Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

SaturdayMan

La série eighties de l'an 2000

Les choses avancent !

Salutations chers Saturdaynautes !

Une petite news n'étant jamais de trop (sans blague !), nous n'allions quand même pas louper la fin de l'année.
Nous sommes certes une petite équipe, mais une équipe qui bosse sévère, vous allez voir. 

Le jeu vidéo
C'est le gros morceau, c'est même le bouchon dans le tuyau j'ai envie de dire. Nous n'avons aucun souci de logistique, aucun souci de trésorerie, aucun souci de créativité, mais diantre, nous ne savions pas à quel point coordonner 6 personnes hyperactives sur leur petit temps libre pouvait être un tel labeur. Bien plus difficile qu'organiser un tournage, qui l'eut cru ! Les aléas de la vie étant notre principal ralentisseur (parentalité, déménagement, gros job de plusieurs mois, etc...), nous sommes conscients que ça traîne et sommes tout aussi impatients que vous, voire plus, de voir ce jeu fini !

Ceci étant dit, les nouvelles sont plutôt au beau fixe. L'éditeur de niveau est terminé et nous en sommes à l'étape ou chacun y va de son grain de sel pour remplir la cartouche, et ça c'est cool ! De là à vous donner une date, il y a des risques que même le plus hardy des héros en spandex n'oserait prendre... Mais ça avance vachement bien ! N'oubliez pas que la démo jouable est en ligne sur www.saturdayman.be ;)

Le jeu de société
Aaaah ce jeu de société. L'appli en réalité augmentée est quasiment finie, on en est aux détails cosmétiques, les boites sont faites depuis un bail, c'est vraiment à un cheveux de partir de nos locaux. Je n'ai vraiment rien à ajouter en fait. J'ai hâte de voir partir ces boîtes !

Les autres contreparties
Nous n'allons pas nous atteler aux autres contreparties tant que les plus massives nous prennent le peu de temps qu'on peut y alouer, ça ralentirait encore plus la cadence. Ceci dit, nous avons pu préparer le terrain pour nombre d'entre elles, lorsque nous aurons débloqué les deux plus grosses, il y a fort à parier que ce sera une déferlante de goodies qui envahira vos boites aux lettres ainsi que les réseaux sociaux !

La série ??
C'est vraiment LA question centrale, parce qu'elle concerne directement toute notre structure.
Nous avons bataillé dur pour tenter d'offrir une suite digne à cette aventure, tant pour nos héros dans leur univers que pour l'équipe qui s'est donné à 9000%. Nous avons envisagé différents partenarias, été déçus par certains beaux parleurs qui promettaient un peu trop vite, et au final nous nous sommes retrouvés principalement......... avec une société de production (Sunday Pistols Studio) qui travail pour les autres tournages. Alors oui, c'est bien, ça nous a permi de survivre, mais n'importe qui du milieu du cinéma vous le dira: accepter une mission sur un tournage, c'est rayer 3 à 6 mois de sa vie dans son agenda. D'où la grande difficulté à consacrer du temps à la suite du projet, contreparties incluses.

Il n'empêche qu'à force, la leçon commence à rentrer.
Du coup, nous travaillons dur, vraiment dur, à ....moins travailler pour les autres. Nous avons pas mal de recul sur nos tentatives de percer, nous savons à présent ce qui marche et ce qui ne marche pas, et nous sommes entrain de mettre de l'ordre dans notre façon de chercher des partenaires pour monter nos projets. SaturdayMan reste une de nos meilleures licences chez Sunday Pistols Studio, même si l'époque demandera quelques ajustements au niveau des valeurs véhiculées. Ne vous inquiétez pas outre mesure: il s'agit non pas de se lisser à la bienpensance environnante - que par ailleurs nous respectons et encourageons pour de nombreux aspects #maispastous - que de persévérer dans le fait de faire de SaturdayMan ce qu'il a toujours été: une satire contemporaine.

Les plus malins d'entre vous entreverrons facilement le puis de gags que peut être la rencontre entre les valeurs parfois douteuses des années 80, incarnées par nos héros, avec le monde actuel. Je n'en dis pas plus.

MAIS.

Bien écrire SaturdayMan, ça prend du temps. BEAUCOUP de temps. On parle d'un temps plein de 4 à 6 mois environ, rien que pour l'écriture. Et ça aussi, c'est un problème que nous devons résoudre. Nous avons des solutions, fort heureusement, et elles suivent leur cour.

Si je devais résumer nos erreurs de ces dernières années, ce serait en deux points succins:
-avoir trop fait confiance en la bonne volonté des gens
-avoir voulu réparer les dégâts occasionnés par ces personnes de bonne volonté en faisant tout nous-même

Nous devons avant tout nous structurer correctement, professionnellement, pour de bon. Sans structure, l'arbre ne produira pas de bons fruits, ou alors il en produira de mauvais, ce qui est exclu, ou alors très peu, comme c'est le cas actuellement. Vous l'aurez compris, le gros de l'aventure sur joue du côté de Sunday Pistols Studio, le plus beau fruit de l'aventure SaturdayMan.

Quoi qu'il en soit, SaturdayMan est bien vivant, nos réunions du mardi se font encore chaque semaine depuis tout ce temps et nous avançons un peu plus à chaque fois. Ce projet qui semble mort vu de loin est loin d'être mort ! Alors au nom de notre petite équipe, je vous adresse un immense merci pour votre confiance (pas facile à tenir, je sais) et surtout on vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année à tous !

Rendez-vous quand nous serons prêts à revenir...en Force !

-La SaturdayTeam