BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Scènes, silence et solitude

Hopperian Photography

À propos du projet

En appelant cette collection 'Hopperian Photography' bien sûr c'est toute l'affectation et l'admiration que je porte à ce peintre qui s'exprime. Néanmoins, il ne s'agit pas ici d'un hommage à proprement parler: plus qu'au peintre, qu'à ce chercheur d'une esthétique de la lucidité, c'est à sa découverte que ce travail est réellement dédié. Edward Hopper (1882-1967), peintre de l'intime, a ce don de narrer une histoire en une image, le plus souvent à travers des scènes des plus anodines et dans un maniement de la lumière qui lui est tout personnel, Hopper offre un aperçu aux émotions silencieuses et pourtant si poignantes de ses sujets comme l'illustrent ses toiles les plus connues (Nighthawks, Automate, Chop Suey, pour un échantillon du travail de Edward Hopper cliquer ici).

C'est l'indicible solitude des êtres crucifiés sur le moment présent qui occupe les sujets des différents clichés de cette collection. La lumière, réelle ou imaginaire, peut, elle seule, révéler un tant soit peu l'éclat et la fulgurance de ces insignifiants moments du quotidien crystalisés dans le flux du temps et que Hopper capture avec tant de force. Ainsi, au-delà d'une référence à l'artiste, à son œuvre, le nom de Hopper devient un adjectif pour traquer ces moments lumineux d'anxiété existentielle, de nostalgie indifférente mais aussi de conscience aiguë. 

Je ne vis pas de la photographie, cette passion est quelque chose que je mène en parallèle à mon métier d’enseignant. Je vous propose donc de me rejoindre dans cette aventure, dans cette recherche du moment hopperien, de cet instant si particulier que nous pouvons toutes et tous reconnaître, celui où nous nous retrouvons cloués sur le moment présent.

 

A quoi va servir le financement ?

Mon projet est simple, je voudrais lever assez de fonds pour procéder au tirage d’une collection d’une vingtaine de clichés qu’il me faudra sélectionner dans des archives couvrant une période de cinq ans de travail sur ce thème.  Une fois que je lui aurai donné corps, cette collection deviendra, je l’espère une exposition qui pourrait se tenir d’ici à la fin 2019. Démarcher des lieux avec une exposition déjà montée et prête à être accrochée rendra les choses bien plus simples pour le partage physique de ces images qui me hantent et me réconfortent à la fois.

Grâce aux fonds récoltés, j'espère pouvoir tirer de grands formats d'une vingtaine de clichés auprès d'un studio marseillais. Bien sûr, la photo c'est très bien sur instagram mais c'est aussi une économie qui, à Marseille, regorge de talents locaux.

 

À propos du porteur de projet

Je m'appelle Adel et je suis un photographe marseillais. L'exploration urbaine et la déambulation sont mes méthodes, je vadrouille à la recherche de petits moments de poésie. Ma démarche s’inspire de la fiction littéraire, je veux montrer le réel par fragments offerts à l’imagination. Le pouvoir narratif de la photographie est au cœur de ma pratique, raconter des histoires avec les yeux, écrire des nouvelles visuelles!
 

Share Suivez-nous