BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Soleil Solidaire de Tours à Marrakech

Utilisation des fours solaires au Maroc

À propos du projet

SALAM ALEYKOUM ou  BONJOUR !

Nous avons besoin de fonds pour finaliser le financement d'un projet qui nous tient particulièrement à cœur. En effet, nous sommes 14 lycéens de Terminale S au Lycée Vaucanson à Tours, qui, accompagnés de nos professeurs, cherchons à poursuivre un projet mis en place il y a deux ans. Notre programme est centré sur l'utilisation du four solaire BISS. Créé par l'association Bolivia Inti Sud Soleil, il a été inventé pour permettre aux familles vivant dans des pays en voie de développement de cuisiner sans consommer de bois et sans être soumis à des vapeurs toxiques. Ce cuiseur est réalisé grâce à un montage simple, avec des matériaux rudimentaires, afin de pouvoir être reproduit dans des villages avec peu de moyens.

Depuis deux ans, le lycée Vaucanson collabore avec l'association Bolivia Inti Sud Soleil (BISS) et a déjà implanté 3 fours solaires dans la région de Marrakech.

Installation d'un four solaire à Isgouffa en novembre 2012

La première expédition a consisté à assembler des fours et faire une démonstration rapide de leur utilisation dans les villages d'Isgouffa (vallée de N Fiss), Tafza (vallée de l'Ourika) et dans la médina de Marrakech. Or, l'utilisation de ces fours mène à un changement profond de coutumes qui nécessite un travail sur la durée alliant pédagogie, démonstration et conseil d'entretien. En ce qui nous concerne, depuis un an, dans le cadre de nos cours et de notre temps libre, nous nous sommes fixés 4 grands objectifs : 

- Etudier et comprendre le principe de fonctionnement du four solaire pour en améliorer ses performances

- L'adapter à la distillation solaire suite à une demande du Président de l'association DARNGH œuvrant pour le développement rural de la région de Marrakech; 

Essai de la distillation avec le four solaire (01/2014)            Essai avec une parabole solaire (08/2014)

- L'adapter au séchage des aliments dans le but de leur conservation à la demande de cette même association.

Transformation et adaptation du four solaire pour le séchage des aliments (08/2014)

- Soutenir l'action de Dar Bellarj par l'intermédiaire de l'association Albassar, contre la cataracte des artisans de la médina de Marrakech. Cet objectif solidaire, s'éloigne de notre but principal, mais lors du premier déplacement, nos aînés ont été sensibles à cette action. En effet, lorsqu'un artisan perd la vue, il ne peut plus subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille et ne peut plus transmettre son savoir. Ainsi, en janvier 2014, nous avons organisé un loto au lycée qui nous a déjà permis de verser 1500€ à l'association Dar Bellarj, ce qui permettra d'opérer 6 artisans car le coût des deux implants est de 250 €, sachant que le chirurgien marocain, le docteur Raiss, qui pilote cette opération, met à disposition matériel et intervention gracieusement. 

Ainsi, nous envisageons un déplacement au Maroc du 13 au 24 octobre 2014 pour faire la promotion du four solaire et de ses adaptations. Notre dessein serait de faire des démonstrations de l'utilisation du four, d'expliquer son montage simple qui le rend facile à reproduire, afin d'avoir de l'impact sur la population locale et qu'elle s'intéresse aux alternatives que ce cuiseur peut lui offrir. En plus d'être une solution économique, car ils n'auront plus besoin de bois ou autres matériaux, cette offre est écologique et bénéfique pour l'environnement.

Outre les aspects pratiques de ce four, ce voyage permettrait également un échange culturel hors du commun.

En effet, nous passerons quelques jours dans des villages reculés, où la façon de vivre des habitants est très différente de la nôtre, où la culture n'est pas la même, et c'est également pour ces moments, ces rencontres et ces échanges incroyables que ce projet nous est si cher. Le four solaire étant implanté depuis plus longtemps en Amérique Latine où il y a déjà fait ses preuves : en effet des familles qui possédaient un four solaire en ont parfois commandé un deuxième, pour vendre les plats cuisinés notamment, ce qui permet aux familles d'avoir une rentrée d'argent, grâce à l'activité des femmes, qui participent donc aux revenus du ménage.

Echange culturel entre les lycéens et des jeunes marocains de la médina

Notre projet est basé sur la collaboration, la coopération et la découverte. Nous cherchons à proposer à ces populations des techniques dont nous disposons qui pourraient améliorer leurs conditions de vie. Les cuiseurs BISS ont déjà fait leur preuves en Amérique latine, nous voulons donc faire en sorte que le Maroc ait cette chance lui aussi.

A quoi va servir le financement ?

Nous avons besoin de 1000€ pour implanter de nouveaux fours solaires au Maroc, mais aussi les adapter à la distillation des huilles essentielles et au séchage des aliments. Si nous récoltons plus, cela nous permettra d'emporter et envoyer davantage de matériel et notament des paraboles solaires et fours à bois économes, mais aussi de reverser des fonds pour l'opération de la cataracte de plus d'artisans de la médina de Marrakech.

D'autre part, nous devons penser dès maintenant au financement de l'accueil de 10 jeunes de la médina de Marrakech au mois d'avril 2015 à Tours. 

À propos du porteur de projet

Nos partenaires marocains :

  • L'association Bolivia Inti Sud Soleil qui produit et fournit les fours solaires.
  • La fondation Dar Bellarj qui s'occupe d'apporter la culture aux femmes et aux enfants de la médina, et qui en collaboration avec Al-Basar finance les opérations de la cataracte des artisans de la médina de Marrakech.
  • L'association Darngh dans laquelle des villageois se sont regroupés pour sortir leurs villages de la pauvreté.

Sur le site du lycée Vaucanson :