BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

Shakers Lieux d'effervescence

shakers 03100 Montluçon

Shakers est une des rares résidences qui offre l'opportunité à de très jeunes artistes nouvellement dipômés d'engager  et de concrétiser un projet en bénéficiant d'une structure d'accueil, d'un atelier et d'une bourse de création.

Etre invité et soutenu pendant six mois pour produire et ensuite présenter son travail à l'occasion d'une exposition personnelle complétée par l'édition d'un catalogue est une chance unique en début de carrière.

Aujourd'hui la résidence s'est imposée dans le paysage artistique comme un lieu de référence. Il suffit pour s'en convaincre de parcourir la liste des artistes y étant accueillis pour voir se dessiner la scène des peintres français émergents ou confirmés : Marion Bataillard, Maude Maris, Claire Tabouret, Jérémy Liron, Thomas Levy-Lasne...

Shakers est également un lieu d'échange et d'enrichissement avec des propositions culturelles très diversifiés : expositions, ateliers d'arts visuels, visites-conférences, portes ouvertes des ateliers d'artistes...Par ce biais SHAKERS sensibilise le public au monde de l’art contemporain.

 

Jusqu'à ce jour, Shakers fonctionnait uniquement grâce aux subventions et aux cotisations des adhérents. La baisse brutale de certaines subventions met en périle l'existence de la résidence et de ce fait le soutien et l'acceuil des jeunes artistes.

Ululeurs, à l'heure où la nourriture terrestre prend le pas sur la nourriture de l'esprit, la culture plus qu'hier est essentielle pour combattre l'ignorance, je vous invite à lire le discours de Victor Hugo prononcé à l'Assemblée nationale en 1848...et vous comprendrez pourquoi nous attendons beaucoup de vous.

http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/victor_hugo/discours_fichiers/seance_11novembre1848.asp

Votre soutien va permettre :

- de péreniser nos multiples actions auprès de la population montluçonnaise,

- de continuer son activité d'accueil et de soutien auprès des jeunes artistes

- de laisser le temps à la structure de repenser son mode de fonctionnement,

- d'élaborer des stratégies d'autofinancement et aborder l'avenir plus sereinement

- et non le moindre assurer le poste de l'unique salarié, veritable noyau de l'association.

Si l'objectif est atteint, Shakers pourra boucler son budget et impulser une nouvelle dynamique pour perdurer dans le paysage culturel