BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Sauvons le Bois Dormoy !

Le Bois Dormoy est un petite forêt urbaine au coeur du 18ème arrondissement de Paris !

À propos du projet

Le « Bois Dormoy » est une petite forêt urbaine cachée près des voies ferrées du 18ème arrondissement. Ses arbres ont poussé sur un terrain laissé en friche pendant 20 ans. Ici, la nature a repris ses droits pour créer librement l’un des rares espaces verts en pleine terre de l’arrondissement.

La mairie du 18ème souhaite raser le Bois Dormoy pour un construire une infrastructure de 5 étages.

Nous avons besoin de vous pour attaquer le permis de construire municipal !

Qu'est-ce que le "Bois Dormoy" ? 

Le Bois Dormoy était une friche sur laquelle a poussé une forêt - depuis 2007, l’association du Bois Dormoy en a fait un lieu culturel plein de vie, accessible à tous. Ses 1600 m2, dont une partie en parcelles cultivables, ont été mis à disposition des membres de l’association, des écoles du quartier et d’une association de personnes âgées. Le Bois Dormoy reçoit la visite d'une centaine de personnes par semaine aux beaux jours. Tous s’y affairent et les projets pérennes ou éphémères fleurissent. Les framboises qui poussent dans cet îlot de verdure perdu au milieu du béton, font le bonheur de ceux qui les goûtent !

Que défendons-nous ?

Notre association est exclusivement dédiée au lieu dont elle porte le nom ! Nous défendons la possibilité pour chacun d'avoir accès à la nature en ville et de profiter d'un lieu à part, qui ne fonctionne pas sur un principe de consommation.

A force de jardinage, de concerts, d’expositions, de pique-niques et d’événements culturels, le Bois Dormoy, qui abrite aussi un compost collectif, est devenu un des rares lieux dans Paris où culture et nature cohabitent. Un espace de respiration, accessible à tous, peu important l’âge ou le milieu social, que l’on soit visiteur ou adhérent.

En effet, l’association a tenu à faire une cotisation à un niveau très bas, pour qu’un maximum de personnes puisse y adhérer et que le jardin soit ouvert au public, le plus possible.

Quelle est la situation actuelle ? 

Malheureusement, le Bois Dormoy est en sursis : la mairie du 18ème arrondissement a décidé d'urbaniser la parcelle et refuse de renoncer à son projet de construction dans ce quartier déjà sur-densifié, à deux pas de l’axe rouge de la rue de la Chapelle. 

Les arbres et leur magie, la convivialité du lieu, sont condamnés à disparaître ! Si le projet de la mairie de construire un EHPAD et une petite crèche est légitime et nécessaire, l’endroit est particulièrement mal choisi car le quartier est très pauvre en espaces verts.

Les jardiniers du Bois Dormoy ont tenté de dialoguer avec ces politiques qui veulent acter la fin du Bois. Mais la santé publique, le lien social et les initiatives citoyennes pèsent peu face aux lourds rouages de l’administration !

Ainsi, principalement pour des questions financières et politiques, le projet décidé en 2006 par le maire précédent ne pourrait être défait, alors même que la question environnementale est devenue une priorité à Paris, attaquée par les pics de pollution et que s’affiche sans vergogne, du côté de la Ville, un discours de végétalisation faisant appel aux bonnes volontés citoyennes…

Pourquoi un recours devant le juge ?

Nous, riverains, parents d'élèves des écoles avoisinantes qui y jardinons, acteurs de cette association de culture et de nature ou simplement parisiens soucieux de préserver la biodiversité, avons demandé à Madame Hidalgo, maire de Paris, par souci d'épargner ces arbres, de ne pas construire à l'emplacement du Bois Dormoy.

Notre pétition, qui a aujourd’hui atteint 1500 signatures en une quinzaine de jours, n’a encore reçu aucune réponse de sa part ! 

Alors, puisque le dialogue semble impossible, le Bois Dormoy a décidé d’attaquer en justice le permis de construire du projet municipal !

Parce que l’association manque de fonds et parce que nous pensons que chacun doit pouvoir participer à sa manière à la défense de l’environnement, nous lançons cette collecte afin de financer notre recours en justice.

A quoi va servir le financement ?

Cette collecte va permettre de financer une action devant les tribunaux, pour empêcher la destruction de cet espace vert exceptionnel !

La somme dont nous avons besoin comprend les honoraires de notre avocat au barreau de Paris, Maître Etienne Ambroselli, qui défend l’environnement depuis de nombreuses années. Elle équivaut à une dizaine d’heures de travail et s'élève à 2200 euros, auxquels s'ajoutent les frais de la plateforme.

Représentant le Bois Dormoy, il saisira le tribunal administratif et démontrera les failles juridiques du dossier de la mairie, afin que le Bois Dormoy, en tant qu’espace vert, soit préservé de la bétonneuse et des grues.

À propos du porteur de projet

L'association du Bois Dormoy, loi 1901, est dédiée au lieu dont elle porte le nom, qu'elle a elle-même choisi. Elle s'est créée en 2007 suite à sa découverte.

Sans autorisation d'occupation dans un premier temps, elle a signé en 2010 la "Charte main verte" avec la mairie du 18ème. Cette convention l'autorise à cultiver et animer le bois, en échange du respect de certaines obligations (conditions d'ouverture, etc.). 

Le bureau et le conseil d'administration comptent une dizaine de membres, pour une soixantaine d'adhérents à jour de cotisations, dont des adhésions collectives (par des associations) et des centaines de sympatisants.

Suivez nous sur Twitter : @BoisDormoy

Consultez notre blog, et likez notre page Facebook !