BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Scandium, réédition d'ouvrages anciens

Pironiana, et autres morceaux de choix

À propos du projet

Un grand merci à tous, le livre est maintenant financé ! C'est le début de l'aventure pour le pôle réédition de Scandium ! Mais nous avons encore besoin de votre soutient pour la seconde étape : L'application pour tablette.

Si nous franchissons le palier de 800 euros soit 200% de l'objectif, nous sortirons une application pour Android et Ipad comprenant la biographie de Piron, les meilleurs anecdotes du livre sous la forme d'une Graphic Novel et le livre en version E-book et en intégralité.

L'application sera gratuite pour l'ensemble des souscripteurs et Open Source avec une vidéo de formation pour vous permettre de produire une application de ce type sur les 2 plus importantes plateformes. Elle sera développée en HTML5, CSS3 et Jquery et compilée avec Cordova ou PhoneGap.

Si vous avez un projet d'application, c'est le moment de souscrire ;)

L'association Scandium produit des reportages sous la forme d'une WebTV avec pour sujet : Dijon, sa culture et son patrimoine. Voici le dernier épisode en date:

Nous élargissons aujourd'hui cette activité en proposant la réédition d'ouvrages d'auteurs Dijonnais tombés dans le domaine public. La collection s'appelle Chroniques des deux rivières.

En plus de la production de produits culturels, nous proposons d'aider les dijonnais à produire, eux aussi, des oeuvres et contenus afin de faire rayonner la capitale des ducs de Bourgogne et ses talents.

Ce premier livre de la collection chroniques des deux rivières comprend:

Pironiana, ou recueil des aventures plaisantes, bons mots, saillies ingénieuses, etc. d'Alexis Piron écrit par Charles Yves Cousin d'Avallon et publié en 1801.

Il comprend également l'ouvrage Les Piron ou vies anecdotiques d'Alexis Piron, Aimé et de Bernard Pironson neveu livre de 1844 écrit par un descendant de Jean Piron, M. Auguste de Mastaing

Il comprend enfin les deux odes qui causèrent bien des histoires à Piron, à savoir, l'Ode à Priape et l'Ode sur le Prix de l'arquebuse, remporté à Dijon, par les Beaunois.

En plus de la version papier du livre, vous recevrez également la version E-book.

Voici quelques extraits de l'ouvrage:

On n’a point encore recueilli sous la forme d’Ana, les aventures plaisantes, les bons mots, et les saillies ingénieuses d’Alexis Piron. Nous croyons faire un présent agréable au Public, en lui offrant ce petit Recueil. À la vérité, on n’y trouvera ni calembours, ni mauvaises pointes, ni ces traits idiots à la Brunet, qui font les délices de tant de gens ; on en sera dédommagé avantageusement par des saillies fines, des plaisanteries agréables, et ces bons mots pleins d’originalité, qui échappaient sans effort à Piron dans le feu de la conversation, et au milieu des plaisirs de la table.

On lira, dans ce petit venimecum, beaucoup d’anecdotes et de plaisanteries qui ont échappé à ceux qui nous ont donné la vie de Piron. Plusieurs même nous ont été communiquées par des personnes qui avaient connu l’illustre auteur de la Métromanie, et ce n’est qu’à leur invitation que nous nous sommes chargés de les rassembler et de les donner au public.

Un jour que Piron était chez un financier, une personne distinguée de la compagnie l’engagea à passer devant lui pour se rendre dans la salle à manger. Le maître de la maison s’apercevant de leur cérémonial, dit à l’homme titré : – Eh ! monsieur le comte, celui-ci n'est que poète, ne faites point de façons... Piron qui sentait qu’on voulait l’abaisser, met aussitôt son chapeau, marche fièrement le premier en disant : – Puisque mes qualités sont connues, je prends mon rang.

Le plaisir de la conversation mêlé à celui de la bonne chère, est un préparatif contre l’intempérance. Piron disait à ce sujet : – Les morceaux caquetés se digèrent plus aisément.

Piron passait dans le Louvre avec un de ses amis : – Tenez, voyez-vous, lui dit-il, en lui montrant l’Académie française ? ils sont là quarante qui ont de l’esprit comme quatre.

Les comédiens pressaient vivement Piron de faire des corrections à sa tragédie de Fernand Cortez, et lui citaient l’exemple de Voltaire qui corrigeait et refondait même quelquefois jusqu’à des actes entiers. – Parbleu, messieurs, je le crois bien, dit-il, il travaille en marqueterie, et moi je jette en bronze.

Un jour de vendredi saint, Piron au sortir d’un bon repas, se soutenait à peine sur ses jambes. Une dame de sa connaissance qui le vit dans cet état, lui en fit des reproches, en ajoutant que dans un jour si saint, sa conduite était du plus grand scandale. – Il est bien juste, repartit le poète, que lorsque la divinité succombait, l’humanité chancelle.


Il disait de Voltaire :

Voltaire a de l’esprit ; mais, mais, mais, mais, mais, mais ;
Les mais à son égard ne finiraient jamais.

Un autre jour, Voltaire, qui craignait le jugement de Piron, lui demanda à voix basse ce qu’il pensait de la tragédie qu’il venait de donner au public. « Je pense, lui répondit-il, que vous voudriez bien que je l’eusse faite. »

Il est impossible de mieux faire sentir la haine que lui portait Voltaire et les défauts de la pièce de celui-ci.

Voltaire ayant promis de ne lui parler qu’en vers, Piron crut qu’il ne devait lui répondre que de la même manière, de sorte que, se rencontrant de grand matin sur la place de Grève, Voltaire, qui avait vu venir Piron, lui dit :

Vers ces lieux empestés que l’univers abhorre,
Qui vous conduit sitôt, au lever de l’aurore ?

Il lui fut à l’instant répondu :

Prenez garde qu’un jour votre esprit sans pareil
Ne vous y mène, en pompe, au coucher du soleil.

Au coucher du soleil, on pendait.

Epitaphe de Piron

Ci-gît... qui ? quoi ? ma foi, personne, rien ;
Un, qui vivant, ne fut valet ni maître,
Juge, artisan, marchand, praticien,
Homme des champs, soldat, robin ni prêtre,
Marguillier, même académicien ;
Ni franc-maçon. Il ne voulut rien être,
Et vêcut nul : en quoi certe il fit bien ;
Car, après tout, bien fou qui se propose,
Venu de rien, et revenant à rien,
D’être en passant ici bas quelque chose !

Piron crut devoir réduire cette épitaphe à deux vers :

Ci-gît Piron, qui ne fut rien,
pas même académicien

Vous pouvez également acquérir un exemplaire de notre livre pilote sur l'histoire de la Cathédrale Saint Bénigne de Dijon, et venir la visiter avec nous. Cet ouvrage test de 75 pages fait suite à notre reportage sur la Merveille des Gaules dans notre épisode de noel 2013 ( à la minute 4:30 )

Profitez aussi de cet appel à contribution pour d'adhérer à l'association et ainsi bénéficier des multiples avantages qui en découlent :

  • Vous recevez les dernières informations de l'association,
  • Vous recevez les podcast vidéo,
  • Vous bénéficiez de prix sur les prochains produits,
  • Toutes les applications pour tablettes sont gratuites,
  • Vous recevez des cadeaux (carte postale, autocollants, affiches et produits )
  • Vous entrez dans notre programme d'aide à la création, diffusion, et donnez votre avis sur les différentes productions.

Suivez -nous sur le site de Scandium, www.scandium-asso.fr

Abonnez-vous à notre Chaine Youtube.

Ou suivez-nous sur Facebook.

À quoi va servir le financement ?

Le financement servira à l'impression et l'envoi de l'ouvrage, qui est prêt pour la fabrication. Nous réaliserons également une carte postale illustrée et humoristique d'après une anecdote du livre.

Si le palier de 800 euros est atteint, nous développerons une application pour tablettes tactiles en lien avec l'ouvrage, comprenant les meilleurs anecdotes sous forme d'illustrations ou de "Roman graphique animé" et en audiobook. ( Achat de la license AppStore, Développement et illustrations )

Cette application sera gratuite pour les contributeurs et OpenSource, Ils pourront avoir accès au code source et à une vidéo de formation pour, à leur tour, produire une application semblable sur Ipad et Android.

À propos du porteur de projet

Scandium est une association loi 1901 ( en cours d'immatriculation ).

Cette association a pour objet de promouvoir le patrimoine de Dijon en créant des produits culturels divers (reportages vidéo, webtv, applications tablettes et mobiles, édition de livres, serious game ou tout autre média pouvant permettre de réaliser cet objectifs). L’ensemble des moyens et bénéfices des produits ainsi créés serviront à la création d’autres supports et produits.

Elle a également pour objet de développer un pôle de talents et de compétences à Dijon et de permettre aux Dijonnais de matérialiser les idées et projets qui pourraient satisfaire le premier objectif. Cela peut passer par l’accompagnement du développement de leurs projets, la mise à disposition de matériel aux adhérents etc...

Nous sommes actuellement 8 membres au bureau ( 1 réalisateur, 1 graphiste, un Webdesigner Développeur, une illustratrice, un ingénieur du son, un juriste, 2 artistes et critiques ) les adhérents peuventnous aider ou se faire aider, afin de créer un vrai réseau de compétences, de produire des contenus qualitatifs et de moderniser et démocratiser la découverte de notre patrimoine.