BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

"T'as pensé à ... ?" s'affiche !

Et si on bousculait les normes et les couples ensemble ?

À propos du projet

Le compte "T'as pensé à ?" ou TPA a été lancé sur Instagram en novembre 2018. En très peu de temps, il a atteint un large public, jusqu'à atteindre 90 000 abonné.e.s début octobre 2019.

TPA matérialise la charge mentale domestique. Le compte permet que chacun.e s'exprime sur sa charge mentale, en donnant une définition personnelle : cela permet de parler à tout le monde avec des exemples concrets. Toutes les vignettes reprennent la même forme : "Pour moi, la charge mentale, c'est quand...". Car la charge mentale est souvent confondue avec les tâches domestiques.

La charge mentale domestique, ce sont les pensées qui permettent d'organiser et de planifier la vie d'un foyer. Ce n'est pas faire, c'est penser. Par exemple, ce n'est pas passer l'aspirateur, c'est penser qu'il vaut mieux passer l'aspirateur le samedi à 11 heures, pendant que les enfants ne sont pas là. Ce n'est pas préparer un repas, c'est penser à tous les menus de la semaine pour éviter de se retrouver sans rien un soir de semaine.

Bref, ce sont tous ces post-it, ces agendas pleins, ces tâches que l'on fait par automatisme.

Ce que l'ont sait depuis maintenant plusieurs décénies, c'est que ce sont principalement les femmes qui gèrent l'organisation et la planification des foyers. Les rôles genrés entre homme et femme dans la sphère domestique sont toujours présents, comme nous le montrent les dernières enquêtes sociologiques et les statistiques de l'INSEE.

Cela reste un travail domestique totalement gratuit et qui bénéficie à tou.te.s dans le foyer. C'est une dénonciation des féministes depuis bien longtemps, principalement dans les années 1970. Le sujet a été un peu mis de côté médiatiquement pendant quelques années, avant de revenir sur le devant de la scène avec la bande dessinée "Fallait demander !" de Emma en 2017, puis le livre de Titiou Lecoq "Libérées ! Le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale" la même année.

"T'as pensé à ...?" est là pour montrer que c'est un problème de couple et de société, et non juste un problème de femmes. La répartition de la charge mentale est un combat politique. Cette répartition équitable irradie ensuite dans toute la société et casse les stéréotypes autour des genres : cela permet à chacun.e d'être soi, loin des injonctions. Cela permet aux femmes d'avoir plus de temps pour elles, pour créer, pour militer, pour rêver. Cela permet aux hommes de trouver une place dans le foyer. Cela permet à chacun.e de changer les modèles et d'inventer son propre modèle de couple, en permettant l'épanouissement de tou.te.s. Cela ouvre aussi le débat sur le lien entre le travail et la famille : quelle place dans notre monde où la valorisation ne passe que par le travail pour ceux et celles qui veulent s'investir dans leur foyer ?

C'est pourquoi "T'as pensé à ... ?" s'affiche.

Cela fait maintenant plusieurs mois que les abonné.e.s me demandent des objets militants pour faire passer ce message ciblé. Pendant longtemps, je me suis sentie totalement illégitime de faire cela : c'était une lutte collective, qu'on devait mener tou.te.s ensemble. Et puis, je me suis rendue compte que c'était aussi une lutte "mineure" pour beaucoup. Ce sont des bonnes femmes qui se plaignent. Mais pour moi, c'est une lutte obligatoire pour changer la société. Nous sommes tou.te.s moteur du changement.

Alors j'ai décidé de m'associer avec Sabine, graphiste, "De carton et d'étoiles" et de Saint Denis comme moi. Ensemble, nous avons imaginé des slogans et des phrases chocs pour vous permettre aussi de rejoindre le mouvement. Nous vous proposons :

  • des badges à mettre sur vos sacs et vos habits.
  • des stickers pour vos ordinateurs, vos cahiers et l'extérieur.
  • des affiches pour vos intérieurs.

À quoi va servir le financement ?

Cette vente exceptionnelle permettra de financer les badges, les stickers et les affiches autour de la charge mentale.

Le prix de vente comprend :

  1. Le travail de Sabine, graphiste indépendante
  2. La gestion des commandes par des petits lutins (Tri + Main d'oeuvres + Emballage + Frais d'envoi entre 4,5 et 6,50 euros tout compris)
  3. Le travail de Coline depuis une année.
  4. La commission Ulule de 8%

Elle permettra aussi de financer le futur site internet de "T'as pensé à ... ?" et tous les autres projets de Coline en rapport avec la charge mentale.


 

 

 

 

 

À propos du porteur de projet

Nous sommes Coline et Sabine et nous nous sommes lancées dans cette grande aventure Ulule. Nous avons de multiples points communs :

  1. Nous habitons à Saint Denis, la ville des paradoxes entre rois de France et NTM.
  2. Nous avons des couleurs de cheveux aléatoires : rose pour Coline, bleu pour Sabine. Mais ça peut encore changer.
  3. Nous savons ce qu'est la charge mentale. #enfantS #déso
  4. Et nous aimons l'humour. Ouais je te jure.

Si on résume un peu :

LA CREATRICE DU COMPTE INSTAGRAM : Coline Charpentier

Née en 1987, Coline était destinée à faire le tour du monde en lama. Finalement, elle se décida pour une vie avec plus de défis : être féministes au quotidien. Si la journée elle est professeure en histoire et géographie à Saint-Denis (93), la nuit, elle se transforme en militante festive et déterminée. Ses passions pour les couleurs de cheveux aléatoire et pour les réseaux sociaux l’ont conduit à ouvrir le compte « T’as pensé à … ? » sur Instagram en novembre 2018 qui parle de charge mentale. Elle a aussi un enfant. Faut quand même le dire. Et deux chats.

LA CREATRICE GRAPHISTE : Sabine Vincent

Je suis graphiste freelance et créatrice de la marque De Carton et d’Étoiles qui propose des objets à messages impertinents avec des gros mots dedans et beaucoup de second degré.

Je suis mariée, maman de 3 enfants et j'habite Saint-Denis depuis 12 ans.

Féministe, tatouée, aux cheveux multicolores, curieuse de beaucoup trop de choses, je m'investis autour de l'écologie et reste au quotidien très sensible aux problèmes d'égalité des genres.

Née en 1977, l'année du punk et de la victoire de Marie Myriam à l'Eurovision, j'ai grandi à la campagne où je rêvais de devenir chanteuse de rock. D'ailleurs à mes heures perdues, c'est à dire pas si souvent que ça, je suis bassiste chez Panty Panty (groupe mixte punk rock) et chanteuse chez One a-m (groupe de filles dark wave).

Et cerise sur le cheesecake, je pile tout le monde aux quizz musicaux !

Share Suivez-nous

FAQ