BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

La stratégie du grain de sable

Livre et exposition photographique sur la Communauté de Paix San José de Apartadó - COLOMBIE

À propos du projet

LA STRATÉGIE DU GRAIN DE SABLE est un projet d’édition et d’exposition photographique.
Notre volonté est de documenter
l'expérience sociale et non-violente de la Communauté de Paix San José de Apartadó en Colombie.
Face à l’extrême violence subie par les civils dans le conflit colombien, la Communauté de Paix San José de Apartadó représente une expérience inédite de résistance non-violente.
Ces paysans déplacés par la guerre refusent catégoriquement de quitter une nouvelle fois leurs terres. En tant que civils, ils revendiquent leur droit à ne collaborer ni avec l’État, ni avec la guérilla, le respect pour la vie et la dignité de l’être humain.


Le livre "la stratégie du grain de sable" sortira le 17 décembre 2012 aux éditions L'atinoir

Format à l'italienne 189X245
144 pages - 49 photographies

Bilingue français-espagnol

Tirage : 1000 exemplaires.

Prix de vente :
17 euros.

L’expositio
n est constituée de 20 photographies et d'un diaporama sonorisé

Pour suivre le projet en ligne, visiter le blog
ou la page Facebook

Souscription : Nous soumettons au financement participatif une partie des coûts de fabrication du livre qui s'élèvent à 6500 euros. Ils comprennent la numérisation des négatifs, la correction, le design du livre et l'impression.
Un premier objectif de
100 exemplaires pré achetés à 17 euros, nous permettra de payer les coûts de fabrication du livre jusqu'au premier acompte pour l'imprimeur.
Si nous dépassons ce premier objectif et atteignons les 2
00 exemplaires pré achetés à 17 euros, nous serons en mesure de couvrir la totalité des frais de fabrication du livre.
Au delà de 200 exemplaires pré achetés, les sommes reçues permettront de démarrer le financement de l'exposition dont le budget est de 3500 euros.

Financement : Nous avons déjà obtenu sur ce projet d'édition le soutien financier d'Amnesty International France, du centre de langue HISPAM et du fond Non-ViolenceXXI.

Diffusion : Pour la diffusion du livre comme de l'exposition nous avons également le soutien du Centre de Ressources sur la Non-Violence Midi Pyrénées, de France Amérique Latine – Marseille, de Coopération A la Paix et de Lectures Partagées en Suisse.

LA COMMUNAUTÉ DE PAIX SAN JOSÉ DE APARTADÓ - COLOMBIE
Au coeur de la région d’Urabá, terre fertile, riche en ressources naturelles et un des centre névralgique de la guérilla. Une communauté prise au piège. Sous les balles des paramilitaires, de l’armée nationale, des FARC. Ici, vivent des hommes et des femmes. Au milieu du fracas des armes. Ils s’autoproclament Communauté de Paix le 23 mars 1997.
Ces paysans déplacés par les conflits refusent catégoriquement de quitter une nouvelle fois leurs terres. En tant que civils, ils revendiquent leur droit à ne collaborer ni avec l'État, ni avec la guérilla. Ils exigent le respect pour la vie. Ils réclament la dignité en tant qu’être humain.
Cette expérience collective de pratique de la non-violence en zone de guerre s’accompagne d’une tentative d’organisation sociale alternative, en dehors du système néolibéral. Une société basée sur le principe de solidarité avec l’assemblée communautaire, comme mode de décisions. La Communauté de Paix définit et met en place ses propres modèles d’éducation, d’agriculture de subsistance et d’échanges économiques.

Après quinze années d’existence, plus de cent soixante dix morts pour une population de mille deux cents personnes, la Communauté de Paix continue d’avancer dans ce processus de résistance civile, pacifique et politique.


LA GENÈSE DU PROJET

JUILLET 2009. Au commencement, il y a une discussion sur les rochers de Malmousque, à Marseille.
Une amie, Paméla, rejoindra dans quelques semaines l’équipe des PBI, Peace Brigades International, en Colombie. De notre côté, on a prévu de partir pour l’Amérique du Sud en mars 2010. On a envie de travailler sur la thématique terre et résistance.
Paméla est la première à nous parler de la Communauté de Paix de San José de Apartadó.


MAI - JUIN 2010. Depuis Lima au Pérou, nous rejoignons Medellin en Colombie. De là, un petit avion nous emmène jusqu'à Apartadó, dans la région d'Urabá, puis une jeep nous dépose à l'entrée de la Communauté de Paix.
On y reste un mois afin de réaliser un reportage pour la revue Silence. On partage leur quotidien, ils nous expliquent leur situation et leur positionnement. Ils nous emmènent jusqu'à Mulatos, plus de dix heures de marche dans la selva, pour assister à l'assemblée communautaire.
La rencontre est belle. Le temps s'est écoulé rapidement, nous voilà déjà sur le départ. Pourtant on sait déjà que l'on y reviendra.



FEVRIER – MARS 2012
. Repartir dans la Communauté était une évidence. Nous voulions en savoir plus, en dire plus... Nous y sommes donc revenus avec l'idée de relater cette expérience par une exposition et l'édition d'un livre de photographies et de récits. Ce projet est alors porté par les associations Contre-Faits et APART.
Cette fois ci nous sommes restés deux mois dans la Communauté. Nous avons assisté à la commémoration des massacres de Mulatos – La Resbalosa et à l'anniversaire des quinze ans d'existence de la Communauté. Nous avons approfondi les questions de mémoire, d'éducation autonome et d'économie solidaire.

JUIN – OCTOBRE 2012. De retour en France, nous travaillons à rendre possible, tout d'abord, la partie édition du projet. Dans le courant de l'été, la maison d'édition L'atinoir accepte le projet de livre en bilingue français/espagnol. Cela est très important, car cela signifie que le livre pourra être lu par les membres de la Communauté de Paix. Nous avons alors établi un partenariat avec l'association suisse Lectures Partagées qui a participé à la création des bibliothèques dans la Communauté de Paix. Elle se chargera de faire parvenir les exemplaires du livre aux différents hameaux de la Communauté.

À quoi va servir le financement ?

Le budget total du projet s'élève à 13500 euros.
Frais de réalisation du reportage : 3500 euros (voyages en Colombie, achat et développement des pellicules, tirage de planches contacts). Ces frais ont été avancés sur fonds propres par les porteurs de projet.
Coûts de fabrication du livre : 6500 euros (numérisation des négatifs, correction, design du livre, impression).
Coûts de fabrication de l'exposition : 3500 euros, numérisation haute définition des négatifs, tirages numériques professionnels, contre-collage, caisse de transport.

Dans un premier temps notre objectif est d'atteindre la somme permettant la fabrication du livre.
Pour cela nous avons obtenu un pré-achat de
50 exemplaires du livre par Amnesty International France, la prise en charge de la traduction par l'HISPAM et une aide financière de 2000 euros par Non-Violence XXI.
Afin de compléter notre budget,
nous avons décidé de soumettre le projet au financement participatif sur un pré-achat de 100 exemplaires du livre au prix de 17 euros.

Un premier objectif de 100 exemplaires pré achetés à 17 euros, nous permettra de payer les coûts de fabrication du livre jusqu'au premier acompte pour l'imprimeur.
Si nous dépassons ce premier objectif et atteignons les 2
00 exemplaires pré achetés à 17 euros, nous serons en mesure de couvrir la totalité des frais de fabrication du livre.
Au delà de 200 exemplaires pré achetés, les sommes reçues permettront de démarrer le financement de l'exposition dont le budget est de 3500 euros.
L'exposition sera présentée à partir du premier trimestre 2013. L'objectif est d'organiser des évènements dans différentes villes de France, de Suisse, de Belgique et d'Espagne.

À propos du porteur de projet

Nous sommes 2 porteurs de projet et 2 auteurs. Patxi Beltzaiz pour la photographie et Traba pour les récits.
Patxi Beltzaiz est photographe au sein du collectif Contre-Faits - collectif de photographes indépendants, auteurs et engagés.
Traba est voyageuse et relate ces expériences par le récit.

Ensemble, nous nous intéressons aux résistances en Amérique Latine, particulièrement autour de la thématique « terre et territoire » . Nous avons réalisé les reportages suivants :
au Chili
en Bolivie
au Pérou
au Mexique
En Colombie, pour réaliser la STRATÉGIE DU GRAIN DE SABLE, nous sommes restés trois mois dans la Communauté de Paix San José de Apartadó. En juin 2010 puis en février et mars 2012.