BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Sauvons la Tulipe sauvage !

Un acte citoyen à votre portée au coeur de l'Anjou

À propos du projet

À Saint-Aubin-de-Luigné (Commune déléguée de Val-du-Layon), au cœur du vignoble du Layon, en Maine-et-Loire, une importante station de Tulipe sauvage (on y trouve plusieurs dizaines de milliers de pieds) a été découverte dans le cadre d’une étude portée par le Centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE) Loire-Anjou et la Chambre d’agriculture de Maine-et-Loire.

© Seve - Ville de Nantes

Le propriétaire, un exploitant agricole en fin d’activité, souhaite se séparer d'un ensemble de parcelles.

Le Conservatoire d’espaces naturels des Pays de la Loire a été sollicité par le CPIE pour acquérir 2,4 hectares de terrain naturel sur lesquels se trouve la plus grande partie de cette population de Tulipe sauvage.

Au terme d’une concertation entre les anciens propriétaires, le CPIE et la Chambre d'Agriculture, un accord a été trouvé pour permettre au Conservatoire d’espaces naturels des Pays de la Loire d’acquérir ce terrain et ainsi protéger durablement cette station de Tulipe sauvage, tout en permettant à un exploitant viticole de se rendre propriétaire des surfaces voisines, moins concernées par la présence de la Tulipe sauvage, où il pourra planter et cultiver la vigne.


La Tulipe sauvage (Tulipa sylvestris L. subsp. sylvestris) est une espèce végétale rare et protégée par la loi. Cette Liliacée, autrefois appelée « avant Pâques » (période à laquelle elle fleurit) en Pays de Loire, est une plante vivace à bulbe. C’est une fleur de couleur jaune-vif, odorante, solitaire, penchée lorsqu'elle est en bouton puis redressée en s’épanouissant, pouvant ainsi atteindre une hauteur de 3 à 5 centimètres.

Sa présence est souvent associée aux vignes ; elle est emblématique des terroirs de vignobles. Elle est cependant menacée par les changements liés aux pratiques viticoles modernes.

Sa biologie :

C’est au cours du mois de novembre que les premières feuilles sortent. Elles se développent ensuite jusqu'en hiver. La floraison se produit généralement en mars, le plus souvent au cours de la deuxième quinzaine du mois. Les vignes se couvrent alors de magnifiques et fines Tulipes jaunes. La pollinisation est ensuite assurée par les insectes.

© Seve - Ville de Nantes                                                                             © CPIE Loire - Anjou

Sa répartition :

La Tulipe sauvage est présente depuis l’Afrique du Nord jusqu'à l’Europe centrale. En France, elle est disséminée sur une grande partie du territoire français (voir carte-ci-dessous). Malgré tout, les populations de Tulipe sont en très forte régression depuis plus de trente ans. Par exemple, dans le Nord-ouest de la France, les seules populations naturelles se situent dans la région des Pays de la Loire.

Pour cette raison, un Plan de conservation de la Tulipe sauvage a été réalisé et est piloté par le Conservatoire botanique national de Brest. Il décrit notamment des opérations de réintroduction (plantation de bulbes) dans le vignoble nantais. Mais à Saint-Aubin-de-Luigné, les Tulipes sauvages sont déjà présentes, et avec votre aide elles pourront y perdurer !

Une fois acquis, ces 2,4 hectares permettront de préserver durablement plus de 30 000 pieds de Tulipe sauvage : la plus importante population de cette espèce dans le Grand Ouest de la France !

Des partenaires ont été sollicités et réfléchissent à l’aide financière qu’ils pourraient nous apporter pour acquérir ce site, notamment la Fondation du patrimoine et la Fédération viticole Anjou-Saumur. Mais dans tous les cas, nous avons besoin d'un coup de pouce supplémentaire pour rassembler les derniers fonds nécessaires à l’achat du terrain. Grâce à vos dons, nous pourrons alors :

  • Nous émanciper des fonds publics,
  • Créer un lien privilégié entre vous et nous, le Conservatoire d’espaces naturels des Pays de la Loire,
  • Préserver collectivement une espèce emblématique, protégée, rare et menacée.

Grâce à Ulule nous pouvons nous rassembler autour de projets communs : c’est un moyen médiatique avantageux pour se faire entendre auprès des internautes et nous impliquer dans ce projet qui nous tient à cœur.

À quoi va servir le financement ?

L'acquisition des terrains, les frais de notaire et de bornage, les travaux urgents d’aménagement et les frais annexes nécessitent au total 15 200€.

Nous obtiendrons grâce à la participation des partenaires (mécènes), 10 000 €.
Il nous manque donc 5 200 € comprenant entre autres les frais Ulule et les coûts d'expédition des contreparties).

© Conservatoire d'espaces naturels des Pays de la Loire

Dès que nous aurons atteint cet objectif financier nous pourrons nous rendre propriétaires des terrains. Les Tulipes sauvages seront sauvées !

Après l’acquisition, nous réaliserons les travaux d’entretien qui éviteront que cette prairie à Tulipe ne soit colonisée par les arbres et arbustes. Nous envisagerons, à titre expérimental, la mise en œuvre d’un léger travail du sol qui pourrait potentiellement favoriser la floraison des bulbes. Enfin, nous étudierons la faisabilité de conventionner avec un exploitant agricole, à travers un cahier des charges précis, pour entretenir le site.  Et l’an prochain, lorsque les Tulipes seront en fleur, nous fêterons ensemble cette opération réussie grâce à vous !

À propos du porteur de projet

Le Conservatoire d’espaces naturels des Pays de la Loire est une association, créée le 17 décembre 2014 suite à la fusion du Conservatoire d’espaces naturels de la Sarthe et du Conservatoire régional des rives de la Loire et de ses affluents.

Ses principales missions sont :

  • La préservation des milieux naturels et de la biodiversité par la préservation et la gestion de sites naturels,
  • La mise en réseau des gestionnaires d’espaces naturels,
  • L’accompagnement et le conseil aux collectivités territoriales.

Site internet du Conservatoire :

http://www.cenpaysdelaloire.fr/

Lien internet pour la page Facebook :

https://www.facebook.com/cenpaysdelaloire/?fref=ts

Partenariat avec :

Un grand merci à Mickaël Coulay, Tristan Gion, Etienne André pour leur contribution bénévole dans la réalisation de cette belle vidéo, scénarisée par Anania Orgeas. 

FAQ

  • Bonjour, Est-il possible de prendre quelques bulbes de tulipes sauvages sur ce terrain et les replanter dans une autre région ? Cordialement, Fred

    Bonjour,

    Il s'agit d'une espèce protégée par la réglementation nationale : il est donc strictement interdit de prélever la fleur, le bulbe ou toute autre partie de la plante.

    Des dérogations sont possibles lorsqu'il s'agit de mettre en oeuvre des programmes de réintroduction de l'espèce dans des sites où elle a disparu. Mais cette procédure est très encadrée sur le plan réglementaire. Les dérogations sont accordées à un partir d'un argumentaire construit et étayé, d'un avis favorable du Conseil national de protection de la nature et prennent la forme d'arrêtés préfectoraux. De plus, en général, dans le cas de réintroduction d'espèces floristiques, on préfère les réaliser à partir de plantes cultivées dans des jardins botaniques dûment habilités à reproduire ces espèces plutôt qu'à partir de plants prélevés dans la nature. 

    Bien cordialement

    Fabrice Normand

    Dernière mise à jour : il y a 3 ans, 1 mois