BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Soutenez L'Epicerie Equitable !

3 établissements, 14 travailleurs militants à Lille et à Lyon

  • L'épicerie et ses noisettes

    Cette news est réservée aux contributeurs du projet. Vous savez ce qu'il vous reste à faire !

  • Voilà les enfants !

    Cette news est réservée aux contributeurs du projet. Vous savez ce qu'il vous reste à faire !

  • Le mieux est l'ennemi du bien ...


    Cliché de Vincent lors de la fête de vendredi dernier Merci Simone ! à L'épicerie équitable de Lyon

     

    Quand nous avons fondé L'épicerie équitable en 2004, Bigna qui, dès le début, a cru en nous et en notre projet un peu fou, nous a confié cette parole sage :

    "Le mieux est l'ennemi du bien"

    Nous sommes d'accord à 102% ! En effet, nous pourrions (comme on nous le conseille) vous demander d'atteindre 110%, 120%, 1000% ! Mais à quoi bon ? VOUS avez sauvé et liberé l'épicerie et ses épicer(e)s et c'est BIEN et c'est énome !

    La campagne se termine demain à minuit et nous en sortons de là grandis par vous tous en voie vers une vie professionnelle et personnelle plus sereines pour tout le monde. C'est un peu comme si nous nous étions désapproprié le projet tant vous nous avez dit : "ON va y arriver" ! Encore une fois, ça fait chaud au coeur, MERCI !

    Enfin, hier, Yvanne qui est passée nous voir nous a rappelé un essentiel :

    "Votre banquier ne sera JAMAIS votre ami".

    C'est vrai qu'on a eu tendance à l'oublier

    Comptez sur nous pour poursuivre  l'aventure en étant un relais solide des initiatives, sociales, solidaires, écologiques et bienveillantes, on ne lâche rien !

    Et bien sur, on vous tient au jus pour la suite des évenements et des contreparties.

    Si vous souhaitez continuer à recevoir des nouvelles de nos combats, de nos amis, de nos produits et de nous au delà de la plateforme participative Ulule, vous pouvez nous indiquer votre adresse de courriel ici.

    A bientôt !

  • A propos de coopération ...

    84 % ! On y est presque et c'est grâce à vous TOUS !

    Du coup, on pense tout de suite à un leitmotiv de l'équipe du journal Fakir (réalisatrice du film Merci Patron ! que nous vous suggérons de courrir aller voir) :
    "Sans vous, on ne peut rien. Avec vous, on peut beaucoup. Et c'est pour ça qu'à la fin, c'est nous qu'on va gagner !"

    Aujourd'hui, vendredi 10 juin :

    • A Lyon, nous sommes dans les derniers préparatifs de la fête Merci Simone !
    • A Lille, ils font semblants d'être ronchonchons de ne pas pouvoir profiter de Merci Simone ! (mais en fait, tout le monde sait que les nordistes sont quasi-incapables d'être grincheux)

    Toute cette coopération de votre part fait chaud au coeur et pour cela nous ne vous en remercierons jamais assez !

    Quant à la coopération bancaire, il nous semble temps de rentrer un peu dans les détails de nos liens avec notre banque coopérative débutés en 2004 ...

    Tout d'abord, nous sommes assez fiers car nous avons été élus champion toutes catégories de nos 2 cabinets d'expert-comptable (l'ancien et le nouveau) en terme de frais bancaires, toute taille de structure et tout type d'activité confondus.

    Comment est-ce arrivé ?

    En 2013/2014, nous avons du auto-financer un certain nombre de choses comme :

    • la transformation de l'épicerie équitable de Lille, le départ et le renouvellement complet de son équipe (débauchée par la mafia bio lilloise)
    • l'achat d'un véhicule utilitaire (pour ceux qui ont connu le c15 tétanos, vous savez qu'il était plus que temps)
    • du matériel plus grand, plus robuste, plus professionnel, plus couteux

    De plus, l'épicerie, comme toutes petites structures qui grandissent un peu (trop) vite, a vu son besoin en fond de roulement augmenter de manière significative pour le stock et le matériel nécessaire à son métier. Enfin, rappelons que la marge réduite de l'épicerie par rapport au type d'activité et par rapport à l'éthique fixée, rendent les besoins plus difficiles à financer qu'une production de pain ou qu'un bistrot par exemple.

    A partir de là, la trésorerie était à plat, nous avons donc post-financé ces investissements et ce besoin en fond de roulement en contractant un prêt auprès de nos amis de La Nef (Société de finance solidaire) acoquinée adossée au Crédit Coopératif. Ce prêt a mis de longs mois avant d'arriver et pendant ce temps, nous nous sommes faits défoncer par le crédit Coopératif, créant de fait un énorme découvert qui s'auto-alimente.

    Là où le crédit coopératif aurait du être un accompagnateur, un partenaire en attendant le déblocage du prêt Nef, il a agit tout à fait à l'inverse.

    Ce que nous reprochons au Crédit Coopératif :

    • dans la forme, c'est une des banques françaises les plus chères, les plus archaïques et de fait des moins compétentes
    • dans le fond, leur communication est basée 100% sur l'éthique alors qu'on ne peut pas dire qu'il s'agisse de 100% de leurs pratiques

    Aujourd'hui La Nef a eu l'agrément de la Banque de France pour devenir banque mais les comptes courants avec moyens de paiement n'arriveront pas avant 2017/2018.
    Nous surveillons aussi de près l'ouverture possible de compte professionnel au Crédit Municpal, cette banque publique et locale.

    Concernant le crédit coopératif, nous croyons qu'il n'en a rien à en attendre à partir du moment que l'on sait qu'il s'agit du groupe BPCE (Banque Populaire - Caisse d'épargne).

    Ce qui est rigolo dans cette histoire c'est que depuis que nous avons pointé cette brebis galeuse, nous avons beaucoup de retour du type : "Ah oui, moi aussi avec le crédit coopératif je rencontre des difficultés ..."

    Afin de permettre à chacun de mieux comprendre, vous trouvez ici notre bilan 2015 qui laisse apparaitre une perte de 18.000EUR pour presque 21.000EUR de frais bancaires (sans compter ce que ces frais bancaires ont engendré d'autres frais chez les fournisseurs et organismes sociaux (urssaf, rsi, mutuelle ...).

    Merci encore à vous, et n'oubliez pas :

    "Sans vous, on ne peut rien. Avec vous, on peut beaucoup. Et c'est pour ça qu'à la fin, c'est nous qu'on va gagner !"

     

  • Merci Simone !

    Cette news est réservée aux contributeurs du projet. Vous savez ce qu'il vous reste à faire !