BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Herbarium magicae, les sorcières botaniques

Artbook, livre riso illustré de plantes et de magie

À propos du projet

 

✩◝(◍⌣̎◍)◜✩

Pour les retardataires, il est encore temps de pré-commander votre livre sur OKpal :

https://www.okpal.com/herbarium-magicae-les-sorcieres-botaniques/

 

 

 

 

Ce projet de livre résulte d'un défi créatif international nommé Inktober, lancé en octobre dernier et lors duquel j'ai commencé une série d'illustrations au trait sur le thème des « sorcières botaniques ».

Célébrer à la fois la flore et la féminité à travers mes personnages des petites sorcières botaniques, était à la fois amusant et passionnant. Cela m'a permis de faire des recherches sur les plantes sauvages de France, et d'ailleurs, et d'explorer les liens entre sorcellerie et végétal.


- Le reishi -

 

- Le myosotis -

 

- La camomille -


Un peu à la manière d'un herbier, ou de planches botaniques, j'ai choisi de mettre en scène chaque petite sorcière auprès de sa plante, dont elle est l'esprit-gardien. Chaque sorcière gardienne est attachée à une plante en particulier.  Le but était pour moi de rendre compte de la personnalité de la plante et de sa gardienne, au travers d'une tranche de vie, un instantané mi-herbier, mi-grimoire. Ces sorcières sont de bonnes sorcières, pas la version maléfique qui est le plus souvent représentée. Mais certaines sont néanmoins redoutables, vous vous en rendrez compte...

Il ne s'agit pas d'un ouvrage scientifique, ni d'un livre de recettes magiques, mais bien d'un livre qui fait la part belle aux illustrations. Associer un dessin descriptif qui puisse permettre de reconnaître des plantes que chacun peut avoir plus ou moins l'occasion de voir dans son environnement, avec une dimension liée à l'imaginaire et au sentiment profond que les plantes ont d'une certaine manière elles aussi une âme était mon objectif. Chaque sorcière incarne un esprit gardien de la plante, détenant des pouvoirs particuliers et/ou des caractéristiques liées à cette plante, selon ce que la plante en question m'a inspiré.

 

- Le romarin -

 

J'ai choisi de présenter des plantes sauvages, mais il y aura également quelques plantes de jardin. La plupart sont des plantes médicinales et/ou associées à la sorcellerie. Citons déjà la camomille, la pâquerette, le myosotis, le lierre, le pommier, la belle de nuit, entre autres... Et la sulfureuse jusquiame noire. D'autres seront dévoilées au fil de la campagne...

 

- La jusquiame noire -

 

J'avais envie de pousser plus loin ce projet des sorcières botaniques, et de leur permettre d'exister ensemble, réunies dans un grand livre. Afin que la magie opère, j'ai voulu faire de ce livre un très beau livre et j'ai accordé beaucoup d'attention aux matières et aux couleurs. Il sera imprimé entièrement en France dans des imprimeries artisanales. Je vous explique cela plus en détails plus bas. Grâce à la collecte, le livre sera imprimé en un tirage unique de 200 exemplaires, tous numérotés.

 

 

- Aperçu du livre, couleurs en cours de définition -

 

Le livre sera imprimé en format A4 (21 x 29,7 cm) en risographie sur un beau papier crème un peu épais (120 g), à la matière mate pour les pages. Il y aura 64 pages, imprimées en 2 couleurs. Une plante pour une double-page. 31 plantes en tout dans le livre (31, car 31 jours dans le mois d'octobre).

La couverture sera souple due à la méthode de fabrication du livre, la reliure un dos carré-collé. Pour avoir un beau rendu "à l'ancienne" j'ai prévu une jaquette additionnelle qui viendra rigidifier la couverture, apporter un confort à la manipulation de la tranche, et surtout j'ai opté pour une impression traditionnelle typographique avec son impression en creux.

 

- Le henné -

- La pâquerette -

- La primevère officinale -

 

- L'anémone -

 

 

 

Vous avez sans doute des interrogations sur ce point. Détaillons cela.

D'invention japonaise, la risographie a hérité son nom de son inventeur, le japonais Riso  Kagaku (c'était en 1986). Écologique, elle utilise une encre sans solvant (à base végétale, soja) et un film en fibre de banane, et est très sobre en énergie. Entre sérigraphie et offset, la technique permet d'imprimer rapidement à un prix modéré.

Voici enfin une particularité importante : un rendu unique tramé et granuleux – lié au passage successif de la feuille dans l’imprimante et à la superposition des couches de couleurs – produit des variations de textures, de grains et des décalages qui rendent chaque feuillet imprimé singulier dans un processus de reproduction en nombre. Il y a donc des imprévus et des imperfections dans l'impression, mais c'est ce qui fait son charme.

 

crédits photo : fidèle et hatopress

 

 

La jaquette sera elle imprimée en impression typographique. Explications.

Cette technique, l'impression typographique (ou letterpress en anglais), c'est la méthode d'impression ancestrale (un peu modernisée) qui permet d'utiliser là encore un beau papier naturel, dans lequel la force de la presse laisse une empreinte en creux. Et les encres sont des tons directs, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de mélange optique de plusieurs couleurs pour obtenir le ton souhaité. L'encre appliquée est celle que l'on souhaite directement. De quoi satisfaire l'oeil et la main du lecteur.

 

 

Procédé mis au point par Gutenberg autour de 1452, l’impression typographique a ensuite été utilisée et perfectionnée pendant cinq siècles. Elle est encore utilisée pour certains travaux artistiques ou de finition.

L’impression typographique consiste en une impression directe sur le papier, au moyen d’un ou plusieurs éléments en relief. Ses éléments caractéristiques sont :

  • La presse, (inspirée du pressoir à vin et en bois à l'origine) ;
  • Le caractère mobile en alliage de métal (ou en bois, matrice polymère ou linogravure) ;
  • L’encre, avec la bonne viscosité pour « se fixer » aux éléments de la composition une fois ceux-ci encrés.

Ces éléments sont assemblés dans une forme (châssis) avant d’être mis sous presse.
La presse peut être manuelle ou mécanique.

L’impression est directe, c’est à dire qu’il n’y a pas d’intermédiaire entre la feuille de papier et les éléments imprimants. Ceci explique que, semblablement aux tampons, les éléments imprimants sont « à l’envers » ou plutôt, en miroir.

(source : nundesign.fr)

 

Nous voilà donc avec une jaquette qui sera imprimée en France artisanalement, aux accents de grimoire. La jaquette n'étant pas encore imprimée vous avez là un aperçu. Ce sera encore plus beau en vrai c'est garanti !

 


 

Aperçu de la planche A4 mystère

À quoi va servir le financement ?

 

Les fonds collectés serviront à payer l'impression du livre en risographie 2 couleurs, à sa fabrication (reliure), à son expédition jusqu'à moi, ainsi qu'à la fabrication de la jaquette en impression typographique. Ils serviront aussi à financer les contreparties, les envois et emballages des livres et contreparties, les taxes et les frais d'Ulule.

 

 

 

Au stade de financement 100%, c'est merveilleux le livre se fait ! Mais je ne suis pas rémunérée pour mon travail sur le livre. Pourtant il y a du travail : les planches sont presque toutes dessinées, 70% sont encrées, et il reste la mise en couleur à faire ainsi que la mise en page.

Tout mon travail ne sera donc rémunéré qu'à partir du palier 175%. Alors je compte sur vous pour aller encore plus loin !

J'ai aussi prévu des bonus très sympathiques en cas de dépassement de l'objectif initial. Pour qu'ils puissent se faire, il faut faire chauffer le compteur ! Ils seront ajoutés aux contreparties des contributeurs à partir du palier "Lisière lumineuse".

Le livre pourrait ainsi passer à 3 couleurs, au lieu de 2. Un ex-libris spécial pourrait être ajouté à chaque livre... Et d'autres choses charmantes encore ! Alors, on y va ! :)

 

- La coriandre -

 

- La sauge -

 

 

 

 

/// BONUS ///

Cette illustration originale à l'aquarelle réalisée à l'occasion de la collecte,

(format environ 12x17 cm) est mise en jeu pour la période allant jusqu'au lundi 3 juin.

Un contributeur, parmi ceux ayant contribué au projet jusqu'au lundi 03/06 à 14h sera tiré au sort

et recevra cette illustration en plus de ses contreparties choisies.

À propos du porteur de projet

 

Je suis Caroline Chinal Alibert-Sens, aussi présente sous le pseudonyme Madame Rhubarbe sur les réseaux sociaux. Je suis notamment diplômée de l'École Supérieure d'Art et de Design d'Amiens en design graphique. Je suis graphiste et illustratrice, j'ai travaillé pour des entreprises et des particuliers.

Je vis et travaille à la campagne, dans le Sud-Ouest de la France depuis 2012, et la vie au contact de la nature m'apporte beaucoup d'émerveillement, de surprises et d'inspiration. J'avais envie de rendre compte de toutes les merveilles que notre généreuse nature peut nous apporter si on prend le temps de la regarder d'un peu plus près. Laissez les petites sorcières botaniques vous entraîner à travers champs et sous-bois !

Share Suivez-nous