BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Sport Education in Asia

- Le sport au service du changement social et de l’éducation -

À propos du projet

Mon projet : Voyager. Voyager mais différemment: pour mettre mon voyage au service d’un projet. 

L’objectif est de lier mes aspirations personnelles et professionnelles dans une même mission. Voyager, découvrir et en même temps m'enrichir et me former. Ainsi pendant six mois de mission exploratoire sur le continent asiatique, d’octobre 2016 à avril 2017, mon but est d'échanger avec des acteurs locaux, autour de la vision d'un sport inclusif et éducatif et de mettre en pratique des méthodologies d'apprentissages éducatives par le sport.

Coopérer et apprendre de chacun pour s'enrichir mutuellement telle est la devise. C'est aussi nous permettre de pouvoir agir efficacement, dans chacun de nos pays, afin de lutter contre des problématiques sociales et sociétales avec l'outil du sport comme levier.

L'itinéraire :

(Inde, Sri Lanka, Thaïlande, Cambodge, Laos, Vietnam, Birmanie, Indonésie)​

Connaissant le domaine du sport et de l'éducation en France, il apparaissait opportun que je découvre le fonctionnement et l'utilisation du sport comme vecteur de changement social dans d'autres pays. Le jeu et le sport sont des outils puissants qui permettent la socialisation et l’intégration des publics les plus vulnérables. Le sport peut avoir ses limites mais utilisé et appréhendé comme un support pour atteindre des objectifs, il transmet des valeurs indispensables pour la construction de l’individu.

Le but est donc que je puisse m'enrichir de leurs savoirs et partager le mien, pour me permettre d'accroitre mon expérience et augmenter ainsi mes savoirs-faire. L'échange avec les acteurs locaux est donc primordial afin de partager nos outils éducatifs et sportifs en fonction de nos cultures respectives et ainsi s'apporter des "bonnes pratiques" utiles et nécessaires à la qualité, variété dans nos interventions. 

En amont de l’excursion, des contacts seront pris avec des des associations ou structures locales qui agissent dans les secteurs de l’enfance, de l’éducation ou encore du sport. L’objectif sera de parcourir différents pays d’Asie et de partager, avec les strucutures soucieuses de ces questions de sport-éducation, nos savoirs et ainsi collaborer.

Je profiterais également des nouveaux apprentissages pour les transmettre aux enfants d’une école de ma région natale. Les enfants découvriront d’autres cultures que ce soit géographiquement, culturellement, dans les domaines sportifs ou encore culinaires. Tous les mois, j’aurais contact avec cette classe pour ainsi leur partager des recettes de cuisine, des jeux traditionnels, l’itinéraire de mon parcours ou même les histoires du pays dans lequel je suis. J’ai à cœur de pouvoir mener à bien mon projet, mais la curiosité de découvrir leur culture au sens large, me sera non seulement bénéfique mais également aux enfants.

Mon souhait est d'apporter une plus-value à cette expérience au-delà des six mois de voyage. C’est pour cela que j’ai proposé mon projet à une ONG que j’ai pu connaitre par le biais de mes études : PLAY International.

Les contacts que j’aurais tissés pendant ces six mois pourraient permettre à PLAY International de développer de nouveaux projets en Asie ; continent où l’ONG est intervenue dans le passé (Sri Lanka, Inde, etc.) et où elle souhaite continuer de s’investir. Je transmettrais également à PLAY International les jeux et nouvelles méthodes d’éducation par le sport que j’aurais identifiés pendant mon voyage pour qu’ils viennent continuer à enrichir leurs actions sur le terrain et permettre à des milliers d'enfants de pouvoir être sensibilisés à l'éducation par le sport.

Depuis 1999, l’ONG PLAY International est intervenue auprès de plus d’un demi-million   d’enfants dans douze pays. Son action quotidienne sur le terrain a permis de démontrer que   le sport constitue une formidable source de solutions pour répondre aux enjeux éducatifs, sociaux et sanitaires.

A travers son action au Burundi, au Kosovo, à Haïti ou encore au Sri Lanka, l’ONG a su développer des solutions novatrices permettant aux enfants   d’apprendre, de s’intégrer ou de surmonter un traumatisme en jouant.

En optimisant ses capacités en matière de création de contenu pédagogique et d’ingénierie sociale, l’ONG permet à un nombre croissant d’organisations   du secteur du sport, de l’éducation et de l’humanitaire d’activer des initiatives telles que le programme Playdagogie.

La Playdagogie est donc la méthodologie d’accompagnement destinée aux enfants de 6 à 12 ans développée par PLAY International depuis le début des années 2000. 

Tous ces détails en image :

Liens vers l'ONG & pour en savoir plus :

    Facebook : Pl4y International

Youtube :  Play International

       Twitter : PLAY International  @Pl4y

Pour plus d’informations sur l’ONG, ses missions, actions : http://pl4y.international/fr/

Pour plus d’informations sur le concept de la Playdagogie (le jeu comme un outil éducatif créé par Play) : http://www.playdagogie.org

À quoi va servir le financement ?

  • Objectif 1 : Pouvoir sensibiliser les enfants et mettre en place des activités pédagogiques et éducatives auprès des bénéficiaires

  • Objectif 2: Rencontrer les acteurs locaux et favoriser le développement/le partage d’outils pédagogiques, éducatifs et sportifs au sein des structures locales

  • Objectif 3 : Développer le sport comme outil de changement social à l’international et sensibiliser les pays soucieux d’agir pour l’éducation et la sociabilité des enfants en créant des solutions concrètes nées de collaboration et d'échanges

  • Objectif 4: Etablir un rapport final de capitalisation de mon expérience et le remettre à PLAY International dans le but que l’ONG développe ses actions en Asie

À propos du porteur de projet

Marie, diplômée en Master Sport et Sciences Sociales spécialité Intégration, je suis convaincue que le sport peut être vecteur de liens, de sociabilité, de joie et de partage. L’utiliser comme support permet à de nombreux publics d’évoluer, d’être intégrés ou d’être sensibilisés à des thématiques sociétales.

A 24 ans, ce projet se dessine comme une opportunité qui me permet d’enrichir mon expérience, de partager mes connaissances et de me confronter à la découverte d’autres cultures. Comme on l'entend souvent "les voyages forment la jeunesse" : ces six mois pourront donc autant m'apporter professionnellement que personnellement. Le partage, l'échange et le sport (éducation) constitueront le coeur de ce voyage.