BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Spartacus,l'hommage à Crixus

Court-métrage du genre cinématographique "Péplum"

À propos du projet

Spartacus, l’hommage à Crixus est un court-métrage écrit par Nicolas Royer pour le baccalauréat dans le cadre de son option Cinéma Audiovisuel en série Littéraire à l’Ensemble Scolaire Jean XXIII de Montigny-lès-Metz. Ce film, qui s'inscrit dans le genre cinématographique du péplum - le péplum est un genre cinématographique dont l’action se situe historiquement dans l’Antiquité - sera tourné en mars 2014 dans des sites historiques de la région Lorraine « élargie » (Amphithéâtre de Grand, Villa Borg, Temple du Donon). Ce projet est encadré par le professeur de Cinéma Audiovisuel Patrice Peyras ainsi que par le  SAM  (Service Audiovisuel et Multimédia de l'Université de Metz, partenaire professionnel de l'option).

Le court-métrage bénéficie déjà de nombreux soutiens bénévoles : conseillers historiques pour l'écriture du scénario, onze comédiens, spécialistes pour les combats et les effets spéciaux, techniciens pour l'image et le son. Une musique originale sera composée et orchestrée par Baptiste Brice puis enregistrée avec le Conservatoire d’Asnières-sur-Seine. L’association  La cité des Leuques apporte son soutien en installant pour le tournage un camp romain à Saint-Amand Sur Ornain...

Bref, une vraie équipe de réalisation, composée d'une trentaine de personnes, est née pour amener à terme ce projet ambitieux!

N'hésitez pas à parler du projet Spartacus, l'hommage à Crixus  autour de vous, de partager la page ulule sur les réseaux sociaux!

Synopsis:

En pleine rebellion contre la république romaine, Spartacus apprend la mort de son ami Crixus. Fou de douleur, il décide de se venger…

L'originalité du scénario Spartacus, l'hommage à Crixus est de proposer une approche plus intimiste du personnage de Spartacus et de s'intéresser plus précisément à un épisode douloureux de sa vie : la perte de son ami proche Crixus. Comment une blessure toute personnelle peut faire perdre de vue l'intérêt général? C'est aussi une réflexion sur la nature de l'homme, car, comme l'a écrit l'historien grec  Thucydide :

« Il est dans la nature de l'homme d'opprimer ceux qui cèdent et de respecter ceux qui résistent ».

Le court-métrage sera dans un premier temps présenté à l'épreuve du baccalauréat session 2014 puis envoyé à différents festivals en France et à l'étranger.  Nous solliciterons aussi de multiples médias locaux (télévision et presse) pour faire parler du projet et lui donner une résonance régionale. Nous voulons toucher le plus de spectateurs possible pour faire découvrir à un large public l'option Cinéma Audiovisuel proposée en lycée et donner l'envie aux jeunes de mettre en place des projets cinématographiques ambitieux ! Tout est possible lorsqu'un rêve vous porte !

À quoi va servir le financement ?

Votre soutien ulule servira:

- à acheter les différents costumes pour le tournage mais aussi les armes, boucliers, accessoires...

- à financer les différents frais logistiques engagés durant le tournage: transports, hébergement, nourriture...

- aux frais divers : DVD, affiches pour les soutiens, envois par la poste des contre-parties...

À propos du porteur de projet

Nicolas ROYER

Passionné de cinéma depuis son plus jeune âge, Nicolas Royer, deviens à 10 ans bénévole au Cinéma Marly-Scope, où on lui confie l’accueil en salle des spectateurs. Par la suite, l’association Marly-Scope est dissoute pour devenir Marlymages. Il décide de continuer l’aventure et  obtient le CAP de projectionniste en 2010, puis devient projectionniste bénévole au cinéma Marlymages. A son entrée en seconde, il choisit l’option facultative « Cinéma Audiovisuel » au lycée Jean XXIII,puis il rentre en première section Litteraire avec l'option lourde " Cinéma Audiovisuel" et réitère en terminale

Egalement passionné par la radio, il entreprend en 2011 des démarches pour suivre une formation d’animateur radio et envoie des demandes aux radios de Metz. En Novembre 2011, il est accepté à « Radio Jerico » pour suivre sa formation dans la matinale de Thierry George, tous les mercredis et vendredis avant d’aller en cours. Il est actuellement en négociation avec la mairie de Marly, pour pouvoir créer une radio associative sur Marly.

En mai 2012, il rentre au comité de direction du cinéma Marlymages, et peut ainsi participer à l'organisation des différents évènements du cinéma et participer aux prises de décisions importantes de l'association.

Durant la même année, il participe également au projet de réalisation d'un court-métrage en stop-motion nommé "Bolides !" avec Antonin Raffin et Baptiste Brice (financé avec des soutiens ulule)

En avril 2013, il réalise et présente un court-métrage, nommé "Cold Skin" dans le cadre des "Travaux Pratiques Encadré" pour le baccalauréat où il obtient une note de 20/20.

Patrice Peyras

Patrice Peyras est enseignant chargé de l'option cinéma audiovisuel à l'Ensemble Scolaire Jean XXIII de Montigny-lès-Metz depuis 1993.

Il accompagne chaque année de nombreux projets de réalisation d'élèves, souvent primés dans divers festivals (dernière réalisation primée en date : Bernard-Henri, l'ennui of evil du jeune réalisateur Alfred Mathieu, chargé avec Arnaud Costa des effets spéciaux numériques et visuels dans le film Spartacus, l'hommage à Crixus).

La démarche pédagogique de Patrice Peyras repose sur une vraie considération des réalisations des élèves : cela suppose d'avoir toujours  à leur égard une exigence quasi-professionnelle.

L'expérience de ces vingt années d'enseignement lui a montré que le court-métrage du baccalauréat marquait profondément – parfois même professionnellement - les élèves concernés (c'est le cas par exemple du réalisateur Nicolas Birkenstock, qui a obtenu son baccalauréat littéraire option cinéma en 1995, et qui sort en 2014 son premier long métrage de fiction avec dans le rôle titre Philippe Torreton...).