BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

SAUVETAGE DE LA MARIE-MADELEINE

Monument historique de la mer

À propos du projet

Le 5 septembre 2015, la Marie-Madeleine, classée Monument Historique, s'échoue aux îles Saint Marcouf en Normandie. Grâce à la témérité du capitaine et les fidèles amis de la Marie-Madeleine, elle est renflouée et ramenée à son port d'attache à Saint-Vaast-La-Hougue. Aujourd'hui le dévouement des amis et bénévoles a permis de sauver le maximum de matériel ; la restauration nécessite cependant de gros travaux sur la coque, mais tout l'intérieur a également beaucoup souffert.

Nous vous sollicitons pour faire revivre la Marie-Madeleine ! Toute l'association est mobilisée pour nous permettre de réunir les fonds nécessaires à sa restauration, nous avons confiance en vous !

La Marie-Madeleine (la MaMa), c'est l'histoire d'une vie maritime, d'un cotre à tapecul, type cordier du Cotentin, construit en 1934 au chantier naval Bellot et l'Ecrivain de Saint-Vaast-la-Hougue pour un armateur de Barfleur. Outre son classement en Monument historique en 1984, il bénéficiait aussi du label Bip (Bateau d'intérêt patrimonial), décerné par la Fondation du patrimoine maritime et fluvial.

Le 5 septembre 2015, la MaMa s'est échouée aux Îles Saint-Marcouf avec à son bord 14 passagers qui ont dû être évacués par le SNSM (Société Nationale de Sauvetage en Mer).

Le rêve devient cauchemar « ...je l'ai senti, sous mes pieds, glisser vers le fond...» raconte Jacques Dadure, capitaine.

Photo: Marine Nationale

Le 9 septembre, une opération de sauvetage est lancée. Elle se solde par un échec : les ouvriers du chantier naval Bernard et le capitaine, pris dans une mer démontée, doivent être hélitreuillés.

 Le 20 septembre, l'équipe de Bertrand Sciboz, chasseur d'épaves, a réussi à renflouer la MaMa à l'aide de ballons, avant de le ramener à son port d'attache, à Saint-Vaast-la-Hougue.

Témoignage du capitaine, Jacques Dadure :

« Le naufrage du bateau, c'est la fin d'une histoire d'amour. C'est une partie de moi-même qui vient de disparaître, quarante années de ma vie qui sombrent au fond de l'eau. Je suis resté le dernier sur le bateau et au moment où j'allais être hélitreuillé, je l'ai senti, sous mes pieds, glisser vers le fond. Heureusement que j'ai été bien aidé par les SNSM et mes amis des associations de vieux gréements. J'ai pensé que c'était la fin et je dois faire mon deuil. » 

Mais c'est sans compter sur l'émotion générale suscité par cet accident et la volonté de la revoir naviguer.

L'histoire de la Marie-Madeleine en quelques dates :

- 1934 : Lancement en avril à Saint-Vaast-la-Hougue, de la Marie-Madeleine, pour les Clark, famille de pêcheurs de Barfleur (50).

- 1967 : Arrêt de son activité à la pêche et vente au Yacht Club de Deauville comme bateau de service.

- 1975 : La Marie-Madeleine, déclarée innavigable, est abandonnée à l'état d'épave dans le port de Deauville.

- 1977 : Rachat pour un franc symbolique par Jacques Dadure qui consacre son temps libre pendant huit ans à sa restauration.

- 1984 : Le Ministère de la culture la classe Monument Historique (premier bateau en Normandie et troisième en France). Déclaration de l'association pour la sauvegarde de la Marie- Madeleine.

- 1985 : Après sa restauration, première sortie pour un pèlerinage à Barfleur et retrouver l'ancien équipage.

- 1992 : Participation au concours national "Bâteaux des côtes de France" organisé par le Chasse-Marée.

- 2006 : La Marie-Madeleine revient dans sa région d'origine à Saint-Vaast-la-Hougue (50).

La deuxième vie de la Marie-Madeleine :

Depuis 32 ans, ce bateau du patrimoine naviguait et vivait grâce à un groupe d'amis réunis en association pour entretenir la belle Marie-Madeleine. Ils partageaient le plaisir de se retrouver à bord, tirer des bords en Manche et Atlantique et se retrouver dans l'ambiance du carré, pour des soirées de convivialité et d'échange. Une vie en équipage, pour partager des moments magiques et inoubliables.

La Marie-Madeleine a parcouru des milliers de miles pour visiter les côtes anglaises, la Bretagne nord et sud, les îles Anglo-Normandes et la Hollande. Elle a participé à de nombreux rassemblements de vieux gréements, tels qu’à Douarnenez, Brest, Paimpol, Rouen et plusieurs manifestations en Angleterre. Elle fit de nombreuses escales pour des fêtes maritimes et accueillit des milliers de personnes à son bord.

Nous avons besoin de votre soutien et générosité pour nous aider à refaire naviguer la MaMa !

A quoi va servir le financement ?

Après le naufrage de la MaMa et grâce au dévouement des amis et bénévoles, nous avons pu sauver le maximum de matériel. Mais la restauration nécessite de gros travaux sur la coque. Tout l'intérieur a également beaucoup souffert : tous les aménagements, le moteur, les réseaux électriques, les équipements et il faut refaire toutes les peintures et vernis. Le montant dont nous avons besoin s'élève à 55 000 euros pour la première étape de rénovation. Afin de boucler notre budget nous avons besoin de VOUS !

A quoi va servir le financement ?

Avec 55 000 euros, nous pourrons réaliser les travaux suivant : la restauration de la coque, remplacer sur bâbord les membrures et bordées cassées, de 4 barrots de pont, des courbes et reprise partiel du pont avec le remplacement de jambettes cassées.

Avec 100 000 euros, nous pourrons réaliser des travaux en plus : le remplacement de la quille, varangues cassées & carlingue, qui ont beaucoup souffert lors de l'échouage sur les rochers, ce qui permettrait de terminer la réparation de la coque pour pouvoir faire la mise à l'eau à la fin de ces travaux.

Avec 160 000 euros, nous pourrions en plus remettre en état l'intérieur : réfection des aménagements, remplacement et installation d'un nouveau moteur, refaire tous les réseaux électrique et eau, rénover et refaire les peintures et vernis, rééquiper le bateau avec le matériel de sécurité.

La Marie- Madeleine sera prête à reprendre la mer grâce à vous !

À propos du porteur de projet

L'association Marie Madeleine créée en 1985 réunit environ 45 membres adhérents, elle a pour but :

De sauvegarder et d'entretenir la "Marie-Madeleine", bateau de pêche à la voile, dernier cordier du Cotentin et témoin du patrimoine maritime Normand, ce bateau ayant été classé au titre de la législation sur les monuments historiques par la 3ème section de la commission supérieure des monuments historiques (séance du 13 février 1984).

De préserver et de valoriser tout ce qui touche aux hommes et aux techniques maritimes propres à la région normande.

De transmettre aux public et générations futures, la connaissance de notre patrimoine maritime au travers de manifestations maritimes et expositions.

D'en assurer la promotion la plus large possible dans un cadre socioculturel et éducatif dans l'esprit des gens de mer.

www.lamariemadeleine.com

http://mariemadeleine.canalblog.com/

https://www.facebook.com/la.mama.bautier/