BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Je suis toi

Jeu de miroirs

À propos du projet

Entre 1996 et 1998, j’ai réalisé une série de photographies que j’ai intitulée « À propos des chiens, le regard et le désir ».

C’est cette série qui m’a permis de faire mes premiers pas dans « le monde de l’art ». D’importants musées et fondations de mon pays m’ont acheté des œuvres, parmi lesquels le MNCARS (Musée national Reina Sofía, Madrid), les fonds de la Communauté de Madrid ou la Collection d’Alcobendas, entre autres.

Il y a environ trois ans, j’ai ressenti le besoin de reprendre ce premier travail, de m’y replonger et de continuer à explorer ce puits de signifiants et signifiés.

Le projet pour lequel je sollicite votre aide concerne l’édition d’un livre réunissant ces nouvelles photographies et celles que j’ai réalisées de 1996 à 1998.

Le livre se composera d’environ 40-45 photographies : 23-28 images en couleur réalisées ces trois dernières années, et les 17 photos en noir et blanc de la première série, accompagnées de quelques réflexions autour de la subjectivité.

Pourquoi ce livre ?

Au travers de la photographie, j’ai souvent la sensation que « la réalité » n’existe pas, que tout dépend de l’interprétation que nous faisons des choses en fonction de notre point de vue, de la culture à laquelle nous appartenons, de nos convictions, etc. C’est la photographie qui m’a aidée à voir les choses différemment. C’est elle qui m’a donné la possibilité de mieux me connaître et d’explorer la subjectivité des autres.

L’idée de ce travail est née du désir de comprendre une phobie. Un jour, j’ai commencé à entrevoir comment fonctionnait la « structure de la phobie » et je me suis rendu compte que ce n’était pas des chiens dont j’avais peur.

Ce livre est aussi pour moi l’occasion de rendre hommage à la psychanalyse, qui m’a aidée à trouver mon chemin dans la photographie et dans la vie.

À quoi va servir le financement ?

J’aimerais éditer un livre d’artiste en 1000 exemplaires. Si j’obtiens la somme nécessaire, j’aimerais que ce livre soit un très bel objet, avec une couverture rigide et du papier de 150 g de bonne qualité, pour des dimensions de 26 x 26 cm. Les photographies seront imprimées à fond perdu et le livre comptera 120 à 135 pages environ. Plus les sommes récoltées seront importantes, meilleure sera la qualité de l’ouvrage. L’aide que je sollicite couvrira 50 % du total du projet, mais si j’obtenais un peu plus, ce serait fantastique !

QUELLES SONT LES CONTREPARTIES QUE JE PROPOSE ?

- Pour 10 €, mon éternelle reconnaissance et une photographie numérique tirée du livre.

- Pour 30 €, vous recevez un exemplaire du livre signé par l’auteur (+ frais d’envoi).

- Pour 40 €, vous recevez un exemplaire du livre signé par l’auteur, avec votre nom et mes remerciements en dernière page en tant que sponsor du livre (+ frais d’envoi).

En plus de l’envoi à domicile du livre signé par l’auteur, je vous propose également les contreparties suivantes :

- Pour 70 €, vous recevez 1 photographie de l’un des meilleurs portraits du livre. Photo de 25 x 25 cm et image de 23 x 23 cm, signée et numérotée sur papier baryté Ilford avec des encres pigmentées longue durée. Édition limitée à 150 exemplaires (+ frais d’envoi).

Il s’agit de cette photo :

- Pour 900 €, vous recevez la photographie la plus spéciale du livre, le portrait du chien qui figure en couverture, de 100 x 100 cm, signée et numérotée sur papier baryté Ilford avec des encres pigmentées longue durée (tirée en 12 exemplaires + deux épreuves d’artiste), +  un exemplaire du livre signé par l’auteur, avec votre nom et mes remerciements en dernière page en tant que sponsor du livre.

Il s’agit de cette photo :

- Pour 1 200 €, je réalise un portrait de votre chien et je vous envoie une photographie signée de 100 x 100 cm, sur papier baryté Ilford avec des encres pigmentées longue durée, à condition que vous m’autorisiez à utiliser cette photo dans le cadre d’un futur ouvrage, projet ou exposition, ainsi qu'un  exemplaire du livre signé par l’auteur, avec votre nom et mes remerciements en dernière page en tant que sponsor.

À propos du porteur de projet

Amparo Garrido est une artiste visuelle installée à Madrid.

Son œuvre inclut des photographies et vidéos exposées dans des collections importantes, telles que le MNCARS (Musée national Reina Sofía, Madrid), les fonds de la Communauté de Madrid ou la Fondation Coca-Cola, entre autres.

En tant que photographe, elle a notamment reçu le Ier prix ABC en 2001 et le IIème prix Purificación García en 2007. La même année, elle s’est lancée dans l’aventure de la vidéo grâce à une bourse Iniciarte du gouvernement d’Andalousie.

Elle a réalisé des expositions individuelles et a participé à de nombreuses expositions collectives depuis 1986.

Ses dernières expositions individuelles sont les suivantes :

« Tiergarten, un jardin romantique allemand » au Museo del Romanticismo de Madrid, en 2012 ;

« Ce dont je ne peux pas parler », Studio Ameba, Athènes, Grèce, en 2010 ;

« Ce dont je ne peux pas parler », Galerie Travesía Cuatro, Madrid, en 2006-2007 et

« Une maison, un texte », Galerie Travesía Cuatro, Madrid, en 2004.

Quelques exemples de ses dernières expositions collectives :

" El Sur - Der Süden ". Galerie Susanne Albrecht. Berlin 2013;

« VIVA Collections on Tour », Fondation Lázaro Galdiano, Madrid 2013 ;

« REGION CERO Festival d’art vidéo latino de New York », Centre Rey Juan Carlos I de España de l’Université de New York, États-Unis, 2013 ;

« Quatre femmes, présentation d’art vidéo », Musée d’Art contemporain d’Ibiza (MACE), 2012 ;

« Femmes indomptables », Cinémathèque du Matadero, Madrid, 2012 ;

Ier Marathon vidéo MAV « Où en es-tu ? », Casa Encendida, Madrid, 2012 ;

« En espagnol et d’autres langues », Project Room Space, Longwood Art Gallery, The Bronx Council on the Arts, NY, États-Unis, 2011 ;

« Destination/Zierlot Berlin », Studio 1, Bethanien, Berlin, Allemagne, 2011 ;

« Dix ans de photographie espagnole contemporaine », Collection Fondation Coca-Cola, Institut Cervantès Sao Paulo, IC Rio de Janeiro, IC Brasilia et IC Salvador de Bahia, Brésil, 2011 ;

« La ville magnifique » Architectures dans la collection Circa XX-Pilar Citoler, Centre andalou de la Photographie, Almería, 2011 ;

8ème édition du Projet Circo. IIème exposition de vidéo-création, Centre Wifredo Lam, La Havane, Cuba, 2011 ; ou encore

« Chasseurs d’ombres », préparée par Rosa Olivares et organisée par la SEACEX dans divers musées d’Amérique latine, notamment au Mexique, à Cuba, en Argentine, au Chili, en Colombie, au Pérou, au Brésil, au Panama ou au Costa Rica, 2010.

Pour toute question ou précision, n’hésitez pas à m’écrire à l’adresse suivante :

[email protected]

Pour en savoir plus concernant sa trajectoire :

www.amparogarrido.com