BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Pressage 2nd album vinyle SAISON DE ROUILLE

Album "Déroutes sans fin" (200 ou 300 copies)

À propos du projet

Après un an de travail de composition intense, SAISON DE ROUILLE a réalisé Déroutes sans fin, récits de voyages forcés sur des routes chaotiques et bruyantes, fantasmagoriques ou réalistes, dessinant les contours flous de ces  paysages inquiétants et  présents ; trop présents. 

Délaissant les punitives rythmiques industrielles de son premier album (Caduta de Gravi) pour de bruyantes embardées bluesy intenses et directes, SDR accorde une place sans cesse plus importante à sa dimension textuelle, toujours en français.

Réalisé dans la plus pure tradition fauchée « DIY », l'album a été :

- enregistré par nos soins, durant l'été 2013, dans le sous-sol sale, bordélique et malodorant d'une maison d'éclusier de la Marne, grâce à des micros professionnels prêtés par une âme charitable issue du sérail.

- mixé par nos soins, durant de longues soirées automnales, sans artifices, au plus proche d'un son brut, direct mais immersif.

- masterisé par CYLENS MASTERING

Il est en écoute intégrale (et en téléchargement payant) ici : DEROUTES SANS FIN sur bandcamp

ici (7 des 8 chansons de l'album) :

Ou bien sous la forme de deux vidéos, composant les 2 faces du futur LP :

SAISON DE ROUILLE - Deroutes sans fin / Face A

SAISON DE ROUILLE - Deroutes sans fin / Face B

A quoi va servir le financement ?

Dans la mesure où toutes les phases d'enregistrement, de mixage et de mastering sont terminées, le financement a pour unique but de :

- financer le pressage de 200 ou 300 copies, avec insert et pochette quadricolor.

- couvrir les frais divers, notamment postaux (entre 2 et 4€, selon votre pays, ajoutés automatiquement)

Le tout équivalent à environ 1200€. En participant à hauteur de 8€, le vinyle est donc à prix quasi coutant.

L'objet devrait ressemble à cela (ajout possible d'un cdr fait main, sur demande)

Après plusieurs mois de recherches de labels vaines et épuisantes, nous avons dû nous rendre à l'évidence : la situation de ces structures indépendantes est des plus fragiles et peu sont ouvertes à de nouvelles productions.

Mais surtout, c'est l'identité musicale de SAISON DE ROUILLE qui, avec DEROUTES SANS FIN, s'éloigne davantage de toute étiquette claire et rassurante : rock, sombre, bruitiste, industriel, metallique, tellurique, etc... ? Et en français de surcroit...

Plus SDR devient inclassable, plus les difficultés pour coller à l'esthétique d'un label augmentent.

Malgré cela, nous sommes fiers de cet album et nous désirons ardemment le voir sortir au format vinyle, réservé dès lors à ceux qui auront pris le temps de s'y immerger, d'en explorer chaque composition.

Nous sommes attachés à l'idée de coproduction, complémentaire à celle d'un financement participatif. Ainsi, si vous êtes un label, et que vous désirez participer à la production de DEROUTES SANS FIN, n'hésitez pas à nous contacter directement par mail. Il est tout à fait envisageable de précommander un certain nombre de copies (10, 25, 50), et de faire figurer le logo de votre structure au dos de la pochette. 

Concernant les contreparties de votre financement, voici :

- le visuel des 2 modèles de T-shirt :

À propos du porteur de projet

La Saison De Rouille s'est installée durant l'été 2011, née de la rencontre de Karl S. (Danishmendt) et de Sébastyén D. (Opium Dream Estate). Nourri de collaborations diverses, et soutenu par deux coproductions, SDR a réalisé un premier cycle introductif, Caduta dei Gravi, paru aux formats vinyle (09/2012) et CD Deluxe (03/2013), en écoute intégrale sur bandcamp.

Ce premier album à la croisée des musiques sombres et bruitistes, chantait dans des orgies industrielles les affronts que subissent nos corps. Caduta dei Gravi a été salué par la presse papier et web (à lire sur la page facebook et bandcamp de SDR).

Initialement pensé comme un projet éphémère, collaboratif et studio, SAISON DE ROUILLE est devenu un trio à la formation plus conventionnelle, avec l’arrivée du bassiste Laurent B. en novembre 2012.

Dans cette nouvelle configuration, SDR a pu assouvir la tentation de la scène, avec une dizaine de dates entre avril et octobre 2013.
Les concerts ont permis à SDR de transfigurer les morceaux de son premier album et de confronter certaines chansons composant Déroutes sans fin, dans des situations scéniques diverses : festivals (« Nuits sonores » à Lyon, « Strie Dent » à Marseille, « L’Etrange Festival » à Paris), café concerts ou lieux autogérés ; aux côtés de groupes hexagonaux comme internationaux.

Une illustration vidéo, captée à Marseille le 1er juin 2013 :

En photo ici : SDR live au Klub w/Zev & Marc Hurtado

Pour nous contacter : 

https://www.facebook.com/karl.sugin (président autocrate à vie de SDR corporation)

https://www.facebook.com/saisonderouille