Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Lord, seigneur des rues roumaines

L'histoire d'un chien des rues né sous une bonne étoile

Au commencement...

Le 17 mai prochain, un nouveau titre va sortir dans la collection « Être sensible » (plusieurs en fait, mais aujourd’hui, je ne vais vous parler que de celui-là) : « Lord seigneur des rues roumaines », un chouette petit livre positif de Blandine P. Martin qui raconte le sauvetage de Lord, errant en Roumanie, devenu son propre chien.

Lord, la genèse de l’édition du livre

L’aventure de ce livre a commencé le vendredi 4 septembre 2015, quand j’ai reçu ce mail d’une certaine Blandine :

« Bonjour,

Je souhaite vous transmettre un manuscrit sur le thème de la protection animale, mais avant de vous l’envoyer par papier (ce qui est très onéreux) j’aurais voulu savoir si le sujet était susceptible de vous intéresser.

Il s’agit d’un court document retraçant le parcours d’un chien rescapé de Roumanie, mon chien, rescapé de la boucherie actuellement en cours en Roumanie (49 375 caractères espaces non comprises).

J’espère, par le biais de ce livre, faire connaître la situation à plus de monde, proposer des petits gestes que chacun peut faire pour aider les animaux et les associations présentes sur place, et saluer l’association Mukitza qui a sauvé Lord (je souhaite d’ailleurs reverser mes droits d’auteur à cette association s’il est édité).

Voici le résumé :

« Les oreilles qui rebiquent, une patte en équerre, la queue en panache, voici Lord, le chien des rues. Par malchance ou par hasard, il a vu le jour au cœur d’un pays où il ne fait pas bon vivre quand on a quatre pattes et des crocs. Sa maison, c’est la rue. Il vagabonde à sa guise, soldat d’une liberté qu’il n’a pas choisie, dans un univers où la majeure partie des hommes voudraient anéantir son espèce. C’est ça la vie de chien des rues en Roumanie. Enfin, c’était ça pour Lord jusqu’à ce que sa vie bascule. »

Je reste à votre disposition pour de plus amples informations et vous remercie de la réponse que vous apporterez à cette demande,

Bien cordialement »

Mercredi 23.09.2015

« Bonsoir,

Désolée de vous répondre si tardivement. J’ai donc bien reçu votre message. Étant donné que vous souhaitez aider les chiens de Roumanie, vous pouvez exceptionnellement m’envoyer votre manuscrit par mail. Votre argent trouvera une meilleure utilité, je crois.

En revanche, les délais de réponse sont de plusieurs semaines, voire parfois plusieurs mois, surtout en cette fin d’année où plusieurs livres doivent sortir et me prennent tout mon temps. 

Stéphanie »

Mercredi 23.09.2015

« Bonsoir,

Je vous remercie d’avoir pris le temps de me répondre, ainsi que pour l’autorisation d’envoi par email. Vous trouverez ci-joint le manuscrit du livre intitulé « Lord, Seigneur des rues roumaines« . L’essentiel, pour moi, étant de trouver une maison d’édition correspondant au mieux au livre, le délai d’attente ne m’effraie pas. Je reste à votre disposition et vous remercie d’accepter de lui consacrer le temps d’une lecture. 

Blandine »

Après lecture du manuscrit, j’ai été emballée. Sensibiliser les gens aux conditions de vie des chiens errants de Roumanie de manière positive, voilà qui est original, peut porter ses fruits de manière sûre et s’intègre à merveille dans la collection « Être sensible » dédiée à la cause animale.

27 novembre 2015 – Contrat signé !

Le 8 novembre, Blandine et moi étions d’accord pour vivre l’aventure de la publication de « Lord » ensemble. Techniquement, aucun problème. Corriger les fautes, les erreurs, vérifier les informations, proposer des modifications, c’est mon métier, je maîtrise. Réaliser une maquette, une couverture, pas de souci non plus de ce côté-là, d’autant plus que parmi ses nombreux talents, Blandine est aussi passionnée de graphisme et nous avons collaboré étroitement pour la réalisation de la couverture du livre. Ne restait plus que la question du financement d’au moins une partie de l’impression. Blandine m’a parlé d’Ulule, site de financement participatif que je connais pour avoir déjà soutenu un projet d’édition, celui du livre génial « Le journal de Siri » dont je vous ai parlé sur le blog – hasard du calendrier – justement le 24 septembre, jour de nos premiers échange avec Blandine (oui, l’article a été écrit la veille de sa mise en ligne, donc le 23 :-)).

Lord, l’aventure Ulule 

Le monde de l’édition indépendante étant ce qu’il est, c’est-à-dire impitoyable, je me suis lancée à la pêche aux informations.

L’idée de l’entraide me plaît bien (je contribue depuis plusieurs année au microcrédit pour aider des personnes n’importe où dans le monde), et plusieurs personnes de mon entourage m’ont encouragée en ce sens, dont Blandine bien sûr, ma comptable, mon imprimeur, et David Joly, auteur du premier titre de la collection « Être sensible ». Merci à vous ! J’ai entendu votre message : « Vas-y fonce, ne lâche pas l’affaire, cette collection doit vivre ! »

Après avoir épluché le site d’Ulule – superbement conçu au passage, j’ai commencé à préparer le projet. Ensuite, l’équipe d’Ulule m’a conseillé de modifier certains paramètres et indiqué les documents administratifs qui manquaient encore. Je dois dire que j’ai été agréablement surprise par l’efficacité de ces personnes et leur réactivité. Le projet a ensuite été soumis à approbation et il est maintenant en ligne. V

Des soutiens qui font du bien !

Ainsi, le projet « Lord seigneur des rues roumaines » a été accepté. Lundi matin, c’est-à-dire à peine 48 h après sa mise en ligne, le compteur affichait 20 % de collectés ! De quoi être heureuse, car cela me fait vraiment chaud au cœur de me sentir soutenue dans ma volonté de donner la voix à ceux qui n’en ont pas ; heureuse pour Blandine et tous les auteurs de la collection « Être sensible » qui me font confiance et qui, en informant, œuvrent à faire évoluer les mentalités ; heureuse pour les animaux que nous essayons, tous à la mesure de nos moyens et de nos compétences, d’aider.

Merci à toutes et à tous ! Grâce à vous, nul doute que nous arriverons à atteindre les 100 % avant la fin de la collecte et que « Lord seigneur des rues roumaines » verra le jour sous peu, influençant ainsi, en bien, le destin de ses petits copains Roumains.

Très belle journée à toutes et à tous,