’accoutumée. Afin de créer un sentiments d’hyper-réalisme (nos yeux voient à 55 images par secondes environ). Cela sera présent dans le teaser et permettra de mieux épouser les mouvements des corps.
Il deviendra le 4ème film au monde à avoir été tourné de cette façon (les 3 premiers étant Le Hobbit de Peter Jackson).
Le film est également tourné en UHD, soit 3840 x 2160 pixels. C’est-à-dire dans une qualité d’images, d’une définition similaire à celle des téléviseurs 4K et Blu-Ray 4K UHD. Sa définition est donc presque deux fois supérieure à celle de la quasi-totalité des salles de cinéma françaises qui, elles, diffusent seulement en 2K (2048 x 1080 ou 858).

À quoi va servir le financement ?

Le financement servira en très grande partie à rémunérer l'équipe technique :

* Le Directeur de la photographie : A savoir la personne en charge de la lumière sur le plateau.
* L’actrice principale (présence sur toute la journée de tournage).
* L’acteur qui servira avant tout de silhouette (présence sur 3 heures de tournage).
* Le compositeur de la musique.
* La maquilleuse.

À propos du porteur de projet

Vous pouvez suivre l’avancée du projet sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/Leathemovie/
Voici un petit aperçu du travail actuel de notre graphiste, Kévin Placide, sur l'affiche du film :

En voici un petit aperçu avec notre journal de bord vidéo :

Un petit timelapse d'un moment de travail sur le scénario (7 Avril 2017) :

Un autre timelapse d'un moment de travail, mais cette fois-ci, en 360 VR :

Philippe, le scénariste, vous invite également à participer à notre Ulule :

Philippe vous explique comment il a eu l'idée du scénario du film :

Jonathan, quant à lui, vous dit ce qu'il l'a attiré dans le scénario :

Maintenant, Philippe revient sur la genèse du scénario :

Jonathan Placide revient désormais sur le pourquoi des réécritures du scénario :

Tandis que Philippe vous explique comment s'est passé cette collaboration sur les réécritures :

Jonathan Placide explique comment il va aborder la réalisation du film :

Philippe Orlandini vous explique pourquoi il y a eu autant de versions du scénario :

Jonathan Placide revient sur les différentes références qui influenceront la réalisation du film :


Philippe vous explique désormais pourquoi il a choisi Jonathan Placide pour mettre en scène le film :

Vous vous demandiez pourquoi le film est tourné en HFR ? Jonathan Placide répond :

Enfin, Philippe vous raconte sa rencontre avec Céline Lilly Reinhardt Brisson, la productrice du film :